Crise socio-politique : le Barreau appelle les différentes parties à faire preuve de clairvoyance et de retenue

0

La situation sociopolitique du Mali fait réagir le Barreau malien. Dans un communiqué daté du 16 juin, l’ordre des Avocats appelle les différentes parties à faire preuve de clairvoyance et de retenue tant dans leurs déclarations que dans leurs actes en vue de préserver l’ordre.

« Très préoccupé par la situation sociopolitique qui prévaut au Mali », c’est ce qu’indique le Barreau dans un communiqué daté du 15 juin, dont nous avons reçu copie. « Le Barreau du Mali soucieux de son indépendance ne saurait rester en observateur passif de cette grave situation que vit le peuple malien », renseigne le communiqué.

En conséquence, l’ordre des Avocats appelle les différentes parties à faire preuve de clairvoyance et de retenue tant dans leurs déclarations que dans leurs actes en vue de préserver l’ordre public, la paix et la sécurité sur toute l’étendue du territoire national.

Le barreau exhorte l’Etat à prendre la mesure de toutes les responsabilités et à adopter dans les meilleurs délais toutes les dispositions urgentes et nécessaires pour apporter les réponses idoines aux différentes revendications et la réalisation des aspirations légitimes et légales des populations maliennes.

Si le Barreau ne remet pas en cause la pertinence et la légitimité des revendications, il se dit tout de même  convaincu que le destin du Mali ne se réalisera ni dans la ruse, ni dans l’invective et l’insouciance. « Il le sera dans la responsabilité dûment assurée de l’Etat et l’implication pleine et entière de chaque Malienne et de chaque Malien pour la réalisation de l’unité, de la cohésion de la nation, dans le respect de la loi, gage de progrès, des légitimes aspirations des populations », précise le communiqué.

Pour mémoire, une partie du peuple regroupé au sein du Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) réclame depuis des jours, la démission pure et simple du président de la République et celle de son régime. Le M5-RFP prévoit une seconde manifestation le vendredi 19 juin après celle du vendredi 5 juin.

Les responsables de ce Mouvement ont d’ailleurs décliné l’invitation du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Kéïta, qui avait prévue de leur rencontrer le mardi 16 juin. Une rencontre qui a été annulée, les acteurs du M5-RFP ayant écarté toute idée de rencontre avec le président de la République avant le vendredi 19 juin, date de leur manifestation.

Une demande d’information a même été adressée, le 15 juin,  au gouverneur du district de Bamako pour l’informer de l’organisation d’une manifestation le vendredi 19 juin sur la place de l’Indépendance. Signe que la situation reste toujours crispée.

Abdoul Madjid Sanogo 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here