Gestion politique d’Ibk : Quand la solution devient le problème

82
SEM Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat
SEM Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat

De mémoire des Maliens, un président démocratiquement  élu n’avait connu un tel rejet par ses électeurs. Le candidat Ibrahim Boubacar Keïta du Rassemblement Pour le Mali (RPM) victorieux de l’élection présidentielle de 2013 serait un homme politiquement fini. Il était peut-être bon en occupant le poste de Premier ministre de 1994 à 2000 sous les ordres  de son mentor Alpha Oumar Konaré.

Elu président depuis septembre 2013, il fait toujours  le contraire de ce qu’il dit. «Rien ne sera plus comme avant», déclarait IBK devant une assistance qui aspirait au changement. Toutes les mauvaises vieilles habitudes sont revenues au galop : les biens de l’Etat sont pillés  en toute impunité. L’Etat est vidé de ses prérogatives et remplacé par le privé (Mali-SA). Il ne reste que ça. La formation du gouvernement  passe par les nominations de cadres politiques de profession libérale, souvent médiocres.

L’Etat Mali n’existe plus ou du moins s’il existe c’est par le nom. Il s’est effondré pour mauvaise gestion et la qualité médiocre des hommes et des femmes politiques de notre pays pressés de faire fortune. La «mangecratie» a remplacé la démocratie. Les «démocrates sincères et convaincus» ont «mangé» ou détourné le patrimoine qui appartenait à tous les fils du pays. Du coup, le Mali bascule dans «un tagninibougou» (s’enrichir par tous les moyens).

Le candidat IBK, qui était la solution en 2013, devenait ainsi le problème en 2014 pour ses électeurs. Et pour cause, le pays s’est effondré. Les Maliens ont faim et soif. Tout coûte cher ! La gestion du foncier par les politiques aurait terni l’image  des élus locaux, nationaux et des juges. Il semble que tout évolue vers un soulèvement général des populations qui en ont ras-le bol du laissé-allez voire l’impunité totale  devenue un mode de gouvernance.

Safounè KOUMBA

 

PARTAGER

82 COMMENTAIRES

  1. Il faut saluer mille fois le président de la république pour son noble travail dans la reconstruction du Mali. Tout est présent à notre faveur pour voir un Mali développé car nous venons vraiment d’avoir un président qui a foi à ce qu’il fait, qui a foi à ce qu’il va faire, qui a foi à ce qu’il doit faire ; un président qui aime son pays. C’est ce dont nous avions besoin pour notre pays.

  2. C’est sans doute vrai que le Mali sera développé dans les jours à venir. Cette visite nous montre la preuve irréfutable, la fin de cette crise nous montre la preuve. Mais il faut savoir que l’arrivée d’IBK qui a occasionné tout cela. Sans lui on n’en serait pas là.

  3. “Du coup, le Mali bascule dans «un tagninibougou» (s’enrichir par tous les moyens).”
    Waou!!! Mon le journaliste, à vous entendre parler, on se croirait dans un autre Mali que celui que nous connaissons. De grâce, n’envenimer pas la situation, le président abat un travail énorme. En tant que bon citoyen, nous nous devons de l’accompagner dans sa mission.
    Mais, il me semble que vous vous êtes mis dans une dynamique de ” KALABATCHI”

  4. Le président IBK est l’homme qu’il fallait au Mali.
    Tous ceux qui ont voté pour lui ne se sont pas du tout trompé car il fait en ce moment la fierté de notre pays.
    Grâce à lui les bailleurs de fonds ont recommencé à faire confiance à notre pays.
    Merci IBK pour votre travail.

  5. Tout ce que nous devons faire c’est de soutenir le président pour ce qu’il fait dans le sens du bien être des maliens.
    Son arrivée a permis à notre pays de sortir du trou dans lequel certains l’avaient laissé.
    Merci à vous président… 😛 😛 😛

  6. Pour ma part, je pense qu’il faut pouvoir faire la part belle des choses. IBK est loin d’être le problème de ce pays. En effet, même si tu n’aime pas le lièvre, il faut reconnaître qu’il court vite. Ibk tant bien que mal redonna un visage plus reluisant à ce pays qui avait perdu ses repères. D’ailleurs, j’aimerais dire à ce journaliste que le problème du Mali n’est le fait du président, mais eux les journalistes qui trouvent toujours quelques choses à dire.

  7. La cherté de la vie ne date pas d’aujourd’hui c’est la loi du commerce celle de l’offre et de la demande. Avec les autres, le Mali ne roulait pas sur de l’or c’était la même souffrance mais avec lui au moins nous avons une lueur d’espoir car les investisseurs reviennent

  8. Nous venons d’une crise donc cela n’est pas facile. IBK a mis une équipe très compétence pour la lutte contre la pauvreté. IBK travaille avec la compétence et non les voleurs. C’est lui qui a plongé dans cette pauvreté c’est grâce à ces efforts que l’économie est apprécié par les institutions financières

  9. Vous vous acharnez sur le Président et sa politique.Lui il travaille sans même vous écouter.Comprenez donc que ce que vous dites n’est pas du tout important.IBK a un seul souci: le bien être de ses compatriotes.Merci président,ton peuple te soutient. 😛 😛 😛 😛

  10. Cette cherté nous avons notre part de responsabilité dans cette histoire. Les commerçants augmentent les denrées comme ils veulent alors qu’il n’y a plus de barrages sur nos routes. Les magistrats travaillent beaucoup pour diminuer la corruptions et les détournements. Le problème ici au Mali est nous voulons tout en moment. Comment en 2 ans de mandats nous voulons qu’il crée le mirage. Si les autres avaient mieux le Mali ne serait au pauvre qu’aujourd’hui

  11. Chers compatriotes, il faut qu’on se donne la main pour construire notre beau pays. Par conséquent, je souhaiterais que nous soutenions nos autorités en place pour impulser de ce développement tant attendu. Ne nous laissons pas manipuler par des personnes mal intentionnées qui ont pour seule intention de mettre le pays à nouveau dans le sang.

  12. La cherté de la vie est un phénomène mondial donc ne cherchons pas à soulever des discours de sourds. Il faut avoir une économie forte et stable pour lutter efficacement contre la pauvreté.
    Rien que des nuls dans ce pays.

  13. En héritant d’une économie en pleine épave, il était primordial de l’assainir donc sous peu les retombées se verront sentir sur la population. Souvent les journalistes aiment aggraver les faits. Avant IBK, les maliens souffraient toujours.

  14. IBK est le président de tous les maliens, de tous les parties politique, de toutes les religions confondu, de toutes race, ethnie de l’opposition ainsi que de la majorité présidentielle.
    Nous devons soutenir IBK pas pour sa personne, mais pour l’intérêt d’assister le pays prendre de l’avent.

  15. Le travail du Ministre de l’économie et des finances, son dévouement, son envie de bien faire, son engagement et sa volonté de voir ce pays se développer font qu’aujourd’hui notre pays a atteint un niveau de croissance record jamais égalé, soit 7,2% de croissance !!!

  16. Le gouvernement malien a entrepris de nombreuses réformes incitatives afin de valoriser son formidable potentiel naturel. Grâce à un code des investissements très attrayant, Bamako entend redorer son image et devenir la plaque tournante des investisseurs.

  17. Mr. le journaliste, je pence que le moment ne doit pas être un moment de réflexes négative, nous sommes conscient de la bonne volonté de notre président pour le pays, à nous de le soutenir et de lui faire comprendre qu’il est celui dont les malien ont besoin…

  18. Autant de réformes qui ont apporté une bouffée d’oxygène à notre économie. L’annulation des 45 milliards de F CFA [68,6 millions d’euros] de dette avec la France, le retour de l’aide au développement, ainsi que la signature de nombreuses conventions de financement portant sur la réalisation d’un grand nombre de projets illustrent ce retour de confiance de nos partenaires

  19. Soutenir le président IBK est une façon de soutenir le développement de ce pays, non seulement la majorité, toute les parties du Mali doivent apporter le président de la république.
    IBK l’a dit lors de sa visite dans la 3em région de Sikasso il dit ceci : “je suis le président de tous les maliens de la majorité ainsi que de l’opposition et nous devons ensemble participer dans le développement du pays”.
    Le soutien du président IBK est un intérêt général et il est du devoir de tous les fils du pays de le soutenir.

  20. Le Mali n’a pas en ce moment besoin de vos sottises qui incitent à la haine et au soulèvement.
    Notre pays a en ce moment amorcé son développement sous la bonne conduite du président IBK.
    Vous feriez mieux d’appeler les maliens au soutien et à l’accompagnement…

  21. Mr. le journaliste je ne peux pas comprendre comment vous pouviez prendre la décision de toute une nation comme étant un ordre dans un pays aussi démocrate que le Mali.
    Les maliens sont lourdement motivé derrière IBK et cela a été confirmé depuis leurs massive sortis de 2013 pour soutenir cet homme. Tu penses que quoi Mr. le journalcon, qu’après avoir choisie ce président massivement ses maliens ne vont pas le suivre, que ses maliens ne vont pas le soutenir que ses maliens ne continuerons pas de prendre sa défense ?
    Tu te trompes en croyant cela, nous continuerons à suivre et à soutenir le président quel qu’en soit le résultat…

  22. Avec IBK l’espoir est permis, Oui, l’espoir est permis, parce qu’il existe un cadre pour le processus de paix, avec la signature de l’Accord d’Alger, dont la mise en route permettra à notre cher pays de recouvrer la souveraineté perdue dans la région de Kidal.
    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali bouge. Malgré les difficultés conjoncturelles, le Mali progresse, avec un taux de croissance de 7,2%, contre 1,7% au moment où IBK venait aux affaires, en septembre 2013. Qui dit mieux!

    Oui, l’espoir est permis, parce que le Mali est un pays où le climat des affaires est propice, un pays prisé par les investisseurs, qui se bousculent au portillon. Le Représentant de la Banque Mondiale pour les opérations au Mali vient de confirmer que les clignotants à Bamako sont au vert et son institution encourage les porteurs de projets à venir au Mali.
    Même son de cloche chez le Représentant du FMI au Mali, qui martèle haut et fort qu’avec l’avènement d’IBK au pouvoir, «le Mali a décollé».
    Pourquoi inciter la haine mon cher pacotille de journaliste

  23. Safounè je dirai aller y fouiner votre nez dans les vraies informations car à vous lire, je peux dire le pays sera embrassé demain. IBK a hérité le pays en crise où l’économie était à son plus bas niveau.

  24. Je pense qu’en deux ans aux affaires, le président IBK a su tirer son épingle du jeu sachant bien qu’il a hérité d’un pays mal en point. Mais en homme fort, il a redressé le pays en si peu de temps. Merci au président IBK, nous sommes de cœur avec vous.

  25. Le président IBK fait en ce moment tout ce qu’un président doit faire pour le bonheur de son peuple.
    Nous savons que la tâche n’est pas du tout facile mais nous le soutenons dans ses actions.
    Merci IBK pour tout ce vous faites pour votre peuple et soyez sûr de notre soutien…

  26. Pour ma part, je pense qu’en deux ans de gestion, le président a fait un bon travail. En effet, j’estime qu’en deux années, on ne pourrait pas faire mieux en ce sens que IBK avait hérité d’un pays au bord du gouffre.

  27. Tous les maliens savent que le président IBK est arrivé au pouvoir dans des conditions pas facile.
    Malgré ce fait il s’est battu pour nous sortir du trou et nous allons en ce moment vers un développement certain.
    Soyons patients car le meilleur reste à venir pour nous..

  28. Aucun malien ne peut se plaindre de la gestion des affaires d’IBK durant ces derniers mois. Le pays est sombré dans une frise sans précédent. Conscient de cette situation, je suis sans doute convaincu que vous êtes inconscient de cela, mon cher journaliste. 👿 👿 👿 💡 💡 💡

  29. Et pourtant les conditions de vie des maliens ont changé dans ces derniers mois de gouvernance d’Ibrahim Boubacar Keïta. Malgré la crise socio-économique que nous connaissons depuis 2012, les situations de vie des maliens ont évolué. 😀 😀 😀 😛 😛 😛

  30. Les maliens n’ont aucune raison d’être insatisfaits et déçus, après tout ce qu’Ibrahim Boubacar Keîta. Nous savons tous que vous êtes en train de monter un scénario, cher journaliste. Mais vous pouvez rester tranquille, IBK est engagé pour satisfaire tous les citoyens, mêmes les pessimistes que vous êtes.

  31. Mon cher rédacteur, plus vite que la musique, on danse mal. Donc, ce régime est à deux ans et quelques mois, attendons d’abord qu’il fasse ses cinq premières années pour passer aux critiques. 😛 😛 😛 😀 😀 😀

  32. IBK ne mourra pas de la bouche de ces opposants malhonnêtes qui veulent sa perte mais ce n’est que peine perdue. IBK est le choix du peuple et il le reste jusqu’à preuve de contraire.
    Il fait tout ce qui est en son pouvoir pour aussi pour répondre à leurs préoccupations.

  33. Pour ma part, je pense qu’un Etat maalgré ne saurait avancer malgré les moyens en sa possession sans la contribution du secteur privé. Monsieur le journaliste, je vous apprends que l’Etat seul ne pas donner de l’emploi à tous. Donc, seul le secteur privé est pourvoyeur d’emploi. L’ Etat et le secteur sont toujours liés par des partenariats ” Be to Be ” c’est-à-dire gagnant gagnant.

  34. Les chiffres montrent les avancées d’IBK mais l’impact sur le panier de la ménagère n’est pas automatique. Il faudrait que les autorités compétentes communiquent dans des émissions télés et radios pour expliquer cela aux populations qui s’en tiennent qu’aux commentaires des uns et des autres dans les grins et autres lieu de rassemblement de profanes en matière d’économie et de gestion.

  35. En deux ans de pouvoir de IBK certains indices concernant le traitement salarial des agents de ont connus une hausse et le SMIG a aussi évolué. Des milliers d’emplois ont été créé et d’autres sont garanti dans les domaines de l’agriculture et autres.

  36. Les journalistes maliens sont des spécialistes de la rumeur ; en réalité ils sont le bouc émissaire de certains politiciens qui passent par eux pour faire circuler les opinions incendiaires.
    Nous voyons les résultats des deux ans de gouvernance d’IBK et nous savons que très bientôt l’impact se fera sentir sur nos poches.

  37. Ce sont les détracteurs d’IBK qui veulent le voir mort, politiquement parlant, car il est en phase de faire ce qu’ils n’ont pas pu faire. IBK est en train de faire régresser la corruption qui était le mal majeur de la société Malienne et bien d’autres choses encore.
    Le Kankélétiki relève toujours les défis et j’ai foi en lui…

  38. IBK mène des actions dans les secteurs importants de la société notamment l’agriculture, l’eau, l’électricité et les routes. Ces actes sont de natures à favoriser le bien-être de la population.
    Il faut donc nous éviter des problèmes de la colonisation et faire face aux défis du moment.

  39. En deux ans de gouvernance, il est possible de faire des miracles quand le pays était stable. Mais tous les secteurs étaient désorganisés et dans de telles conditions il est difficile de faire des investissements car il faut une traçabilité des fonds injectés mais cela n’est possible sans une restructuration des institutions en charge de ces dossiers.

  40. Moi je pense que nous devons voir les choses en face ; on parle de cherté de la vie comme si c’est sous l’aire IBK que ce phénomène a commencé. Nous devons tous à notre niveau jouer notre part pour accompagner les autorités dans leur volonté d’offrir une vie meilleure à la population.
    La croissance se fera sentir sur la population mais il faille que nous soyons un petit peu patient.

  41. Les objectifs d’IBK sont de redynamiser la société malienne ; il est en train de le faire. Les partenaires techniques et financiers lui ont réaffirmé leur engagement à l’aider dans cette optique.
    Mais nous ne devons pas nous leurrer car ce n’est pas en deux ans qu’on va résoudre des problèmes datant de 40 ans. Ouvrons un peu les yeux.

  42. Nous sommes et nous resterons toujours avec le président ibk il est le seul homme qui peux apporter aux maliens ce qu’il faut exactement…
    IBK fait honneur aux maliens..

  43. Au moment où quelqu’un se bat corps et âme pour la cause commune et au moment où toutes ses nuits sont blanches pour voir son peuple heureux, des détracteurs et des pessimistes le critiquent à la longueur des journées. S’il vous plait soyez un tout petit peu reconnaissants. 🙁 🙁 😀 😀 😀

  44. A ma conviction, ce sont seulement nos opposants et les individus mécontents du régime d’Ibrahim Boubacar Keïta qui pensent qu’après deux ans et quelques mois de gouvernance des affaires publiques, son bilan est mitigé et négatif. Alors qu’en réalité le pays avance lentement mais surement. Les maliens peuvent être mécontent de l’insécurité mais pas de la gestion. Vous êtes naïve de penser que le mali est devenu SA. 😳 😳 😳 🙄 🙄

  45. Le président de la république a fait ce qu’aucun autre chef de l’Etat démocratiquement élu dans ce pays n’a pas pu faire. Cela ne me surprend pas non plus. Je me souviens de son slogan pendant les campagnes présidentielles : le Mali d’abord ; Pour l’honneur du Mali et pour le bonheur des maliens. Ce slogan est confirmé par les actes qu’il a posés. Sa gouvernance est sans doute bonne, après tout ce qu’il a fait aux affaires. 😛 😛 😛

  46. Si réellement vous êtes consciente, Koumba, que le Mali traverse une crise, pourquoi dit donc faire une telle critique ? IBK pouvait-il faire autre que de son mieux pour offrir le bonheur promis aux maliens ? Réellement, dites-moi s’il n’y a pas eu d’amélioration dans les conditions de vie des maliens ? 💡 💡 💡

  47. 😆 😆 😆 😆 😆 Bien avant sa nomination, le président IBK n’a pas caché son ambition de faire du Mali un pays de rêve. Le président Ibrahim Boubacar Keita a une vision forte pour l’avenir du Mali. Au cours de ces cinq ans de pouvoir, il compte poser des actes allant notamment dans la convalescence du Maliba. Nous devons le soutenir et l’accompagner dans ses actions y compris dans ses prises de décisions. 😳 😳 😳 😳 😳

  48. Le seul groupe dont les maliens en a marre est celui des dénigreurs que sont nos journalistes et opposants. On ne veut plus de vos critiques non fondées, de vos bêtises, de vos carences d’informations, de vos manques de compétences et de vos manques de réputations sur la scène internationale. 💡 💡 💡 💡 💡 💡

  49. En parlant d'impunité dans ce pays, je me demande sincèrement à quoi cet éditeur assoiffé veut faire réellement référence. Depuis fort longtemps le Mali n'avait pas connu un régime aussi digne, loyal et sage que l'actuel. Mais je vois que certains journalistes, qui prennent de l'argent avec des politiciens malhonnêtes, sont déterminés à faire savoir aux citoyens que rien ne va dans le pays.

  50. Tous les maliens doivent accompagner le président de la République dans son exercice quinquennal. Etant conscient de ce qu’il fait sans compté son gouvernement, le président IBK est conscient de ce qu’il fait.

  51. Le régime IBK est loin d’être la cause du malheur qui s’abatte sur notre pays depuis un certain temps. Nous devons comprendre que ce gouvernement fait tout son possible pour que le Mali puisse se relever un jour.

  52. Le Mali traverse une situation assez difficile, donc n’aggravez pas la situation de plus. Nous sommes tous témoins des efforts fournis par le président de la République et son gouvernement.

  53. Les maliens ne peuvent parler mal du régime actuel tandis que nous savons tous les conditions qui nous ont conduit dans cette circonstances. Le coup d’Etat du 22 mars 2012 en est la preuve tangible.

  54. Le Mali va très bien, arrêtez de raconter des médisances, nous savons tous qu’un pays longtemps plongé dans le sombre ne peut pas se relever du jour au lendemain. 👿

  55. Vive le président IBK, Les efforts fournis par nos gouvernants ne resteront jamais vaines. Les maliens seront reconnaissants tôt ou tard car nous connaissons IBK mieux que n’importe quel politicien.

  56. 👿 👿 👿 👿 👿 Nous ne sommes pas sensé nié la situation dans lequel se trouve le Mali depuis un certain temps. Nous ne pouvons pas mettre ce fardeau sur le dos du régime actuel car il n’est pas la cause. 😥 😥 😥 😥

  57. Vous savez si bien que moi que le Mali fut toujours un pays dont le calme, la paix et la stabilité fut au cœur. Mais ces derniers temps les choses ont changé à cause de la crise du septentrion malien.

  58. Ne mettez pas tout sur le dos du gouvernement malien, il fait de son mieux pour le Mali. Bien avant l’élection du président IBK le Mali est confronté à ce problème d’insécurité. A mon avis, le régime actuel n’a absolument rien à avoir avec cela.

  59. Nous devons comprendre le régime actuel et l’accompagner dans la reconstruction du pays. De vous à moi, on est conscient de la situation à laquelle notre pays est confronté. En fait, c’est inutile qu’on s’obstine tenir coupable qui que ce soit pour le malheur de notre pays. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  60. Nous n’avons que faire de vos diffamations dans ce pays, vous nous la cassez les oreilles chaque jour que DIEU fait !!! Nous en avons marre d’écouter vos conneries tous les jours !!!

  61. Ces journalistes sont un vrai tas de merdes dans ce pays, des journalistes qui ne sont même pas capable de nous donner de bonnes informations en temps réel, ils ne savent que dire du mal du régime et de son entourage !!!

  62. Je ne comprends vraiment pas les journalistes maliens, pourquoi s’acharnent autant sur le président de la république et son gouvernement, ils ne vous ont absolument rien fait !

  63. Mais au-delà des mots IBK a réalisé plusieurs œuvres salutaires. Il a amélioré plusieurs secteurs notamment l’augmentation des salaires, le classement des cadres et l’adoption d’un budget pour les armements et équipements des militaires qui étaient déposés à l’assemblée nationale depuis 2002 sans être adopté lors des régimes précédents et aussi le changement des conditions de vie des forces armées maliennes.

  64. Je ne comprends vraiment pas les journalistes maliens, pourquoi s’acharnent autant sur le président de la république et son gouvernement, ils ne vous ont absolument rien fait !!!

  65. La gouvernance d’IBK quoi qu’on dise reste la meilleure. Malgré la charge de son programme de la campagne présidentielle de 2013, il est encore confronté à d’autres problèmes plus colossaux que prévus. Le Président de de République est déterminé et attentif pour redresser le pays. Les détracteurs essaient de tromper l’opinion publique, pour en tirer profit, mais le peuple reste indifférent. 👿

  66. Je me demande comment est-ce qu’on peut en vouloir jusqu’à ce point à quelqu’un qui fait tout ce travail pour le MALI et les maliens, quelqu’un qui se donne corps et âme pour le développement de notre pays ? A ce que je vois c’est de la pure méchanceté !!!

  67. IBK est celui dont le MALI avait besoin pour se relancer économiquement, sur la scène internationale, pour entamer un procédure de développement durable, pour permettre au MALI de préserver son intégrité territoriale et de faire régner la paix et la sécurité dans notre pays !!! Et il est en train d’accomplir ces différentes tâches à merveille !!!

  68. Le président de la république a accomplis un travail très très remarquable, il a adopté une politique de gouvernance qui commence depuis la souche de tous les maux dont fait face notre pays, ainsi pour mieux cerner l’obstacle. Par sagesse, expertise, professionnalisme et son sens de patriotisme IBK se bat sans relâche avec bravoure, détermination et bonne foi, voilà pourquoi il arrive lentement et surement à redresser le pays. 8)

  69. Les critiques toujours des critiques, rien que des critiques et encore des critiques à l’encontre de l’État. La presse malienne, depuis fort longtemps a stoppé son rôle primordiale qui reste celui de l’information, elle a maintenant pour rôle de perturber la conscience publique et stabilité politique.

  70. Nous avons cru en lui, plus de 77% des maliens l’ont choisi pour leur sortir de la merde dans laquelle ils étaient plongé depuis plus de 20ans, il l’a fait !!! Nous le voulions pour mettre le pays sur la bonne voie de développement, il est en train de mettre en place une solide base de développement pour notre pays, de quoi avons besoin encore !!!

  71. Normal, que les 2 ans soit ainsi pour ceux qui veulent qu’elles le soient. Après tout on ne peut pas redresser un pays qui fait plus de 20 ans dans la malice des dirigeants dans les régimes passés. Un pays qui a été trahi pendant toutes ces années avec une économie rabaissé, une armée nulle, une éducation vouée à l’échec, la sécurité des personnes et des biens et même l’intégrité territoriale sont tous menacés et le pays se retrouva sans mille doutes dans un chaos total. 8)

  72. Il est temps que nous prenons conscience de la gravité de la situation, il est temps que nous nous donnons la main, que nous allons dans le même sens que ça soit les journalistes, l’opposition et le régime en place !!!

  73. Ces journalistes de con ne vont jamais nous laisser tranquille dans ce pays, ils sont toujours là à envenimer les situations et à dire du n’importe quoi !!!

  74. Ces journalistes de merde nous portent la poissent à chaque fois, nous ne pouvons jamais être tranquille dans ce pays !!! Tous les maliens cherchent une porte de sortie, pourquoi voulez-vous faire perdre espoir aux gens ?

  75. Cet article est un article incitateur à la haine, les journalistes apatride, de mauvaise foi et corrompus se permettent de manipuler la conscience des pauvres citoyens avec des stupidités de toute sorte. Ces journalistes crève la faim la stabilité de leur pays importe peu le plus important à leur yeux est de se remplir la poche avec des miettes, qui peuvent même pas couvrit leurs déplacements.

  76. Ibrahim Boubacar Keita pendant les élections présidentielles de 2013, n’a pas fait fausse promesse, non loin de là. Seulement que dès son investiture, il a été confronté à plusieurs problèmes de grande taille prévus comme imprévus. Malgré, la situation chaotique dont IBK a reçu de ses prédécesseurs, il arrive plus ou moins à relever le défi d’une manière salutaire. Le pays aujourd’hui commence apprendre une bonne allure tant sur le plan national qu’international.

  77. Le travail dont le président IBK est en train d’accomplir est très salutaire et il n’est pas aussi évident qu’il arrive a accompli tout cela. Vue la crise multidimensionnelle et existentielle dont travers le pays IBK arrive par plusieurs efforts et sacrifie à relever le défi. On ne doit pas le critiquer mais plutôt le soutenir.

  78. Mais au-delà des mots IBK a réalisé plusieurs œuvres salutaires. Il a amélioré plusieurs secteurs notamment l’augmentation des salaires, le classement des cadres et l’adoption d’un budget pour les armements et équipements des militaires qui étaient déposés à l’assemblée nationale depuis 2002 sans être adopté lors des régimes précédents et aussi le changement des conditions de vie des forces armées maliennes.

  79. Oui IBK a gagné son pari d’une manière général. Malgré, qu’il ait hérité d’un pays qui persiste depuis fort longtemps dans une crise multidimensionnelle, il n’était très évident qu’IBK en résulte, ainsi. Sa gouvernance est salutaire car il est actif dans plusieurs domaines.

  80. Depuis l’arrivée d’IBK, il est en train de redresser lentement mais surement toutes secteurs Étatiques. Le pays malgré, la crise multidimensionnelle a su repartie sur de nouvelle base. L’économie, l’agriculture, l’éducation, la mine et tant d’autre domaine commence à se rétablir durablement. 😀

  81. ADN: IBK a raison, «Rien ne sera plus comme avant» parce que tout s'est empiré depuis son élection.

    «Rien ne sera plus comme avant».
    C’est très vrai car c’est pire qu’avant son arrivée et malgré les substantielles aides internationales.
    IBK et sa clique s’enrichissent et jouissent sur le dos des maliens qui s’enfoncent davantage dans la misère.”
    «Rien ne sera plus comme avant», c’est tellement vrai que les conditions de vie de ma famille d’abord” et de ses suppôts se sont améliorées de façon exponentielle inversement à celles des populations.

    Quelle honte !

Comments are closed.