Gouvernance : ATT une chance pour le Mali

0

Arrivé au pouvoir à la faveur des élections présidentielles de 2002, le Général Président libérateur du Mali à la date du  26 mars 1991 suite à un coup d’Etat contre le Général Moussa Traoré, Amadou Toumani Touré est, sans nul doute, l’homme par qui le Mali a retrouvé son image de marque en Afrique et dans le monde.

 De 2002 à 2010, le Mali sous le Général Président Amadou Toumani Touré, a connu un développement harmonieux et rapide dans différents secteurs. Le premier à avoir bénéficié de la touche ATT est bel et bien celui de l’Agriculture. Pour donner un vrai gage à ce secteur indispensable pour toute économique qui se veut et qui se dit solide, le Président ATT a commencé par réunir les acteurs de ce secteur primordial.

Pour ce faire, il organisa des journées paysannes, les premières du genre à Koutiala en 2003, suivies de celles de Mopti et les Etats généraux de l’agriculture.

Le Général Président en bon paysan, au tout début de sa première mandature, a axé une de ses actions sur la revalorisation de certains secteurs clés de l’agriculture de notre pays, notamment l’Office du Niger, lequel a dès lors montré un autre visage qui lui était inconnu avant 2002.

Que dire de la relance de la culture de riz à grande échelle dans les zones offices riz de Mopti et de Ségou ?  Le Président ATT qui ne cesse de le dire que « l’agriculture est le moteur de l’économie nationale », a axé certaines de ses actions sur la revalorisation des plaines rizicoles de San et de Djenné, la construction des seuils de Talo (Bla) et de Djenné entre autres.  Tout ce combat  n’avait d’autre but que l’autosuffisance alimentaire.

 Un PDES qui raccourcit les distances entre nos villes

Sachant qu’aucune nation ne peut assurer son développement économique sans infrastructures dignes de ce  nom, le Président Amadou Toumani Touré est et demeure, le Président dans l’histoire de la République du Mali à avoir construit le plus grand nombre de routes et de ponts.

ATT,  stratège qu’il est, a profité de l’année 2010 marquant les 50 ans de notre, souveraineté nationale pour lancer les travaux du plus gros chantier de construction civile de l’histoire du Mali indépendant.

En plus des constructions du troisième pont, de l’Echangeur multiple à la descente du pont Fadh et de la route de Garantiguibougou en Commune V du District de Bamako, de nombreux chantiers  de construction d’infrastructures restent inachevés ou en cours d’achèvement. Il s’agit entre autres des axes Bamako-Bougouni et Bougouni-Yanfolila (achevés) ; Bougouni-Sikasso long de plus de 220km, en cours d’achèvement ; les tronçons Sébécoko – Bafing; Bafing – Falémé ;  Kayes-Bafoulabé en passant par Diamou (plus de 206km) ; Bandiagara- Wô ; Bamako – Kangaba ;  Niono – Goma Coura ; Sévaré – Gossi en passant par Douentza…

Pour leur part, les populations des villes et villages de Kolondièba-Tièndaga-Donfanani et de Kankéla, après avoir été désenchantées par de mirobolantes promesses durant près de quatre décennies, n’auront finalement satisfaction qu’à l’heure d’Amadou Toumani Touré à travers la construction de trois ponts à hauteur de  plus de 2 milliards de FCFA. 

 A cela s’ajoutent l’édification du pont de Balé, le bitumage des rues à l’intérieur de la ville de Bougouni, la construction de la bretelle Kouri-Yorosso, la construction prochaine de la bretelle reliant la ville de Kadiolo à la RN7 d’une part et Kadiolo à Zégoua d’autre part ; la construction (achevée) des ponts à Fourou dans le cercle de Kadiolo et de Falémé en première région…

D’autres chantiers seront très prochainement ouverts d’ici la fin de cette année 2010. Il s’agit de l’autoroute Bamako-Ségou et du pont de Koulikoro.

Une ambition nouvelle et renouvelée pour un Mali qui gagne

Nombreuses sont des localités ayant bénéficié de logements sociaux au grand bonheur des dizaines de milliers de personnes. Des compatriotes qui avaient perdu espoir d’être un jour logés dans leur propre maison. Leur rêve s’est réalisé grâce à Dieu et à la volonté d’un homme : Amadou Toumani Touré.

ATT l’homme aux idées novatrices

Bientôt la cité ministérielle sera inaugurée pour le bonheur et la satisfaction des membres du Gouvernement. Très prochainement, il sera question de l’interconnexion en électricité des villes de Ferkessédougou en République de Côte d’Ivoire à celles de Sikasso, de Koutiala et de Ségou au Mali.

Pour célébrer les 50 années d’Indépendance de notre pays, il nous fallait un Président de l’envergure d’ATT. Allah, dans sa grâce infinie a exaucé le voeu des Maliennes et Maliens. Il leur donné le fils de feu Toumani Touré de Mopti. Les voies du Seigneur, dit-on, sont impénétrables. Le Fils de Toumani prenait ainsi les rênes d’un pays continental des plus pauvres du continent, confronté à des difficultés de tous ordre. Aujourd’hui, le temps ont véritablement changé. Le Mali s’avère aujourd’hui l’une des contrées les plus convoitées de par le monde.

Par Zhao Ahmed A. Bamba 

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER