Mali : le Syltae en grève de 120 heures à partir du lundi 26 août

1

Les travailleurs du ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale observeront une grève de cent-vingt heures à compter  du lundi 26 jusqu’au  vendredi 30 août.

Maliweb.net –S’achemine-t-on vers la fin du délai de grâce du gouvernement Dr Boubou Cissé ? On est tenté de répondre par l’affirmatif. Car après la Coordination des comités syndicaux de la DAF, des DRH, des CPS, des DFM de la Primature et des Départements ministériels, c’est autour des travailleurs du ministère des Affaires Etrangères de prévoir une grève de cent-vingt heures à compter du lundi 26 jusqu’au vendredi 30 août.

Cela Suite à l’échec des négociations du 22 au 23 août entre le gouvernement et le Bureau central du syndicat libre des travailleurs des Affaires Etrangères (SYLTAE). Ainsi « en application des conclusions de l’Assemblée générale tenue le mardi 6 août, le Syltae informe les travailleurs des du Département central, des missions diplomatiques et postes consulaires du maintien du mot d’ordre de grève de 120 heures à compter du lundi 26 au vendredi 30 août », peut-on lire dans un communiqué déposé dans notre rédaction.

Trois points étaient au menu des négociations. Il s’agit de l’examen et l’adoption du projet de statut du corps diplomatique et consulaire du Mali et la relecture des décrets n°96-044/P-RM du 8 février 1996 fixant les avantages accordés au personnel diplomatique, administratif et technique dans les missions diplomatiques et consulaires du Mali et celui n° 05-0464/P-RM du 17 octobre 2005 fixant la valeur du point d’indice de traitement du personnel occupant certains emplois dans les Missions diplomatiques et Consulaires du Mali.

Il faut rappeler que les mêmes points avaient fait l’objet de nombreuses négociations entre le gouvernement et le Bureau central du Syltae, sans que les deux parties ne parviennent à un accord.  Le syndicat déplore la mauvaise foi du gouvernement qui n’a pas voulu céder sur aucun point. Cela malgré que le Syltae ait observé un moratoire de trois mois sur ses revendications.

C’est donc la  3e fois en cette année 2019  que les travailleurs du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale observeront une grève pour les mêmes motifs.

Abdrahamane Sissoko/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here