Crise sociopolitique au Mali : Clash entre Karim Keita et Moussa Timbiné

14

Notre pays traverse la crise la plus aigüe de son existence. Rien ne va plus dans le pays de Soumangourou Kanté et de Soundiata Keita. Aujourd’hui, plusque jamais, le tissu social est très déchiré. A ce stade de la situation, c’est le sauve qui peut.

Décidément, le Mali va mal aujourd’hui et très mal même. La république est en danger et chacun cherche à sauvegarder son intérêt personnel, le Mali importe peu ! Comme le dirait l’autre, quand ça chauffe et que la case brûle, chacun cherche à sauver d’abord sa propre tête. Même les fils adorés du Président de la république n’échappent à ce constat. Aujourd’hui, les jeunes n’ont d’abord pas le temps pour le papa en difficulté, pressé par le M5 RFP, qui veut lui contraindre à abandonner son fauteuil.Tant pis pour lui, c’est lui le président de la république, qu’il s’occupe de son job, semblent dirent les jeunes.

Dissolution de l’assemblée nationale ou élection partielle ? Voici la question qui divise les deux fils du président de la république aujourd’hui, les désormais ex complices. Si le fils héritier pense qu’il faut organiser les élections partielles dans les communes où il y’a eu problème, le fils adoptif lui, pense autrement et le dit sans aucune ambiguïté : «Personne ne peut nous obliger à démissionner. Nous allons nous opposer à cela et le président de la république sera obligé s’il le souhaite, de dissoudre l’assemblée nationale toute entière ». Comme on peut le remarquer donc, l’heure est venue où chacun tente de défendre son intérêt. Même le père en difficulté n’intéresse plus les deux fils qui sont pourtant pour beaucoup dans ses problèmes. Ont-ils réellement pitié du vieux ? Nous en doutons sincèrement. Sommes-nous dans la dynamique d’un bras de fer entre les deux jeunes ? En tout cas, rien ne l’exclut car chacun des deux fils croit en sa capacité de nuisance, parce que disposant chacun des soutiens. Mais ce jeu ne fera que compliquer la situation dans laquelle se trouve malheureusement notre beau pays. Dans tous les cas, la majorité des acteurs de la scène politique malienne pensent, comme le président contesté de l’actuelle assemblée nationale, Moussa Timbiné, qu’il faut impérativement dissoudre cette assemblée puisque nos textes ne prévoient pas d’élections partielles dans ce cas précis. On ne parle d’élection partielle qu’en cas de décès d’un député ou de démission. Aussi, ce n’est nullement pas le moment que les deux supposés soutiens du papa Président s’opposent pour des intérêts personnels. Mais ces questions risquent d’entamer les relations entre les deux jeunes, ce qui n’est pas dans l’intérêt du président déjà fragilisé par le M5. Mais Karim Keita, étant un opérateur économique, défendra à coup sûr, avec bec et ongle, ses intérêts. Quant au président imposé de l’assemblée nationale, Moussa Timbiné, en jeune bagarreur, défendra son honneur et sa carrière politique. De quoi donner une très belle matière aux adversaires politiques.

Bakara Diallo

Commentaires via Facebook :

14 COMMENTAIRES

    • Le reveil sera tres difficile pour toi car Boua le ventru IBK le Franco-malien sait tres bien que ses jours sont comptes car il est nullard, incompetent et incapable

    • Il n’y a que des inconscients corrompus jusqu’à la moelle comme toi qui n’ont pas honte de dire que le pays n’a jamais été unis ! Il est vraiment unis le pays puisque même bko échappe desormais a l’etat malien.

  1. IBK est l’homme qui sait rassembler le mali, tout personne saine d’esprit est capable de le voir d’un coup d’oeil

    • Le probleme es que Boua le ventru IBK n’est pas sain d’esprit, il a l’age mental d’une enfant de 6 ans maintenant!

  2. @Vincent tu te fatigues toi car honneur et dignite n’ont pas passe la nuit dans la meme chambre que Karim Keitat (Kk) ou Moussa Timbine, meme leur pere Boua le ventru IBK ne sait pas la definition de ces deux mots a plus forte raison ses deux faux jettons. Il faut dissoudre le parlement et refaire des elections legislatives propres sans la Cour Constitutionnelle actuelle car Manassa doit aller a la maison et si Boua le ventru ne peut pas faire ces deux decisions, alors lui-meme doit aller a la maison, c’est tres simple et Claire comme solution.

  3. C’est bien fait pour la gueule de ce président en vieille chaussette. Du jamais vu au Mali qui est devenu sous IBK un bac à sable, c’est à dire un terrain de jeu des gamins. Le pays est pris en otage par une seule famille qui devra répondre devant la justice. Quelle honte! Si Karim et Moussa veulent aider IBK, ils n’avaient qu’à faire comme les enfants du président Tchadien, c’est à dire prendre des armes pour aller au front, combattre les ennemis du Pays. Non, au lieu, ils veulent profiter des biens du pays, picoler et se gratter les couilles à table.

  4. On n’a pas besoin de dissoudre l’AN. Il y a eu des tricheries pour un certain nombre de circonscriptions. Il faut juste valider ce qu’avait dit le ministère de l’administration territoriale. Les candidats qui ont fait les frais alors qu’ils étaient la volonté du peuple devraient être remis dans leurs droits. Cela coûte moins cher, c’est aussi plus rapide. Les candidats comme Timbine devraient, à juste titre, se retirer avec honneur et dignité s’ils pensent encore à l’avenir de ce pays. Que les deux fils du président fassent la guerre, c’est bien car, après tout, cela conduira à faire partir leur père plus tôt que prévu.

    • Vincent tu te fatigues toi car honneur et dignite n’ont pas passe la nuit dans la meme chambre que Karim ou Moussa, meme leur pere Boua le ventru IBK ne sait pas le sens de ces deux mots a plus forte raison ses deux faux jettons. Il faut dissoudre le parlement et refaire des elections legislatives propres sans la Cour Constitutionnelle actuelle car Manassa doit aller a la maison et si Boua le ventru ne peut pas faire ces deux decisions, alors lui-meme doit aller a la maison, c’est tres simple et Claire comme solution.

    • En tout cas elle sera purement et simplement dissoute. Attendez voir. Ceux qui ne veulent pas de cette dissolution peuvent commencer à courrir

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here