Election présidentielle : Le candidat du Prvm-Fasoko promet une victoire large dès le premier tour

0
Mamadou Oumar Sidibé, président du PRVM-Fasoko
Mamadou Oumar Sidibé, président du PRVM-Fasoko

Le président du Parti pour la restauration des valeurs du Mali (PRVM-Fasoko) a animé un point de presse pour inviter les militants et sympathisants du parti  à une large victoire dès le premier tour. L’annonce a été faite au cours du lancement de sa campagne le samedi dernier au siège du parti à Niamakoro en présence de plusieurs hommes de médias.

Devant ses partisans à l’occasion du lancement de sa campagne présidentielle, le président du Prvm-Fasoko, Mamadou Oumar Sidibé a déclaré qu’une fois élu président de la République, il instaurera un véritable processus démocratique respectueux des principes clés comme la liberté, la solidarité, la justice le droit et devoir, la sécurité et la paix qui sont des valeurs incontournables et indissociables d’une société équitable.

 Mamadou Oumar Sidibé entend occuper toute sa place pour ce scrutin qu’il juge crucial pour notre pays. C’est sans tambour ni trompète que le candidat du Parti pour la restauration des valeurs du Mali a lancé sa campagne le samedi  au QG de son parti.  Agé de 51 ans, Mamadou Oumar Sidibé, entend créer la surprise au soir du 29 juillet.

« Je me place au-dessus de la mêlée pour créer la surprise. J’entends faire la différence à travers des offres concrètes dans différents secteurs », a-t-il dit.

La fin immédiate des hostilités dans le centre  et Nord du pays et la rupture avec le système de gouvernance instauré depuis 1992 sont au cœur de la vision de Mamadou Oumar Sidibé pour le Mali.

«La crise sécuritaire dans le nord du Mali, l’épineuse question du centre avec à la clé les affrontements intercommunautaires, la situation des déplacés et des réfugiés. Nous estimons pour notre part que le Mali ne mérite pas de vivre cette insécurité », a ajouté M. Sidibé.

Au cours de ce point de presse, les membres du directoire de la campagne du candidat ont été présentés à la presse. Une minute de silence a été également observée en la mémoire des victimes civiles et militaires de la crise.

Adama Diabaté

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here