Lutte contre l’enrichissement illicite : Le Syntade s’insurge contre la junte et l’Oclei

24

Dans une correspondance adressée au ministre en charge de la Fonction publique, le Syndicat national des travailleurs des administrations d’Etat (Syntade) demande, sur un ton menaçant, notamment l’arrêt immédiat des procédures judiciaires initiées par l’Office national de lutte contre l’enrichissement illicite contre des fonctionnaires.

A peine installé dans son fauteuil  que le nouveau  ministre du Travail, de la Fonction publique, Porte-parole du gouvernement, Me Harouna Toureh, tient une patate chaude. En effet, dans une correspondance à lui adressée ce 09 octobre 2020, le Syndicat national des travailleurs des administrations d’Etat revient à la charge dans le dossier de la lutte contre l’enrichissement illicite au Mali. « Harcèlement des militants » ; tel est l’objet de ladite lettre signée du secrétaire général adjoint du Syntade et dont les autorités de transition (président, vice-président, Premier ministre et ministre de la Justice) sont ampliatrices. Le Syntade y regrette la poursuite des activités de terrain de l’Office national de lutte contre l’enrichissement illicite (Oclei). «Pire, avant même d’attendre la nouvelle loi, beaucoup de nos militants font de nos jours l’objet de poursuites judiciaires initiées par l’Oclei. Cette situation déplorable nous parait comme une licence à la violation des accords signés et devrait être décriée avec la plus grande vigueur», dénonce le syndicat dirigé par Yacouba Katilé, non moins secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (Untm).  Face à cette situation, le Syntade demande au ministre en charge de la Fonction publique non seulement d’instruire l’arrêt « immédiat » des procédures judiciaires contre des fonctionnaires, mais aussi de faire prendre les dispositions « diligentes » en vue de l’adoption du projet d’ordonnance portant modification de la loi n°2014-015 du 27 mai 2014. Les administrations d’Etat menacent par ailleurs de prendre leurs responsabilités « en tirant toutes les conséquences  de droit», au cas où ‘’cette ‘’fâcheuse’’ situation perdurerait.

Mise au point

Contactées par nos soins relativement à cette dernière correspondance du Syntade, des sources proches de l’Oclei relèvent qu’une simple lecture attentive du procès-verbal auquel le syndicat fait allusion ne permet pas de relever la suspension « des activités de terrain » de l’Oclei. « La suspension des activités publiques » qu’invoque le procès-verbal de novembre 2017 pourrait s’entendre plutôt de la non-médiatisation des activités de l’Oclei. Ce que cette structure s’est évertuée à faire jusqu’à présent, soulignent nos sources.

Elles notent en outre qu’aucune disposition du même procès-verbal ne mentionne que la loi n°2014-015 du 27 mai 2014 portant prévention et répression de l’enrichissement illicite est suspendue ou abrogée. Par conséquent, ladite loi demeure applicable jusqu’à l’adoption d’une éventuelle loi devant la remplacer ou la modifier.

Il importe de souligner que le Syntade n’est pas à sa première levée de bouclier contre l’Oclei.

Déjà en 2017, le même syndicat avait observé une grève de 72 h pour protester contre la loi n°2014-015 du 27 mai 2014 portant prévention et répression de l’enrichissement illicite qu’il jugeait ‘’sélective et injuste’’. Toute chose qui avait abouti à la signature, en novembre 2017, d’un procès-verbal de conciliation entre le gouvernement et le Syntade. Le régime d’alors s’y était engagé à suspendre toutes les activités de terrain de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite. Il avait aussi promis de mettre en place une commission d’identification et de correction des difficultés et insuffisances des la loi portant prévention et répression de l’enrichissement illicite. Les travaux de ladite commission avaient servi de base pour l’élaboration du projet d’ordonnance portant modification de la loi n°2014-015 du 27 mai 2014. L’Office national de lutte contre l’enrichissement illicite avait tout de même poursuivi ses travaux sur le terrain, et avait remis son premier rapport aux autorités maliennes en décembre 2019. Dans ledit rapport, l’Office épingle trois fonctionnaires (deux Inspecteurs des finances et un Inspecteur des services de la sécurité sociale), dont les dossiers sont remis à la justice. Furieux, le Syntade adresse une correspondance au ministre du Dialogue social, du Travail et de la Fonction publique le 13 décembre 2019. Il y dénonce la poursuite des activités de l’Oclei et invite le ministre «d’instruire, en sa qualité de garant des accords, l’arrêt immédiat des manœuvres de l’Oclei qui donne l’impression de non protection aux fonctionnaires».

Fuite en avant ?

Selon des observateurs avisés, ce énième agissement du Syntade pourrait s’expliquer par la volonté affichée des autorités de transition de mener une lutte implacable contre la corruption. Des fonctionnaires chercheraient ainsi les voies et moyens d’entraver les actions de l’Office central de lutte contre l’enrichissement illicite. Pour arriver à leurs fins, c’est-à-dire bloquer les dossiers qui sont en cours d’investigations au niveau de l’Oclei, ils mettent la pression sur les nouvelles autorités pour l’adoption d’une ordonnance devant modifier la loi n°2014-015 du 27 mai 2014 portant prévention et répression de l’enrichissement illicite. Aussi, accusent-ils l’Oclei de ne pas respecter le procès-verbal de conciliation entre le Gouvernement et le Syntade, signé en novembre 2017. En attendant, les Maliens se demandent où est-ce que la justice en est avec les trois dossiers déjà transmis au procureur du Pôle économique et financier du Tribunal de grande instance de la commune III de Bamako en janvier 2019.

Bakary SOGODOGO

Commentaires via Facebook :

24 COMMENTAIRES

  1. Vous les syndicats corrompus voleurs il faut que vous laisser le nouveau gouvernement de faire son travailler, malfaiteurs que vous êtes .

  2. Vive la justice, la vraie !
    Pas celle qui ne voit que d’un œil : juste les pro-IBK.
    Parce que c’est IBK qui a créé l’OCLEI et le Pôle Économique, alors traquons les siens.
    Il faut traquer tous les délinquants :
    – Modibo SIDIBÉ a, lui seul, détourné plus de 6 milliards de l’Office du Niger,
    – Chogeuel-Kokala MAIGA, plus de 6OO millions quand il était ministre Sous IBK
    – Kadiatou SOW, plus de 400 millions quand elle était Directrice au Ministère de la Solidarité
    – TANGARA, l’ex-maire de Sikasso, qui a spolié l’État de toutes le terres de la Commune de cette ville ; etc

  3. Vive la justice, la vraie !
    Pas celle qui ne voit que d’un œil : juste les pro-IBK.
    Parce que c’est IBK qui a créé l’OCLEI et le Pôle Économique, alors traquons les siens.
    Il faut traquer tous les délinquants :
    – Modibo SIDIBÉ a, lui seul détourné plus de 6 milliards de l’Office du Niger,
    – Chogeuel-Kokala MAIGA, plus de 6OO millions quand il était ministre Sous IBK
    – Kadiatou SY, plus de 400 millions quand elle était Directrice au Ministère de la Solidarité
    – TANGARA, l’ex-maire de Sikasso, qui a spolié l’État de toutes le terres de la Commune de cette ville ; etc

  4. Tout ça c KATILE et Zoumana Morin Coulibali. Bande de voleurs. Zoumana se vente de posséder plus de 26 villas. Dont 3 à Yangasso son village.

  5. QUELLE BASSESSE?

    DE LA PART DE CE SYNDICALISTE? QUELLE HONTE ?

    A PEINE QU`ON VIENT DE LIBERER LE PAYS ET IL VEUT NOUVER AVEC LE SATU QUO EN VOULANT PROTEGER DES CORROMPUS?

    QUELLE HONTE ,HONTE A TOI LAISSE LA JUSTICE EN PAIX TRAVAILLER …C EST PAS LE GOUVERNEMENT MAIS LA JUSTICE QUI FAIT SON TRAVAIL CONTRE LA CORRUPTION COMME LES CLINIQUES FONT LEUR TRAVAL.

    N Y A T IL PAS DE DEONTOLOGIE DANS LE SYNDICALISME? FAUT T IL DEFENDRE COUTE QUE COUTE MEME CE QUI EST POURRI?
    ET ALORS?

  6. FAAROH, KIM JONG OUN N A PAS DE SYNDICATS CHEZ LUI, LE RENDEMENT DU TRAVAIL INTELLECTUEL ET MECANIQUE EST TRES ELEVE!

    TOUTES LES INVENTIONS SOCIALES ABRAHAMIQUES ONT COMME FONDEMENT ET ARMATURE DORSALE LA CORRUPTION, DEMOCRATIE ABRAHAMISANTE CORRONPUE, RELIGION ABRAHAMISANTE CORROMPUE, STRUCTURE SOCIALE CORROMPUE, ETABLISSEMENT FAMILIAL CORROMPU, COMPORTEMENT INDIVIDUEL CORROMPU! HYPOCRISIE, DEMAGOGIE, FAUX-CULISME CONGENITAL!

    LES SYNDICATS? COMBIEN Y EN A T-IL AU MALI? SUR COMBIEN DE TRAVAILLEURS? QU EST CE QU ILS SOLVENT COMME PROBLEMES? NE SONT-ILS PAS DES PARTIS POLITIQUES OU LEURS SUCCURSALES?

    🗿VOUS VEREZ C EST LA MEME CHOSE DANS LES PAYS DITS DEVELOPPES FRANCE ET AILLEURS EN ZONE LATINE SURTOUT!🗿

    🏭🏭🗿 FAAROH, KIM JONG OUN N A PAS DE SYNDICATS CHEZ LUI, LE RENDEMENT DU TRAVAIL INTELLECTUEL ET MECANIQUE EST TRES ELEVE! 🗿🏭🏭

  7. JE DEMANDE A TOUS LES FONCTIONNAIRES EN TOUT LES CAS A LA TRES GRANDE MAJORITE DE NE JAMAIS SUIVRES CES VOLEURS EN CAS DE PREAVIS DE GREVE .ILS VEULENT SE PROTEGER ET PROTEGER UNE TOUTE PETITE MINORITE DONC FAISONS BCP ATTENTION NE LES SUIVONS PAS AVEUGLEMENT EUX C’est EUX LE MALI C’EST AUTRE CHOSE

  8. JE DEMANDE A TOUS LES FONCTIONNAIRES EN TOUT LES CAS A LA TRES GRANDE MAJORITE DE NE JAMAIS SUIVRES CES VOLEURS EN CAS DE PREAVIS DE GREVE .ILS VEULENT SE PROTEGER ET PROTEGER UNE TOUTE PETITE MINORITE DONC FAISONS BCP ATTENTION NE LES SUIVONS PAS AVEUGLEMENT EUX C’est EUX LE MALI C’EST AUTRE CHOSE

  9. Le syndicalisme a perdu tout son sens au Mali. L’AEEM n’est que la version finale
    Syntade, voilà une organisation syndicale qui s’oppose à toute initiatives visant à lutter contre la corruption. Quelle honte !
    Il faut des décisions fortes pour que cette situation change. Pourquoi garder dans notre administration des cadres qui s’opposent publiquement à des mesures de lutte contre la corruption ? Ces gens sont sensés représenter l’Etat Malien dans leurs localités respectives. La reddition de compte est partie intégrante de la bonne gouvernance….
    Il ya des milliers de Maliens compétants prêts à les remplacer dès demain.

  10. C’est ce qu’on appelle le SOS du voleur contre le propriétaire!!!!
    J’ai la forte conviction que le problème du Mali est beaucoup plus les fonctionnaires que les politiciens. Le peuple doit profiter de cette occasion pour prendre ses responsabilités en chassant tous ces syndicalistes véreux et malhonnêtes de la fonction publique. Bande de voleurs

  11. VOUS LE SAVEZ COMMENT LE PUISSANT CLAN D`IBK A ETE CHASSE……..

    MEFIEZ VOUS CAR…

    VOUS CHASSER DE LA TETE DE CE SYNDICAT CORROMPU EST LA MOINDRE DES CHOSES POUR LES POPULATIONS MALIENNES………..CAR SI NOS BRAVES POPULATIONS ENTRENT EN COLERE RIEN NE LES ARRETE .

    CORROMPU QUE VOUS ETES…………. VOUS DEVEZ DEFENDRE DES CAUSES NOBLES MAIS PAS LA CORRUPTION…………LAISSEZ LA JUSTICE FAIRE SON TRAVAIL ,C`EST PAS L`EXECUTIF MAIS LA JUSTICE QUI FAIT SON TRAVAIL COMME LES CLINIQUES FONT LEUR TRAVAIL ALORS NE MELANGER PAS LES DEUX ……

  12. QUELLE BASSESSE?

    ALORS SOIT SES SBIRES LE SUIVENT BETEMENT OU ALORS LES PO[PULATIONS MALIENNES SORTIRONT POUR LE CHASSER DE LA TETE DU SYNDYCAT CORROMPU

    LA RECREATION EST TERMINEE

    AUX AUTORITES DE TROUVER LA BONNE SOLUTION POUR DEBARASSER LE MALI DE CE CORROMPU DE “SYYNDICALISTE”

    A BON ENTENDEUR SALUT

    PLUS D`IMPUNITE AU MALI LA MAJEURE PARTIE DE CES SYNDICATS SONT CORROMPUS JUSQU`AUX OS………..

  13. LA SYNTADE DIT QUE LA LOI i n°2014-015 du 27 mai 2014 portant prévention et répression de l’enrichissement illicite n’est pas applicable.

    Ce serait vrai si la constitution de 1992 était suspendue. Or il n’en n’est rien. La constitution de 1992 est applicable car le CNSP ne l’a pas suspendue.

    La Charte l’emporte sur la loi constitution lorsque cette dernière la contredit mais c’est tout.

    En attendant la nouvelle loi c’est celle applicable dans la constitution qui s’applique car la charte de la transition ne la contredit pas

    DONC LE MINISTRE NE PEUT ARRETER LES POURSUITES CAR CE SERAIT CONTRAIRE AU PRINCIPE DE SEPARATION DES POUVOIRS

    L EXECUTIF NE PEUT ET NE DOIT SE MELER DU JUDICIAIRE

    DONC MR TOUREH A RAISON ET LAISSONS LE DONC TRAVAILLER POUR ARRETER LES DETOURNEURS D ARGENT

    JE DIS DONC CECI A LA SYNTADE

    BAH NDAW ET ASSIMI ONT SIFFLE FIN DE LA RECREATION!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    PLACE AU NETTOYAGE !!!!!!!!!!!!!!!!!

  14. Bravo a l’OCLEI qui fait trembler deja des cadres qui se croyaient intouchables, c’est deja un signe de victoire. Le ministre du travail avec les services juridiques concernes doivent preparer une veritable riposte de communication. Si jamais le fameux syntade avec a sa tete monsieur katyle menace d’aller en greve, ils peuvent le faire mais nous allons preparer une mesure qui va les exclure de la fonction publique. Ils sont tous connus, des anciens douaniers et inspecteurs des finances et impots, etc… ils vont tous repondre. C’est pourquoi j’avais dit il faut garder le CNSP puissant a cote du president Ba Dao. Si jamais on met des civiles corrompus a ces positions strategiques ils vont tous se sauver par des greves. Vive le CNSP propre et qui va nettoyer l’administration publique. Ils vont verifier prochainement les diplomes et autres documents officiels de ces cadres malhonnetes vous allez vous rendre compte de la profondeur de la corruption a ce niveau aussi

  15. QUELLE BASSESSE?

    ALORS SOIT SES SBIRES LE SUIVENT BETEMENT OU ALORS LES PO[PULATIONS MALIENNES SORTIRONT POUR LE CHASSER DE LA TETE DU SYNDYCAT CORROMPU

    LA RECREATION EST TERMINEE

    AUX AUTORITES DE TROUVER LA BONNE SOLUTION POUR DEBARASSER LE MALI DE CE CORROMPU DE “SYYNDICALISTE”

    A BON ENTENDEUR SALUT

    PLUS D`IMPUNITE AU MALI LA MAJEURE PARTIE DE CES SYNDICATS SONT CORROMPUS JUSQU`AUX OS………..

    • Je partage parfaitement ton ton point de vue. La récréation est terminée. Fouiller cher lui il doit se reprocher quelque chose

  16. Cher Guindo, informe seulement la population malienne sur ce qui se passe et on s’aura ce qu’il faut faire, Katilé va direr son syndicat en dehors du Mali où en prison , il n’est rien face au peuple , bande de corrompus, ils ont mis le régime de IBK en genou et on les attend au tournant, chers Guindo et le Ministre en charge, ne craignez rien le peuple est avec vous

    • KOUMA GNENA MALIBA CE QUE VOUS DITE EST LA PURE VERITE. NOUS DEMANDONS AU MINISTRE TE A M.GUINDO D’INFORMER A TEMPS REEL LA JEUNESSE MALIENNE ET L’OPINION PUBLIQUE SUR LES ACTUALITES RELATIVES A LEURS ACTIVITES. LE PEUPLE MALIEN EST SOUVERAIN LE FONCTIONNAIRE QUI NE VEUT PAS CHANGER QU’IL QUITTE NOTRE ADMINISTRATION C’EST PLUS SIMPLE QUE CA.

      • bande de voleurs que vous etes vous pensez menacer qui vous serez tous arretés avec ceux que vous essayer de couvrir et gare a vous si vous lancez des mots d’ordre de grève car la base ne va jamais vous suivre parce c’est elles qui souffre pas vous des voleurs réunis au sein de ce syndicat fantoche entrain de s’enrichir sur le dos des pauvres fonctionnaires malhonnettes que vous etes

  17. IL FAUT REETABLIR LA PEINE DE MORT AU MALI!
    🗿CETTE PEINE DE MORT EN LOI PENALE EQUIVAUT A L ARME NUCLEAIRE DISSUASIVE!🗿

    🚨IL YA DES HOMMES ET FEMMES QUI PENSENT “QU APRES ETRE PASSES PAR L ECOLE DEBILISANTE DES FRANCAIS OU L ECOLE PUANTE DES ARABES, ALORS, EUX ILS ONT DROIT DE VIE ET DE MORT SUR NOS POPULATIONS, PIRES QUE LES ENEMIS ARABOMUSULMANS ET JUDEOCHRETIENS ,ILS SEVISSENT EN VRAIS PARASITES EN POLITIQUE EN ADMINISTRATION PUBLIQUE EN SYMBIOSE-CANCEREUSE AVEC UNE PARTIE DU DU HAUT BUSINESS!🚨

    🗿SI L ETAT SE SENT IMPUISSANT GRACE A LA PUANTE “DEMOCRATIE” LES POPULATIONS DOIVENT EUX MEMES PRENDRE LA CHOSE EN MAIN! UN FONCTIONAIRE MALIEN NE PEUT PAS IMMEDIATEMENT ETRE RICHE SANS VOLER L ETAT C EST CLAIR! ET LES POPULATIONS DOIVENT CESSER DE PARASITER CHEZ LES FONCTIONAIRES QUI LES RAVITAILLENT DU VOL!🗿

    • Tres bonne solution pour des corrompus et voyous tous en prison apres avoir rembourse tout ce qu’ils ont vole, l’impunite est finie! Vive le President Ndaw!

  18. Lui c’est le premier à foutre en prison. Ah du jamais vu. Nous avons volé et volons toujours, n’en parlez pas sinon on part en grève.
    Ah le Mali, ils veulent légaliser le vol dans l’administration publique.
    Foutez les tous en prison.

    • Il faut les envoyer tous dans la prison centrale de Nioro du Sahel apres qu’ils aient rembourse ce qu’ils ont vole. Ba Ndaw a dit que l’impunite est finie, tu peux voler mais tu vas repondre de ton vol devant la justice Malienne. President Ndaw tu as tout notre support car les deux cancers du Mali sont la corruption et l’impunite et il faut soigner ce pays de ces cancers sinon nos enfants et petits-enfants n’auront pas un pays pour eux.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here