Crise sociopolitique au Mali : Le départ d’IBK provoquera-t-il le tournant générationnel ?

2

L’autre défi de la crise sociopolitique malienne est la problématique du renouvellement du leadership politique. Après 30 ans  de parcours démocratique parsemé d’embûches, le Mali réussira-t-il le tournant générationnel de sa classe politique taxée d’avoir échoué ?

 

maliweb.net – Avec la démission militairement assistée du président IBK le 18 août dernier, plus d’un observateur de la scène politique nationale table sur l’opportunité de mettre à la retraite les acteurs dits du mouvement démocratique. Certains, plus sévères, estiment que la crise multidimensionnelle que traverse le pays depuis 2012 est la preuve de l’échec cuisant de ce mouvement démocratique.

C’est dans ce sens que les vieux leaders politiques ayant participé à la chute de la dictature du Général Moussa Traoré en 1991 font l’objet de divers procès en laxisme, en complaisance voire en compromissions multiples ayant fragilisé la démocratie malienne. Des leaders politiques comme Me Mountaga Tall, Dr Choguel Kokalla Maïga, Oumar Mariko, Soumaïla Cissé (pris en otage depuis plusieurs mois) et autres sont critiqués et leur retraite réclamée par de nombreux jeunes leaders.

Même au sein du mouvement contestataire, le M5-RFP, qui a conduit au renversement du président IBK, ce procès en sorcellerie a cours en sourdine. Et l’un des jeunes de la nouvelle génération, Issa Kaou N’Djim n’a pas hésité la semaine dernière à déclarer publiquement que leur mission, après la chute d’IBK, est de travailler pour mettre à la retraite les « politiciens » qui ont obtenu l’ouverture démocratique dans le pays.

La question qui se pose, dès lors, est de savoir si le changement auquel aspire le peuple malien passe nécessairement par une marginalisation de cette première génération de la classe politique. Peut-on envisager que la refondation de l’Etat malien doit passer par un changement total des acteurs de la scène politique ? Les acteurs du mouvement démocratique ont-ils démérité en termes du bilan de la démocratie au Mali?

Il faut reconnaître qu’après la chute du Général Moussa Traoré, les dix ans de la gouvernance Alpha Oumar Konaré, les observateurs ont noté une forme d’enrichissement illicite au sein des acteurs de la classe politique. L’on a ainsi parlé des « milliardaires de la démocratie », qui ont, semble-t-il, injustement tiré profit de l’ouverture démocratique. Ce qui a traduit, dans une certaine mesure, une propension vers la mauvaise gouvernance. Surtout qu’à partir de ce moment et durant la gouvernance Amadou Toumani Touré, l’on va déplorer un déficit de renforcement des capacités opérationnelles des forces de défense du pays. La conséquence sera probablement la crise sécuritaire de 2012 avec le constat amer de forces amères sous-équipées, démotivées.  Cela aboutira au coup d’Etat du 22 mars et l’effondrement de l’Etat malien. Ce qui ne se fera pas sans une décrédibilisation de la classe politique.

Sauf que ce discrédit ne devrait pas pousser à jeter le bébé avec l’eau du bain. Surtout que l’adage selon lequel c’est au bout de l’ancienne corde qu’on tisse la nouvelle est bien connu. Les acteurs du mouvement démocratique, même s’ils semblent vieillissants, peuvent mettre leur expérience au service de la nouvelle génération de leader politique. C’est donc à travers un savant dosage entre l’ancienne et la nouvelle génération que la refondation de l’Etat malien devrait s’opérer, quand on sait que les vieux dinosaures de la politique malienne ont posé les jalons inaltérables comme les libertés démocratiques, le pluralisme intégral et les bases des droits de l’homme.

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Well to be blunt plus truthful we acknowledge Old Men(60 years or older) of Mali allowed their opportunity to govern if it existed at all past them by thus should find other ways to put their desired imprint upon living conditions in Mali. Of course they could still be advisors but should leave governing to work smart youth that is at least capable of keeping pace with this fast pace world. Old Men of Mali is so out of touch with world over population is double what world is best suited with existing modern development. If Africa possess continent wide world class modern living it would by far be best suited for increase damage climate change will do with realistic forecast of oceans will rise by 3 feet in near future. Southeast Africa plus Madagascar will be decimated by cyclones but condition will favor us building desalination network pipelines below ground tunnels plus above ground in places like Mali extending thereof capable of receiving immigration of Ubuntu from east Africa plus Madagascar. We have much work to do thus Africa especially Mali is no place for sit on their ass Old Men to lead.
    Old Men of Mali need do as I do as old man show due best interest consideration for Ubuntu. Anything less make them expendable. That is to step aside to take on development projects plus allow wary plus youthful work smart leaders to lead.
    Work smart Mali.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  2. M5 RFP ET IMAM DICKO AVEC CNSP

    MERCI POUR AVOIR LIBERE LE PEUPLE MALIEN………..VOUS ETES DE VRAIS PATRIOTES /PENDANT QUE D`AUTRES ETAIENT ACCROUPUS A L`OMBRE PAR COMPLICITE AVEC LE POUVOIR CORROMPU OU PAR PEUR /M5 RFP VOUS ETES BRAVES AVEC DICKO UN VRAI BRAVE AVEC LE CNSP.

    QUE LE SEIGNEUR VOUS BENISSE JUSQU`A VOS DESCENDANCES JUSQU`A VOS DESCENDANCES JUSQU`A VOS DESCENDANCES

    MERCI AU CNSP POUR AVOIR CONMPLETE LA LIBERATION

    NOUS PRIONS TOUS CEUX QUI N`ETAIENT PAS SUR LA PLACE DE L`INDEPENCANCE DE SE TAIRE PENDANT AU MOINS TOUTE LA TRANSITION

    M5 ET IMAM DICKO /CNSP
    NE PERDEZ PAS VOTRE TEMPS A REPLIQUER VOUS ETES DES BENIS C`EST DIEU QUI SE CHARGERA DE VOS DESTINS RESTEZ HUMBLE SUIVEZ LES CONSEILS DU PARTRIOTE IMAM DICKO UN VRAI SAGE.

    NE CHERCHEZ RIEN C`EST DIEU QUI SE CHARGERA DE VOS DESTINS RESTEZ HUMBLE …………..JE VOUS RASSURE NE DOUTEZ POINT……………..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here