Décrispation du climat politique : L’opposition salue le leadership du CSDM

0

Le chef de file de l’opposition, Soumaïla Cissé, à la tête d’une forte délégation, s’est rendu le vendredi 22 mars au siège du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM). Objectif de la visite : remercier le bureau de l’organisation, notamment son président pour rôle qu’il a joué dans le cadre de la décrispation du climat politique au Mali.

 

“C’est une organisation sérieuse, une organisation de vertu, c’est une organisation qui dit la vérité, une organisation jeune qui a su grandir très vite. Je crois que si nous avons tant d’organisation, de ce type, je crois que nous serons de l’avant”. Voilà ce que le Soumaïla Cissé a dit du CSDM.

Le vendredi dernier, le chef de file de l’opposition est allé remercier le président de l’organisation pour sa participation remarquable dans le processus de décrispation du climat politique qui était très tendu depuis la fin de la présidentielle de 2018. Depuis plus d’un mois, les camps adverses commencent à se rapprocher.

L’Union pour la démocratie et la République, principal parti de l’opposition et le Rassemblement pour le Mali (RPM), parti présidentiel se sont d’abord (???). Après le groupement des partis de l’opposition et celui de la majorité se sont rencontrés le 12 février. S’en suivra le moment le plus attendu : le tête-à-tête entre le président de la République et le chef de file de l’opposition, le 12 février 2019 et d’autres rencontres ont eu lieu après.

Selon Soumaïla, le président du CSDM, Mohamed Chérif Haïdara a joué un grand rôle dans ce processus de rapprochement entre les partis politiques.

“Je peux témoigner qu’il a beaucoup participé dans la décrispation que nous connaissons aujourd’hui par sa persévérance. Il ne comptait pas son temps surtout il ne comptait pas l’heure à laquelle il pouvait venir chez moi. Parfois à minuit, parfois à une heure du matin, toujours le Mali au cœur pour que nous puissions nous en sortir”, a attesté le chef de file de l’opposition.

En retour, le président du CSDM n’a pas manqué de rappeler la qualité d’homme d’écoute du chef de file l’opposition.

“Nous avons eu à échanger pendant plusieurs jours, nous avons découvert un homme… Nous avons tous suivi l’évolution du climat politique en  cours, cela est dû à son amour pour le Mali, à son engagement pour les Maliens. Il tient à la stabilité, à la cohésion, à la sécurité pour un Mali émergent”, a souligné, Mohamed Chérif Haïdara.

Avant de se retirer, Soumaïla Cissé et sa délégation ont assuré le président du CSDM de leur disponibilité à prendre en compte les aspirations des Maliens et des maliennes de la diaspora.

Maliki Diallo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here