Réconciliation nationale : La Suisse prête à soutenir le Mali

6
Mme Muriel Berset Koben, Ambassadrice de la Suisse au Mali
Mme Muriel Berset Koben, Ambassadrice de la Suisse au Mali

« Nous sommes à l’écoute des autorités maliennes qui  sont chargées de la réconciliation nationale, pour les accompagner ». La déclaration a été faite par Mme Muriel Berset Kohen, Ambassadeur de Suisse au Mali, le 14 mai 2014, lors d’une conférence de presse organisée dans les nouveaux locaux du Bureau de la coopération Suisse au Mali, à la cité du Niger.

 

La Direction du développement et de la coopération (DDC) Suisse vient de s’installer à la cité du Niger. A la faveur de l’inauguration des nouveaux locaux du Bureau de la coopération Suisse au Mali, Mme Muriel Berset Kohen, Ambassadeur de Suisse au Mali, accompagné de Didier Berberat, envoyé spécial de la Suisse pour le Sahel, Ambühl Hanjürg, Chef de division Afrique de l’Ouest-DDC et de Mirko Manzoni, Directeur résident-DDC, a animé une conférence de presse, le 14 mai 2014. « Au bout de 37 ans de coopération, je suis heureuse que nous ayons des locaux qui sont à la hauteur de consistance de notre intervention au Mali », a indiqué Mme Muriel Berset Kohen, Ambassadeur de Suisse au Mali. Avant d’ajouter que son pays intervient, au Mali et dans la bande sahélo-saharien, conformément à sa constitution qui lui demande d’aider les pays les moins avancés et confrontés à des aléas climatiques. « Le Mali, au même titre que le Burkina Faso, le Niger, le Tchad et le Benin, est un pays de la concentration de la coopération Suisse », a-t-elle indiqué. Avant d’ajouter que son pays aide à l’encrage de la démocratie, à la promotion des droits humains et à la coexistence pacifique des peuples. « Sur la base de cela, la Suisse a développé un système de bon office à cause sa neutralité », a-t-elle ajouté. Elle a ensuite précisé que son pays est présent depuis 37 ans dans la coopération au Mali. « Même au plus fort de la crise lorsque certain partenaires du Mali ont plié bagages, la Suisse est restée », a-t-elle indiqué. Selon elle, cela est conforme avec l’engagement de son pays au Mali. « Nous sommes aux côtés du Mali uni et pacifié, pour qu’il puisse réponde aux défis actuels que ce soit en terme de développement et de réconciliation », a-t-elle précisé. De son côté, Mirko Manzoni, Directeur Résident-DDC, a rappelé que la Suisse intervient au Mali depuis 37 ans. « Nous avons commencé à intervenir au Mali à la ferveur des années de grandes sècheresses », a-t-il rappelé. Avant d’indiquer que la coopération Suisse est aujourd’hui active dans trois secteurs : Education et formation professionnelle, développement rural et la gestion publique locale. « 80% de notre budget au Mali est investi au sud et 20% au nord », a-t-il indiqué. En ce qui concerne la résolution de la crise au Mali, notamment la réconciliation nationale, l’Ambassadeur de la Suisse a indiqué que « Nous sommes à l’écoute des autorités maliennes qui  sont chargées de la réconciliation nationale, pour les accompagner ». Elle a révélé qu’elle souhaitait que la réconciliation annoncée aille de l’avant. Mais, après avoir indiqué que la communauté internationale est au Mali pour appuyer le pays, elle a estimé que la dynamique doit venir des acteurs. Pour conclure Didier Berberat, dira que la Suisse s’est clairement prononcée en faveur de l’intégrité territoriale du Mali et soutiendra les discussions inter maliennes pour que la paix et la prospérité règnent dans ce pays.

Assane Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

6 COMMENTAIRES

  1. “c’est à dire qu’elle est un pays neutre qui ne s’engage pas dans un conflit armé entre deux États.” Cette dame est sans scrupule et sans foi, c’est un manque de respect envers le peuple Malien, qui accuse la suisse de soutenir le fantomatique mnla dans toutes les démarches de division du Mali. Qu’elle nous soit claire et précise en citant que la suisse est un pays neutre qui ne s’engage pas dans un conflit armé entre deux états, quels sont les deux états en conflit armé dont la suisse est accusé d’être impartiale dans ce conflit? Que les autorités Maliennes soient prudentes avec cette suisse de cruauté et des crimes. Que dieu bénisse le Mali!

  2. Remettez-les leurs sous ! Si nous travaillons correctement, nous pouvons creer des richesses pour notre developpement, avec une bonne gouvernance, evidemment !

  3. Huuuummm la SUISSE et son MNLA et avant ses agents de développement de la Rébellion à Niafounké 😉 ❗ ❓ Que Dieu nous assiste ❗ Mieux vaux tard que jamais…. ❗ 😉

  4. Hooouuuummm,la SUISSE !
    ça se saura! Pas bsesoin d’expliquer la repartition des ressources entre Nord et Sud!

Comments are closed.