L’OUSA appelle à une solution politique négociée entre les Maliens

8

L’Organisation de l’unité syndicale africaine (OUSA) a adopté, à l’issue de son 10e congrès clôturé vendredi à Alger, une résolution soulignant que toutes les opportunités doivent être mises à profit pour dégager une solution politique négociée entre les Maliens, et que le recours à la force ne doit être envisagé qu’en ultime ressort, indique un communiqué de l’organisation dont Xinhua a reçu une copie.

Dans son communiqué, l’OUSA a exprimé ses préoccupations quant à la situation chaotique ainisi que la crise humanitaire qui prévaut au Mali, appelant à une solution durable qui “doit prendre en charge les questions d’ordre politique, sécuritaire, humanitaire et de développement”.

L’organisation a mis l’acent sur la nécessité de répondre de manière appropriée aux revendications légitimes des populations du Nord du Mali et de leurs représentants dans le cadre d’une solution politique négociée, et dans le respect des principes de l’Union Africaine.

Rappelant que les Maliens sont les premiers acteurs d’une solution nationale, les paticipants ont exhorté tous les acteurs maliens à mettre l’intérêt supérieur de leur pays au-dessus de toute autre considération.

Les groupes armés de la rébellion malienne doivent s’inscrire dans une logique de paix, et renoncer à toute remise en cause de l’intégrité territoriale du Mali en se démarquant de manière non équivoque, du terrorisme et du crime transnational organisé, relève le document.

Les participants ont condamné le terrorisme, s’accordant à cibler, de manière ferme et résolue, y compris par le recours à la force, les groupes terroristes et ceux affiliés au crime transnational organisé.

L’organisation a affirmé son soutien à l’Union Africaine, à la CEDEAO et aux pays du champ dans leurs efforts à dégager une sortie de crise au Mali, tout en appelant la communauté internationale à répondre de manière adéquate aux besoins humanitaires des réfugiés maliens.

Le 10e Congrès de l’ OUSA s’est tenu à Alger du 1 au 7 décembre. Placé sous le thème “Panafricanisme, le développement économique et la transformation de l’ Afrique”, le congrès a réuni plus de 200 congressistes et responsables d’ organisations internationales de 44 pays africains.

Il est à noter que l’ OUSA, créée en 1973 à Addis-Abeba, est une organisation syndicale africaine qui représente toutes les tendances syndicales en Afrique. Elle compte un total de 25 millions de membres environ, et organise un congrès tous les quatre ans.

Publié le 2012-12-08 19:30:30 | French. News. Cn

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Les Maliens, qui ne sont pas plus belliqueux que d’autres, savent absolument TOUT de la négociation avec les dirigeants du MNLA et d’Ançardine pour l’avoir pratiquée jusqu’à L’INDIGESTION depuis des décennies: ni les accords, ni les concessions, ni la décentralisation, encore moins l’impunité tacite octroyée n’ont réussi à empêcher les mêmes protagonistes de tirer tout le profit possible des avantages concédés puis de reprendre les armes à la moindre occasion et de tuer pour imposer des vues de plus en plus maximalistes jusqu’à cette ultime fiction d’un Etat indépendant sur un territoire où ils sont ultra-minoritaires.

    Oui, l’armée malienne ne doit plus compter que sur ses propres forces pour récupérer à la sueur de son front, ce qu’elle aura perdu à la vitesse de ses jambes. C’est tout le Mali qui sera donc derrière son armée pour laver l’honneur souillé de la patrie. En déclenchant les hostilités face à ces illuminés jihadistes, le Mali ne sera jamais seul dans son combat. Des pays comme le Nigeria, le Niger et l’Afrique du Sud ne resteront pas insensibles à son combat.
    D’autres pays africains, conscients du mépris de la communauté internationale face au drame de tout un continent, sauront se mobiliser et nous aider. Mais on n’a plus le choix, il nous faut nous résigner à aller au combat. Un combat pour l’honneur et la dignité retrouvée. Un combat qui fera que le Mali sera de nouveau respecté et craint.

  2. Vous voulez faire la guerre .avec qui .les groupes islamistes seront invisible dans le grand sahara .sauf si vous voulez faire la guerre avec la population touareg de nord .c’est ça que vous voulez.l’onu sait très bien à quoi vous jouer ! De toute façon un jour où l’autre les touareg vont avoir leur indépendance c’est leur territoire après tout!

  3. Ce sont des organisation à la solde de l’algerie dont on connait le double jeu. Ces gens sont des bandits armée et ne réprésentent aucunement pas les population du Nord ils ne sont ni élu ni appelé par qui que ce soit et la majorité des islamistes sont des étrangers et il n y a aucune revendication légitime au Mali aucun peuple n’a jamais brimé, et il n y a jamais eu deux peuples au Mali comme en Algérie. Ils y a le peuple malien un peuple un but une foi. Alors qu’en Algérie les berbères sont opprimés par les arabes le TamazhiK est une langue nationale au même titre que les autres depuis 1960 alors qu’en Algérie cette langue a été reconnu seulement il y a trois ans. Alors que peut dire l’Algérie? cette guerre va aller chez elle en Algérie. quand nous allons bouter les ignorants hors de notre pays ils vont aller chez eux avec leurs idées aliéné et leurs islam radical, c,est ce craint l’Algerie mais c’est ce qui va se passer . Nous avons toujours vécu dans la coexistence pacifique au Mali et cela va prévaloir car Dieu aime la vérité et notre pays reste ce qu’il est malgré les turbulences nous allons vaincre! Nous n’allons rien négocier car nous n,avons rien à offrir aux intégriste et aux renégats. la laïcité du mali n’est pas à négocier, le Mali n’est pas un pays sectariste, notre pays est une seule entité et nous n’allons pas vendre notre âme au Diable

  4. Solution négociée;Bon DIEU demandez à ANSAR EDINE de permettre le retour de l’administration Malienne.

  5. Solution négociée;Bon DIEU demandée à ANSAR EDINE de permettre le retour de l’administration Malienne.

  6. Combien de fois Il y a eu negotiations, seule une action armee peut stabiliser la balance en ce moment. Col. Gamou a la vraie solution.

  7. Toutes ces propositions de solution négociée ne peuvent venir que d’Alger !

Comments are closed.