Les leaders du mouvement face à la presse : Vendredi d’hommage aux martyrs !

0

24 Heures après la libération de ses leaders interpellés lors de la marche pacifique du 10 juin 2020, le Mouvement du 5 juin du Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a animé une conférence de presse.  C’est le mardi 14 courant, dans les locaux de la CMAS archicombles et débordés du monde que s’est déroulée cette première conférence au cours de laquelle le M5 a annoncé une nouvelle manifestation demain, vendredi 17 juillet, pour rendre hommage aux victimes des tueries…

Marquant la première sortie médiatique des leaders du M5-RFP depuis le rassemblement gigantesque du 10 juin dernier réprimé dans le sang par des supposés commandos de la Force Spéciale Anti-terroriste (FORSAT), cette conférence de presse avait pour but initial d’annoncer publiquement qu’il n’est point question de capituler ni de trahir la mémoire des jeunes tombés sur le front contre la mauvaise gouvernance érigée en système. Selon un Haut Responsable du mouvement, renoncer à cette lutte déclenchée, c’est décevoir le nouvel espoir naissant du Peuple malien tout entier.

Le vendredi 17 juillet, l’objet du rassemblement est de prier et rendre hommage à ceux qui sont tombés sous les balles des éléments de la FORSAT à l’issue de ces dernières folles journées.

Ainsi, le leitmotiv était : « Nous ne reconnaissons plus Ibrahim Boubacar Kéïta comme notre Président de la République », « La lutte continue pacifiquement ». Dans leur Déclaration liminaire tenant lieu de leur deuxième communiqué officiel, les conférenciers ont laissé entendre que cette mobilisation massive et ponctuelle de leurs militants témoigne de l’attachement du Peuple malien aux idéaux de la Démocratie, de la Justice, de la Paix, de la Sécurité pour tous et de la bonne Gouvernance. Ils déclarent que le M5-RFP continuera pacifiquement ses actions pour faire aboutir ses revendications. Selon un orateur, le Pouvoir est confisqué par une minorité d’Hommes peu crédibles, un clan de corrompus gravitant autour du Président IBK et de sa famille. Selon Dr Choguel Kokala Maïga, il est temps d’agir inlassablement. Avant d’ajouter que le M5-RFP mettra tout en œuvre pour instaurer une nouvelle période de transition et œuvrera à la satisfaction pleine et entière de ses revendications formulées dans le mémorandum devenu même caduque. Pour Me Mountaga Tall, au nombre des nouvelles exigences figure la mise en place d’une commission d’enquêtes internationale indépendante sur les tirs meurtriers des 10 et 11 juillet dernier afin que les Responsabilités soient situées et les commanditaires traduits devant les juridictions compétentes nationales et du Tribunal pénal international (TPI).

Djankourou

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here