Crise au Mali: la mission de la Cédéeao recommande de refaire des législatives partielles

22

La mission d’apaisement de la Cédéao a quitté Bamako, hier samedi 20 juin, en proposant notamment la reprise partielle des élections législatives dans des circonscriptions où la victoire a changé de camp. Proposition mise sur la table des 9 sages de la Cour constitutionnelle. La cour est désormais au centre des débats. Au moins 4 membres de l’instance ont présenté leur démission pour tenter de contribuer à la décrispation.

« Oui, c’est vrai… J’ai, selon la procédure, déposé ma lettre de démission », a déclaré à RFI l’un des neuf sages de la Cour constitutionnelle. Notre interlocuteur ne veut pas en dire davantage, mais acquiesce lorsqu’on lui fait remarquer que son geste peut s’apparenter à une volonté de décrisper l’atmosphère tendue. Au moins trois autres membres de la Cour ont également présenté leur démission.

Cette institution de la République est au centre de la crise politique. Ce sont les résultats définitifs, publiés lors des dernières législatives dans certaines circonscriptions électorales, qui ont mis le feu aux poudres. Des résultats qui ont fait entrer à l’Assemblée nationale des candidats qui avaient été préalablement déclarés battus par le ministère malien de l’Administration territoriale. La Cour constitutionnelle est jugée responsable selon les manifestants des fraudes électorales.

À lire aussi : Au Mali, nouvelle démonstration de force des opposants au président IBK 

Au total, l’élection d’une trentaine de députés est fortement contestée. Parmi eux, celui qui est aujourd’hui président de l’Assemblée nationale du Mali.

La mission d’apaisement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest – Cédéao – qui vient de séjourner à Bamako, considère aussi que la Cour constitutionnelle est le détonateur de la crise actuelle. La mission a proposé aux membres de la cour de reprendre les législatives dans des localités où la victoire a changé de camp.

Source: http://www.rfi.fr/fr/afrique

Commentaires via Facebook :

22 COMMENTAIRES

  1. J’ai un doute sur l’élection de Timbele “la machette ” en commune 5.
    Si on refait les élections législatives partielles walaye bilaye Timbele ne passera pas. Les trucages et les magouilles dans les élections ne passeront plus au Mali.

  2. De toutes les manieres les elections n’ont jamais interesse’ certains religieux et les mauvais perdants parmi les politiciens! Certains religieux ne votent meme pas parce que selon eux, voter signifierait se mettre au meme pied d’egalite’ d’un citoyen ordinaire! Ils croient a’ la FATWA des VOUKHAHA ET DES OULEMA! Ce sont les savants religieux qui decident a’ la place de la OUMA! iL SERAIT INTERESSANT DE DEMANDER A’ CHAQUE RELIGIEUX MALIEN QUELLE EST LA DERNIERE FOIS IL A VOTE’!!! Je suis persuade’ que certains parmi eux vous diront qu’ils n’ont jamais vote’!!!!
    Le cas des politiciens est connu: MR 3% TIENT A’ GOUVERNER LES 97% QUI N’ONT PAS VOTE’ POUR LUI!!!!

  3. @La CEDEAO doit etre serieuse car elle demande au meme voleur Boua le ventru IBk et la meme voleuse Manassa de refaire le meme travail, va t-on nous attendre a un autre resultat? La CEDEAO est insaine et visiblement pleine de fous! Veritablement le peuple Malien doit prendre son destin en main et comprendre que la solution de cette situation c’est de faire partir Boua et Manassa pour la paix au Mali.

    • La CEDEAO n’aura pas le choix cette fois ci ,elle ne peut que choisir le camp du peuple,la CC n’a plus qu’un seul membre ,le gouvernement de Bourama ne comporte qu’un seul ministre,la situation se decante petit a petit.

      • Merci mon cher frere, je suis d’accord avec toi que la situation est claire, un seul membre de la cour constitutionnelle Manassa ne peut rien decider et avec mille ministres Boua le ventru IBk n’a rien accompli et maintenant qu’il n’a qu’un seul ministre alors les longues matinees vont continuer. Ainsi la CEDEAO n’a d’autre choix que de choisir le camp du peuple Malien!

  4. > Cette proposition d’annulation-reprise des législatives dans les cinq circonscriptions où la victoire a changé de camp, n’est pas une idée originale de la CEDEAO, loin s’en faut ; mais de la mouvance présidentielle lors de sa rencontre avec SE-BK, l’auguste, et ce bien avant l’arrivée de la mission de la CEDEAO au Mali .
    > Allez le vérifier dans les images de JT ORTM1.

  5. > Cette proposition d’annulation-reprise des législatives dans les cinq circonscription, où la victoire a changé de camp n’est pas une idée originale de la CEDEAO, loin s’en faut ; mais de la mouvance présidentielle, lors de sa rencontre avec SE-BK, l’auguste, et ce deux jours avant l’arrivée de la mission de la CEDEAO.

  6. for causes unknown to me my last comment disappeared not to be listed as I was filling in address information. Maybe it was CIA or france. I will give a brief relevant to last comment on this occasion. Problems present in Mali exist throughout Africa to varying plus deeply influential degrees. There is need in every nation for effective monitor or/ plus auditor. A group that possess authority to monitor plus audit all government financial plus voting activity. Group should also have power to make criminal charges plus prosecute those charges where made however group greatest power should be to identify plus halt suspected corruption in while it investigate. In matter of election it should have power to temporarily halt process to make timely emergency investigation where there is appearance of corruption. That would prevent influential election fraud messes like one in Mali where criminal desires among politicians exceed their will to use work smart intelligence to earn riches . This Monitor or/ plus Auditor for their term would be free of government control except for criminal charges for hurtful wrongdoing.
    This office could greatly reduce corruption plus force Africans to use intelligence plus work right actions to achieve wealth in Orderly way. This os how we build accountable plus world class progressive community thereof keeping us from genocide we now flirt with before this over crowded world that do not give stupid a break.
    We must as soon as possible pay international loans that are bleeding us of our riches.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  7. … la CEDEAO qui se démarque lentement en catimini du montage IBK…!

    IBK………Timbéné………Karim………la soupape de sûreté Manassa (CC) ne supporte plus les fortes pressions de la rue devenant trop élevée…..!

  8. M5 RFP, une lutte abreuvée à la légitimité mais aussi à l’amateurisme

    La gestion de l’abondance n’est pas chose aisée, la contestation politique qui grandit à bamako en a su à ses dépens.

    Difficile de chercher loin les griefs contre le régime le plus nul mais aussi le plus gaspilleur de l’argent public en Afrique qu’est celui d’Ibkorona et de Manassavid-20

    A force de ne rien faire pendant 7 ans à part détourner les fonds publics, il n’y a rien qui marche au Mali sauf le vol de quelques brigands de grands chemins qui avalent comme des baleines les recettes publiques par centaines voire des milliers de milliards alors que les populations croupissent dans l’insécurité la plus totale et la grande pauvreté et sans perspective aucune de s’en échapper.

    Donc logiquement les maliens se retrouvent par millions à rejoindre le mouvement qui cherche à mettre fin à cette triple usurpations de pouvoirs (exécutif, judiciaire et législatif réunis) c’est à dire la fameuse trilogie de Montesquieu!

    Le philosophe de la lumière a beau échafaudé une structure démocratique équilibrée il y’a maintenant plus de 3 siècles, les usurpateurs maliens du régime ibkorona ont réussi à le travestir pour préparer le terrain politique à Karim Wade Keita et à Moussa Toukanni (la tourterelle).

    C’est là où ça fait mal et très mal même, car cela veut dire que la souffrance du peuple malien n’est pas seulement celle des 7 dernières années mais qu’elle continuera au moins 20 ans encore.

    Et le M5-RFP en s’érigeant contre cette supercherie gagne haut les mains sa légitimité sur toute l’étendue du territoire malien.

    Alors les a.bru.tis du droit qui croient qu’être juriste c’est lire les articles des codes sans savoir qu’il n’y a pas de lois sans ESPRIT de la loi, et que si ceux-là mêmes qui sont garants du temple ⛪️ violent le temple ⛪️ démocratique alors l’esprit de la loi tombe comme une feuille 🍂 morte sous l’arbre et il faudrait attendre une autre saison pour admirer un nouveau feuillage.

    C’est pour cela que l’argument de la defense des institutions ne marche pas contre la contestation en cours à bamako, encore moins les velléités islamistes de l’imam Dicko.

    Mais les hommes et les femmes politiques de ce mouvement ayant peu ou prou tous ou presque brouté à tous les râteliers de la décadence depuis mars 1991, alors il les est difficile de se refaire sans une fusée 🚀 islamique qui emprunte le formidable capital spirituel du peuple malien pour ratisser large et former des foules haut débit des grands jours entre Dravela et Bamako coura.

    A ce niveau, le problème réside dans la cohabitation entre le savoir faire des politiques dans la conquête étriquée du pouvoir et le capital confiance dont jouissent les religieux qui les permet de rassembler là où les politiques échouent lamentablement à cause de leurs bilans du passé ou des bilans de leurs semblables.

    Cette cohabitation n’est pas toujours simple et la mayonnaise ne prend pas à tous les coups.

    La radicalité des uns et la modération des autres jouent une double musique 🎧 avec beaucoup de fausses notes musique 🎶 🎵.

    « Si on sort cette fois-ci, on ne rentrera pas sans avoir la démission du président »
    « Même si on vous demandait de rentrer, ne rentrez pas » pouvait-on entendre à la veille du rassemblement du 19 juin avec un fort accent de novices endurcis et quelque peu agités comme Issa Kaou Djim et le professeur Clément Dembelé.

    Mais à la surprise générale l’imam Dicko ordonna le jour J à tous de rentrer chez eux après que l’accès à Koulouba ait été refusé à ses envoyés spéciaux chargés d’aller récupérer la lettre de démission signée d’IBK.

    Par cet simple appel, il prend non seulement à contrepied toute la communication politique faite par M5-RFP deux semaines plus tôt et du million de manifestants présents devant lui mais aussi il réduit substantiellement la parole future du mouvement en réduisant les horizons et les visibilités pour ses partenaires politiques et ses sympathisants.

    Il sent comme un léger mais persistant parfum de malaise sur le mouvement M5 qui tire sa source dans l’absence totale de stratégie claire de lutte pour faire partir IBKorona de Koulouba et Manassavid-20 de l’ACI 2000.

    Peut être qu’il est temps de monter à M6, on ne sait jamais avec 6 moteurs qui tournent en plein régime la machine de contestation pourrait déboulonner le régime vissé à Koulouba dans le seul but de s’engraisser sur la misère des maliens tout en se cachant derrière des discours fleuves gréco-romains et des slogans creux arabisants et abrutissants.

    Salute

  9. On ne devrait pas accepter d’organiser des élections partielles. Il faut plutôt faire valider par la nouvelle cour, sans Manassa bien sûr, les premiers candidats qui avaient été validés par l’administration territoriale. Ce serait plus juste, plus rapide et moins coûteux en termes de frais.

    • MANGWANA KANYON COMPAORÉ, MAITRE FÉTICHEUR Á M'PETIONA, COMMUNE RURALE DE SOMASSO, CERCLE DE BLA, RÉGION DE SÉGOU, MALI JAMANA KOLO

      MERCI VINCENT…!

      LA RATIONALITÉ EST UNE DENRÉE RARE AU MALI, Á CAUSE DU GOUT PRONONCÉ DU MALIEN POUR LE MENSONGE, LE VOL, LA TRAITRISE.

      VOICI LA RAISON DE CRÉER TOUJOURS ET TOUJOURS DES OCCASIONS FUTILES POUR L’ INTÉRET COMMUN, MAIS BUDGÉTIVORES…

  10. Pourquoi reprendre les elections quand la CENI et le Ministère de l’admistration on déjà communiqué des resultats indiscutables ? Nous remercions la CEDEAO pour sa demarche fraternelle mais cette fois-ci elle doit laisser le peuple Malien regler le compte de IBK , Karim et Manassa la sorcière. 😈

    • C’est facile de faire la grande bouche a’ plus de 10 000 km du Mali!
      A QUAND VOTRE PROCHAINE PROMENADE SUR LA PLACE DE L’INDEPENDANCE?
      ESPECE D’IDIOT! NE SAIS-TU PAS QUE SEULE LA COUR CONSTITUTIONNELLE PEUT DECLARER LES RESULTATS DEFINITIFS??? LES RESULTATS DECLARE’S PAR LA CENI ET LE MINISTERE DE L’ADMINISTRATION TERRITORIALE SONT PROVISOIRS!!!!!! LE GROS PROBLEME DE NOTRE FASO EST D’AVOIR TROP D’IDIOTS EMOTIONNELS QUI PRENNENT LEURS IDIOTIES COMME ETANT LA REALITE’ QUE NOUS DEVONS ACCEPTER, DANS SES RANGS!!!!
      TU DEMANDERAS A’ KINGUIRANKE’ DE PARTAGER AVEC TOI LES MEDICAMENTS IMBECILINE ET IDIOTICINE QU’IL A! BANDE D’IRRESPONSABLES ET D’INCONSCIENTS!!!!!

  11. ” … la Cédéao a quitté Bamako, hier samedi 20 juin, en proposant notamment la reprise partielle des élections législatives dans des circonscriptions où la victoire a changé de camp. Proposition mise sur la table des 9 sages de la Cour constitutionnelle… ” … ///…

    :
    Après avoir favorisé son accession au Pouvoir en 2013…, revoilà la CEDEAO qui vient pour sauver IBK d’une démission forcée.
    Et si IBK peut espérer sauver son fauteuil de Président. Ce ne sera peut-être pas le cas pour son Ami Moussa TIMBINE.
    En effet, il ne va peut-être pas pouvoir garder et son fauteuil de Président de l’Assemblée Nationale et son fauteuil de Député.

    C’est pas juste… !

    Le M5-RFP va peut-être enregistrer une nouvelle adhésion…, celle de Moussa TIMBINE… !

    Si son Patron garde son fauteuil et pas lui…, ça risque de grincer des dents.

    Et le taulard Bakary TOGOLA, du fond de sa cellule n’a peut-être pas dit son dernier mot, quant à son espoir d’obtenir un fauteuil à l’Assemblée Nationale.

    Comme quoi il ne faut jamais désespérer, même quand on est en prison… !

    La CEDEAO ne va pas faire que des malheureux ( Sidiki N’fa KONATE, Moussa TIMBINE…, ).

    En plus du Président IBK, il va aussi faire d’autres heureux … les victimes de Manassa DANIOKO ), qui vont peut-être récupérer leurs Sièges de Députés.

    Vivement le Mali pour nous tous.

  12. Cette maudite CEDEAO doit comprendre qu’il a y une limite a tout,elle a ete sourde aux cris et a l’agonie du peuple malien toutes ces annees,28 ans de mensonge et de vol,enough is enough.

    • INCHALLAH LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU MALI SON EXCELLENCE IBRAHIM BOUBACAR KEITA FERA TOUT SON SECOND MANDAT!!!!!!!!
      LYNX22, A QUAND VOTRE PROCHAINE PROMENADE DE SANTE’ SUR LA PLACE DE L’INDEPENDANCE????
      IL FAUT DEMANDER A’ VOS RELIGIEUX QUELLE EST LA DERNIERE FOIS QU’ILS ONT VOTE’!!!!
      CES GENS NE CROIENT MEME PAS A’ LA DEMOCRATIE! IL FAUT NOUS LAISSER RESPIRER!!!!

  13. La CEDEAO doit etre serieuse car elle demande au meme voleur Boua le ventru IBk et la meme voleuse Manassa de refaire le meme travail, va t-on nous attendre a un autre resultat? Veritablement le peuple Malien doit prendre son destin en main et comprendre que la solution de cette situation c’est de faire partir Boua et Manassa pour la paix au Mali.

    • ESPECE D’IMBECILE!
      TU ES TRES BETE!!!!!! LA CEDEAO AIDE A’ REDRESSER LA SITUATION. DES IMBECILES COMME TOI TIENNENT A’ VOIR LA DESTRUCTION TOTALE DU MALI! BANDE D’ETHNOCENTRISTES ET DE RACISTES!!!!
      IBK FERA TOUT SON SECOND MANDAT INCHALLAH!
      JE SUIS PERSUADE’ QUE SI VOUS NE FAITES PAS ATTENTION, PLUSIEURS DES DIRIGEANTS DE VOTRE MOUVEMENT VONT FINIR MAL!!!!!!! ILS DOIVENT SE RESSAISIR IMMEDIATEMENT AVANT QU’IL NE SOIT TARD!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here