Dialogue national refondateur : Modibo Sidibé s’engage

0

Dans le cadre de ses séries d’échanges avec les forces vives de la nation dont les partis politiques, mouvements et associations de la société civile, le Président des Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Émergence (FARE AN KA WULI), Modibo Sidibé, multiplie les efforts et initiatives devant aider le Mali à sortir de l’impasse.

Le Président des FARE, Modibo Sidibé, engagé dans une série de concertations depuis un certain temps, continue ses démarches qui sont de trouver une solution de sortie de crise pour le Mali. C’est ainsi que, le mardi 12 mars dernier, pendant plus de deux heures d’horloge, il s’est entretenu avec le son homologue du MODEC, Konimba Sidibé. Les deux leaders politiques et leurs Délégations ont discuté du Mali, avec des propositions de sortie de crise.

A cette occasion, Modibo Sidibé a mis l’accent sur l’impératif du dialogue politique refondateur qui est la seule voie de sortie de crise pour notre pays. Car, pour lui, les fils de ce pays doivent s’accorder sur la tenue de ce dialogue qui va permettre de refonder notre Mali et repartir sur des nouvelles bases politiques. Selon le Président des FARE c’est aux Maliens de réfléchir pour trouver la forme appropriée de sortie de crise.

Dans cette perspective, il n’a pas manqué de souligner que les FARE ont déjà entamé la réflexion en proposant avec un certain nombre d’acteurs politiques un cadre approprié de réflexion à savoir le PACTE MALIEN POUR LA REFONDATION ; c’est-à-dire une initiative pour engager la réflexion à propos du dialogue politique refondateur et d’en fixer les modalités, le fonctionnement, le format, les recommandations ainsi que les procédures de sa mise en œuvre.

Dans le même ordre d’idées, Konimba Sidibé a tenu, de son côté, à mettre en relief l’importance de la rencontre qui est d’abord fraternelle pour permettre aux deux partis d’échanger. Il a aussi estimé que le dialogue national est nécessaire afin de jeter les bases d’un véritable mécanisme de sortie de crise. «Ce dialogue doit se dérouler dans un format consensuel qui reste à définir », selon le Président du MODEC qui a, en outre , assuré que les deux formations (FARE et MODEC) partagent les mêmes préoccupations qui doivent être abordés lors de ce dialogue.

A propos de la série de rencontres qu’a initié le Chef de l’Etat, Konimba Sidibé dit espérer qu’il s’agit des rencontres destinées à baliser le terrain en posant le cadre précis des prochaines concertations. «Cette rencontre nous a permis d’échanger sur la situation nationale : les diagnostics, les remèdes… Je dois dire que, pour l’essentiel, nous sommes d’accord », a déclaré face à la presse le Président du MODEC.

Il faut souligner que les deux partis ont pris l’engagement de travailler sur cette thématique, notamment la définition du format du cadre de dialogue qui est un préalable et conduire ce dialogue jusqu’à la mise en œuvre des recommandations de l’Accord de paix et de réconciliation nationale.

Mahamadou Sarré

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here