IBK : Que reste-t-il du mythe ?

3

Ibrahim Boubacar KA�A?ta avait conquis la��estime, la confiance des Maliens. A�A�La��homme de la situationA�A� pour les uns, A�A�La��homme A� poigneA�A� pour les autres, A�A�Le prototype de chef da��EtatA�A� pour tous, les qualificatifs laudatifs fusaient A� propos de la��ancien Premier ministre du Mali qui A�tait devenu un MYTHE pour ses concitoyens. Mais, il a fallu qua��IBK accA?de A� la magistrature suprA?me pour que toute cette lA�gende sa��effondre comme chA?teau de cartes.

Le prA�sident Ibrahim Boubacar KA�A?ta A�tait trA?s bien parti pour rA�ussir sa mission. PourquoiA�? Pour trois raisons fondamentales.

Primo, la nature lui a allouA� le meilleur compagnon possible pour un chef da��EtatA�: le peuple. Secundo, la��homme A�tait prA�cA�dA� de la rA�putation da��A?tre, pour ses concitoyens et mA?me pour la communautA� internationale, le seul et unique Malien A� pouvoir rA�soudre la crise du nord.

Tertio enfin, IBK a fait ses preuves A� un moment crucial de la��histoire du Mali.

Au sortir da��une crise aussi profonde, le Mali avait besoin da��un homme A� poigne, pour consolider, non seulement sa dA�mocratie mise A� mal par le putsch du 22 mars 2012, mais aussi les acquis da��un retour A� la paix lA�guA�s par la transition. En un mot, on cherchait quelqua��un qui pouvait A�A�finir la rA�bellionA�A�, ramener dA�finitivement Kidal dans le giron du Mali, bref, faire du Mali un Etat UN et indivisible. Les regards ont convergA� vers IBK.

Si cela fut, reconnaissons-le, ca��est aussi parce que la��homme justifie da��un passA� oA? il avait convaincu plus da��un par sa mA�thode.

Ca��est donc au bon vieux souvenir de son passage A� la Primature et A� la tA?te de la��AssemblA�e nationale, que les Maliens ont accordA� leur confiance A� ce septuagA�naire.

Mais, les Maliens se sont lourdement trompA�s, ayant sans doute fait le pire choix de leur existence. Ca��est du moins ce que rA�vA?le la pratique des 5 annA�es de gestion da��Ibrahim Boubacar KA�A?ta. A la��exercice du pouvoir, le mythe qui entoure A�A�la��homme mystA�rieuxA�A� a fondu comme neige. Aux yeux des Maliens, IBK na��est aujourda��hui que la��ombre de lui-mA?me. Les preuves.

Le nouveau prA�sident a dA�A�u ses A�lecteurs A� la vitesse de la lumiA?re et de la maniA?re la plus inattendue possible.

Cette dA�cision, comme celle de la libA�ration des rebelles et terroristes, a A�tA� prise sans en rA�fA�rer A� la justice malienne, qui avait pourtant lancA� ces mandats da��arrA?t le 8 fA�vrier 2014.

Dans un communiquA� lu A� la tA�lA�vision nationale par le Procureur gA�nA�ral prA?s la Cour da��appel de Bamako, dit ceci : A�Des poursuites ont A�tA� engagA�es contre plusieurs responsables des mouvements criminels suivants : Mnla (Mouvement national de libA�ration de la��Azawad, rA�bellion touareg), AnA�ar Dine (islamiste), Mujao (Mouvement pour la��unicitA� et le jihad en Afrique de la��Ouest), des narco-trafiquants, et tous font la��objet de mandats da��arrA?t A� exA�cuter tant sur le plan national qua��internationalA�. Le communiquA� poursuit :A�A�Les faits qui leur sont reprochA�s sont, entre autres: terrorisme, sA�dition, crimes portant atteinte A� la sA�retA� de la��Etat, A� la��intA�gritA� du territoire national par la guerre, emploi illA�gal de la force armA�e, dA�vastation et pillage publics, crimes et dA�lits A� caractA?re racial, rA�gionaliste et religieux, trafic international de drogueA�.

Ca��est dire que la��homme A� poigne, tant craint et redoutA�, sa��est pliA� au premier obstacle. IBK commence alors A� rA�vA�ler son vrai visage.

Le mythe IBK sa��est aussi effritA� dans le contexte actuel des nA�gociations. A sa prise de fonction, le chef de la��Etat excluait toute nA�gociation avec des rebelles armA�s.A�A�A�Nous ne nA�gociA�rons pas avec des bandits armA�sA�, ne cessait-il da��entonner. Mais aujourda��hui, la��homme A� poigne est rA�duit A� supplier ces mA?mes bandits, lourdement armA�s, A� venir A� la table de la nA�gociation. Dans un mA?me discours, il appelle diffA�remment au dialogue, comme dans son message A� la nation du 19 mai 2014. Il ditA�: A�A�On ne peut comprendre, encore moins tolA�rer que, dans la��environnement sociopolitique qui est prA�sentement le nA?tre, largement ouvert au rA?glement politique des diffA�rends, et marquA� par la��existence da��accords auxquels les uns et les autres ont adhA�rA�, la��on ne puisse pas entamer unA�dialogueA�sincA?re devant dA�boucher sur un accord de paix dA�finitif et globalA�A�.A�Et poursuit plus loinA�:A�A�A�Nous allons doncA� dostinex uses, dostinex uses, dostinex uses, dostinex uses, dostinex uses, dostinex uses. au dialogue, convaincus que nous sommes que le salut passe impA�rativement par-lA�A�A�.

IBK a aussi laissA� ses plumes dans un autre passage de ce message oA? il clame la fermetA� et prend un engagement solennel devant le peupleA�:A�A�A�Plus jamais, une dA�lA�gation de la��Etat ne sera prise A� partie A� Kidala��Je ne laisserai pas ces mouvements armA�s, certains qualifiA�s de terroristes, da��autres dA�signA�s de maniA?re commode comme rebelles, mais tous, rA�unis et solidaires A� nouveau,a��continuer A� faire la loi, ni A� Kidal, ni dans une autre partie de notre territoireA�A�.A�Qua��en est-il aujourda��huiA�? La rA�alitA� est dure et trA?s difficile A� dire.

Autres preuves de la��effondrement du mythe IBK, ce sont les faits et scandales qui jonchent la gestion des affaires publiques et le quotidien des Maliens.

La��homme A� la forte probitA� morale da��hier, est devenu peu soucieux des deniers publics, avec notamment la��achat da��un avion A� 20 milliards de FCFA et la passation da��un marchA� da��armement de 108 milliards dans des conditions peu orthodoxes.

Les citoyens ont du mal A� comprendre que ca��est le mA?me IBK qui donnait des leA�ons da��intA�gritA� aux autres.

La��homme intA?gre et juste est pris en flagrant de nominations, dans les diffA�rentes sphA?res de la��Etat, de parents, amis, alliA�s et affidA�s, au dA�triment de cadres mA�ritants.

Sambou Diarra

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Je pense que le plus important en ce moment pour le Mali est de mettre un accent particulier sur l’enseignement et l’éducation civique. A mon avis, le salut du Mali est lié à ces deux aspects pour le moment. Ce pays s’est vraiment distingué par un taux d’analphabétisme très élevé et par un manque de civisme au jour le jour. Rien qu’à voir et écouter ce qu’on appelle les videomen, on s’aperçoit que ce pays a réellement besoin de faire un effort particulier et exceptionnel pour le secteur de l’éducation. A bon entendeur, salut !!!

  2. ibk n’a jamais été un mythe et ne le sera jamais! Si les maliens avaient écouté OAK ils ne l’auraient jamais élu en 2013 (car en 2018 il n’a pas été élu, il a volé et fait un hold up électoral au vu du monde entier). AOK avait dit en son temps que ce mec n’est bon que pour exécuter des ordres pas comme donneur d’ordre la preuve nos l’avons aujourd’hui il agit uniquement aux ordres des machins comme france, onu, minusma, etc. Le Mali et son peuple il n’en a cure, tant qu’il pourra continuer à voyager dans son avion privé baptisé “République du Mali”. La plus grande supercherie de ce vaurien est d’avoir transformé son domicile familial en palais présidentiel avec l’argent du contribuable malien et aucun autre président n’y habitera après lui quelle arnaque! Avec toutes les bévues de ce mec les maliens restent encore passifs et croient qu’il pourra faire quelque chose de ce pays, mais que non s’il reste encore 4 ans aux commandes, le pays cessera d’exister.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here