Dr. Choguel K Maïga recevant la Mission de l’UA au Mali : «La création de l’organe unique de gestion des élections permettra de minimiser les contestations post électorales »

1

La mission du Conseil Paix et Sécurité (CPS) de l’Union Africaine (UA) en séjour au Mali du 14 au 17 Juillet 2021 conduite par l’ambassadeur Victor ADELEKE, représentant Permanent de la République fédérale du Nigéria auprès de l’Union Africaine (UA) à été reçue le 15 juillet dernier par le Premier ministre Dr. Choguel Kokalla Maïga.

La mission du CPS vise à apprécier les progrès réalisés dans la conduite de la Transition et à explorer les voies et moyens pour accompagner les efforts du Gouvernement pour la réussite de la Transition.

Le Premier ministre a informé la mission sur la vision des autorités de la Transition et leur engagement à s’inscrire dans les délais convenus.

Le Dr. Choguel Kokalla Maïga a souligné également la forte volonté des autorités de la Transition d’œuvrer dans l’inclusivité. Déjà, dans quelques jours, le Projet de plan d´action du Gouvernemental sera sur la table du CNT après son adoption en conseil des ministres. Le gouvernement de la Transition, à précisé le Premier ministre, entend améliorer la situation sécuritaire du pays, apaiser le climat social et procéder aux réformes nécessaires avant d organiser les élections prévues. La création de l’organe unique de gestion des élections permettra à conclu le Chef du gouvernement de minimiser les contestations post électorales.

La mission a apprécié à sa juste valeur la vision ainsi exposée et les progrès réalisés. Elle a encouragé les autorités maliennes à poursuivre ces efforts et a réaffirmé l’engagement de l’UA à soutenir et accompagner le Mali pour une Transition réussie.

Il faut préciser que cette mission du CPS de l’UA s’inscrit dans le cadre du suivi des recommandations et des décisions adoptées par l’UA sur la situation au Mali lors de sa 1001eme réunion tenue le 1er Juin 2021.

Source : CCRP/Primature

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. Très Cher Choguel KOKALLA MAIGA, il faut savoir que l’organe unique de gestion des élection sera une réussite à condition qu’il soit géré par des hommes et femmes honnêtes de ce pays. Si par inadvertance vous mettez des hommes et des femmes non crédibles, nous participerons à une situation semblable à celle sous le régime d’IBK, les deux cours qui ont failli en mettant le pays à feu et à sang et nous connaissons tous la suite des évènements aujourd’hui. Les meilleurs textes du monde si ils sont mis en œuvre par des hommes et femmes malhonnêtes, les résultats serons catastrophiques et les plus mauvais textes du monde, si ils sont appliqués par des femmes et des hommes honnêtes, les résultats serons heureux. Donc sachez que les problèmes maliens sont la résultantes des mauvaises actions des femmes et des hommes malhonnêtes.
    Il faut des hommes et femmes crédibles sinon les prochaines élections serons comme exactement celles qui se sont passées sous le régime d’IBK.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here