Eventuel limogeage du Premier ministre Boubèye : L’indécent double-jeu du RPM de BokaryTréta

8

Le RPM continue-t-il de soutenir IBK, son président fondateur ? Tout en rejetant la confiance de ce dernier en son cinquième Premier ministre ? Du politiquement incorrect !

Maliweb.net Dans son roman « L’âge d’or n’est pas pour demain », l’écrivain ghanéen Ayi Kwei Armah déplorait la situation de cet oiseau qui se nourrit d’asticots et avait un dédain viscéral pour les excréments (milieux de vie de ces asticots). Le RPM aime le pouvoir mais ne se satisfait plus de la méthode de sa gestion ou de son exercice. Le parti présidentiel ne rate aucune occasion pour clamer haut et fort le statut de « président fondateur » reconnu au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita. Seulement, ces derniers mois, la fidélité et la loyauté du parti à IBK s’étiolent. Certains responsables n’hésitent plus à critiquer la gestion du pouvoir par leur mentor. Le casting gouvernemental fait ainsi souvent l’objet de désapprobations sibyllines.

En l’espace de deux semaines, deux cadres du Rassemblement pour le Mali (RPM) sont sortis dans la presse pour critiquer ce qu’ils appellent « la non-responsabilisation des cadres du parti ». L’ancien chargé de mission de l’ex-ministre Abdramane Sylla, Dramane IC Mallé et le député de Kita, Mohamed Tounkara, le premier dans une lettre ouverte, le second dans une interview, réclament quasiment la primature à BokaryTréta, le président du parti.

Ces prises de positions n’ont certainement pas été exprimées aussi bruyamment sans l’assentiment du président du parti. Celui-là même qui ne cesse de clamer haut et fort sa convergence de vue avec le chef de l’Etat et le chef du gouvernement sur les questions majeures de la gouvernance. Une manière plutôt hypocrite de comportement politique consistant à un sournois double-jeu.

L’on comprend aujourd’hui alors que de façon officielle, le président du parti du tisserand, non moins président de l’alliance Ensemble pour le Mali (EPM, la majorité de soutien politique du pouvoir, soutient IBK et son gouvernement. Mais, de façon officieuse et par personnes interposées, l’enfant de Diondiori pourrait placer des peaux de bananes sur le chemin de la gestion du pouvoir. Alors que l’on peut douter de sa capacité à réussir à la primature dans un Mali aussi envahis de défis dont les plus importants sont des défis sécuritaires.

Par cette attitude de Bokary Tréta et de certains de ses collaborateurs du RPM, comme Nancoman Kéita, Abdramane Sylla, le RPM s’inscrit dans un indécent double-jeu qui n’arrange rien à la situation du pays en proie à des crises multiples.

Boubou SIDIBE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Même si le Mali est sur le brancard ces politiciens ont toujours l’ardente envie lutter pour leur part….ces assoiffés carriéristes. Si c’était pour travailler et servir la patrie avec amour, abnégation, sacrifice et bénévolence vous croyez qu’ils vont s’acharner pour les postes ministériels en ces moments d’épreuves que travers le Mali? Dommage pour le Mali!

  2. “…Eventuel limogeage du Premier ministre Boubèye : L’indécent double-jeu du RPM de BokaryTréta…
    DONC BOUBOU, DANS TON LEXIQUE LE DEBAUCHAGE D’ELUS EST DECENT? SUIS PAS RPMIST ET CE QUE SMB FAIT SOUVENT ME VA PARFAITEMENT, MAIS ENTRE LE RPM ET SMB, C’EST KIF-KIF

  3. S’il faut respecter les règles de la démocratie,TRETA est mieux placé que n’importe qui pour être chef de gouvernement.
    Ce n’est pas la qualité d’homme politique qu’ il faut juger,mais sa légitimité,si on est véritablement démocrate.
    Si on devrait juger les gens par leurs qualités TRUMP ne serait jamais président des États-Unis.
    Les électeurs ont voté pour le RPM alors que TRETA était son secrétaire général et le candidat du parti a remporté,officiellement,les élections présidentielles pendant qu’ il en était le président.
    ON NE PEUT PAS ÊTRE PLUS LÉGITIME QUE LUI.
    Maintenant dans le cadre de la désignation du chef du gouvernement,soit il est naturellement premier ministre ,soit il y participe pleinement à sa désignation.
    IL S’AGIT LÀ DE RESPECTER L’ESPRIT QUI A GUIDÉ LE PEUPLE À DONNER LA MAJORITÉ AU PARTI DE TRETA.
    Les ACTES POSÉS par IBK,depuis qu’ il est président de la république ,montrent qu’ il est plus un MANDE MASSA qu’ un président élu.
    La légitimité est le cadet de ses soucis,il pense être le seul maître à bord,il désigne qui il veut.
    Ou IBK est conscient qu’ il n’a jamais gagné les élections ;que ce sont ces pauvres manoeuvres qui l’ont mis là où il est comme passé par les putschistes et les religieux pour accéder à KOULOUBA,ensuite confisquer le pouvoir par l’intermédiaire de SBM pour un second mandat .
    Quand IBK reste très fidèle à SBM,il faut croire qu’ il confirme la confiscation du pouvoir car aucune légitimité ne permet à BOUBEYE de s’accrocher,si ce n’est celle d’avoir confisqué le pouvoir.
    OSER LUTTER ,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  4. Ceux qui défendent TRETA savent bien qu’il n’a aucune qualité de gérer la Primature actuellement . L’election d’IBK en 2013 et sa réélection en 2018 à la magistrature suprême n’a fait que du malheur au peuple malien. Pendant que nous naviguons pour sortir le pays du trou, vous nous amener des problèmes inutiles. En 6 ans de pouvoir , IBK est à son 5 eme Premier Ministre , seul Abdoulaye Idrissa MAIGA est du RPM. Ce qui veut dire que votre parti manque de cadres compétents pour gérer le pays surtout en crise. Le Mali se cherche à tout prix éviter le pays de sombrer , vous nous parlez de partage de gâteaux .

  5. 1- Ainsi il est très intéressant de savoir que toute cette bande d’irresponsables et d’incapables s’oppose de gauche à droite sans trouver la prouesse et l’intelligence nécessaire de placer au CENTRE des préoccupations le citoyen simple très éprouvé brutalement déjà depuis des ans. On voit bien qu’effectivement le pouvoir est une espèce de tonneau de Danaïdes, percés de partout. . . . . . . . . . . . . . .______________________!

    2- Que les uns se disaient ce n’est pas bien, que les autres répondaient mais vous l’aviez fait avant nous, vous pourriez le faire, parce que nous on l’a fait aussi; cette espèce de connivence de la classe politique malienne, qui finalement avec ses logiques de partis, tout le monde ayant été plus ou moins ministre ou appartenu à des partis, qui depuis 10 à 15 ans ont des ministres au pouvoir et finalement font globalement la même chose. Quand ils ne sont pas ministres ils ont des idées, quand ils le dont ils gèrent de la même manière. . . . . . . . . . . .!

    3- Le débat n’est donc pas entre ces acteurs qui s’agitent autour des strapotins, mais au niveau de tous ces gens qui se préoccupent chaque jour de la sécurité des personnes et de leurs bien, de l’École Malienne, de toutes ces familles qui n’ont plus de dignités parce que les enfants ont faim ou sont malades, de tous ces travaillent qui se lèvent tôt chaque jour pour aller au boulot pour toucher un salaire de misère qui les aliénie en plus. . . . . . . . . . . . .!

  6. Je prefere que l’actuel PM SBM reste dans son poste! Ce n’est pas une question de PM. Il s’agit plutot d’ancrer un etat de droit et combattre l’impunite’!!!!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here