Majorité et opposition attendues sous l’arbre à palabres : Le Peuple a plus besoin de débats contradictoires que de rencontres de salon

105

24 ans après l’avènement de la démocratie au Mali le bilan reste toujours mitigé. Si  on peut reconnaitre volontiers qu’un long chemin a été parcouru dans la construction de la démocratie et dans la réalisation des grands projets, force  est de constater que beaucoup restent encore à faire. Parmi les grands chantiers qui restent à consolider, il  y a la nécessité de consolider cette culture de débats démocratiques et républicains sur les grandes questions d’intérêt nationale entre ceux qui gouvernent et ceux qui sont gouvernés. Il n’y a pas de démocratie quand le Peuple est privé de cet exercice élémentaire qui est au fondement de tout bon système démocratique. C’est pourquoi, Le Peuple malien a plus besoin aujourd’hui de débats contradictoires directs et francs que de rencontres de salon. Majorité et Opposition sont donc attendues sous l’arbre à palabres.   Nos autorités en ont-elles conscience ? L’avenir de la Démocratie malienne est à ce prix.

Plus d’un an après l’adoption par l’Assemblée Nationale du statut de chef de file de l’Opposition, les lignes semblent enfin bouger. Il y a juste quelques semaines, contre toute attente, la majorité a surpris plus d’un en demandant pour une rare fois à rencontrer l’Opposition pour échanger sur les grandes questions de la Nation. Cette initiative, saluée par l’ensemble des forces vives de la Nation, semble préfigurer une décrispation de l’atmosphère longtemps alourdie entre les deux principaux piliers de notre démocratie. Mais aussi et surtout, elle dénote certainement d’une réelle prise de conscience de la Majorité de son devoir de redevabilité citoyenne et du rôle de l’Opposition dans la consolidation de la Démocratie. Après cette rencontre, qualifiée d’avancée significative dans l’instauration d’un dialogue fécond entre la Majorité et l’Opposition, les adeptes du débat démocratique sont toujours restés  sur leur faim. Le Peuple a plus besoin de débats contradictoires que de rencontres de salon.

Finalement, la Majorité serait à saluer si après l’adoption du statut de l’Opposition ainsi que de la reconnaissance officielle de son Chef de file, elle arrivait à ajouter à son arc cette seconde corde du débat démocratique tant attendu. Le pouvoir aura joué son rôle après le vote de près d’un demi milliard de nos francs au Chef de file de l’Opposition au compte de l’année 2016, il permettait un égal accès aux médias d’Etat à l’Opposition afin qu’elle joue pleinement son rôle régalien. Si ces deux gestes sont considérés comme des prouesses politiques du gouvernement, ils n’en demeurent pas moins qu’ils restent insuffisants pour animer véritablement la scène politique. A défaut de ce débat républicain, la scène politique est aujourd’hui envahie par de nouveaux acteurs, principalement par des religieux qui n’ont ni la légitimité encore moins la compétence pour parler d’autres choses que de Dieu et de Morale. Le respect de ces lignes de démarcation est le seul gage pour une paix sociale apaisée. Il est aussi le rempart contre tous ces extrémistes d’un nouvel ordre. Ainsi pour exclure ces nouveaux acteurs, il est nécessaire, voire impérieux, de pérenniser ce genre de rencontre, de consolider ces acquis et de promouvoir de nouvelles perspectives permettant à la classe politique d’avoir une diversité de lecture des événements. Pour ce faire, nous proposons, aujourd’hui comme hier, des débats républicains sur les médias d’Etat, à la télé, la radio et à l’Essor, le quotidien national autour des grandes questions nationales. C’est toujours mieux que de réserver la primeur de nos informations nationales aux médias étrangers.  Vivement le premier débat télévisé entre la Majorité et l’Opposition.

En définitive, si le Mali, engagé dans la voie de la démocratisation depuis mars 1991 réussissait cet exploit il conquerrait sa place d’antan de vitrine démocratique de la sous-région. Le Peuple du 26 Mars attend donc impatiemment que nos acteurs politiques toutes tendances confondues jouent pleinement leurs partitions dans la symphonie du Mali démocratique et pluriel au grand bonheur du Mali.

Youssouf Sissoko           

PARTAGER

105 COMMENTAIRES

  1. Homme politique maliens, renonçons à nos revendications personnel qui souvent sont à la base de certaines polémiques qui empêche au pays de connaitre des avancements.

    Il faut que nous comprenions que le président élu agis dans l’intention de servir le pays, apportons lui nos soutiens et nos encouragements pour le bonheur de faire le pays ensemble.

    Dans une interview accordée à l’Ortm et Africable Télévision, à l’occasion du deuxième anniversaire de son accession au pouvoir le vendredi 4 septembre dernier, le président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta a tendu une main fraternelle à l’opposition en l’invitant à venir l’”accompagner dans la mission nationale ” pour faire face aux ” défis colossaux, sécuritaires, qui nécessitent que nous soyons tous là, la main à la pâte ” et “faire du Mali, un pays envié “. Si ces propos d’IBK devaient se traduire dans les faits, ne faudrait-t-il pas alors s’attendre à l’entrée dans la prochaine équipe gouvernementale des deux ténors de l’opposition républicaine, à savoir son chef de file Soumaïla Cissé et le président du PARENA, Tiébilé Dramé.
    C’est dans l’union que nous pouvons être un Etat fort.
    Vive le Mali

  2. nul ne viendra bâtir le Mali à notre place !!!
    Les hommes politiques ont une place importante dans la gestion de ce pays et c’est bien qu’ils prennent conscience de la réalité du pays…

  3. Il fallait que cela soit, nous sommes souvent victime des conflits politiques qui font oublier et tarder les difficultés de la nation. Alors que si on se donne les mains et devenir un derrière notre gouvernement, nous pouvons mieux faire.

  4. Il est temps quel’opposition et la majorité politique renoncent à leurs désirs personnel qui se traduit souvent en des conflits politique et se tourne envers les problèmes du pays afin de le gérer ensemble, ça c’est une bonne chose, une nouvelle à laquelle nous souhaitons bon vent.

  5. En tout cas le devoir de la nation nous interpellent tous, comme le disais le président de la république lors de sa rencontre avec l’opposition politique disais ainsi : «Je vais essayer, plus que par le passé, d’être le plus disponible possible vis-à-vis des uns et des autres pour que dans l’échange nous fassions en sorte d’améliorer l’existence de ce pays. Nous avons aujourd’hui des défis colossaux, sécuritaires, qui nécessitent que nous soyons tous là, la main à la pâte…Si dans le parcours, des erreurs sont commises, ce serait mauvais que je n’ouvre pas les oreilles, que je n’écoute pas».

    «Je serai ouvert et fraternel à tous»

    Avant de poursuivre : «Je tends la main à mes frères de l’opposition. Il n’y a pas d’opposition contre IBK…Peut-être contre le RPM, mais pas contre moi…Il faut que chacun soit disponible à m’accompagner dans la mission nationale. Moi je suis disponible, je n’ai d’ailleurs pas le choix, pour qu’ensemble nous fassions de ce pays, un pays envié “.

    S’adressant à la société civile dont les leaders les plus en vue avaient été invités à assister à l’entretien, IBK a souligné : “Il est bon que vous sachiez que ce travail, c’est votre affaire à tous. Je serai ouvert et fraternel à tous les Maliens”.

  6. Oui mieux vaut tard que jamais, le pays a longtemps patienté le réveil de nos politiciens.
    L’opposition et la majorité politique doivent prendre soin de cette union qui est pour le bien de la nation, nous maliens lambda nous avons toujours attendu cette union pour la cause de la nation, car nous ne devons pas oublier lorsqu’il n’y a pas de patrie il n’y aura pas de politique, il faut qu’on se réveil pour servir la nation.

  7. Quelqu'en soit opposition ou majorité, nous sommes des maliens et c'est le Mali qui compte le plus, En ce moment, les hommes politique doivent être ouvert en réflexion pour apporter leurs contributions pour faire sortir du pays dans ses difficultés qu’il travers, le Mali est de nous tous nous devons apporter nos soutiens et contribution au président et au gouvernement car c’est dans l’union que nous avons la force.

  8. Il faut le dire et le répéter afin que nos hommes politique puce prendre conscience de la situation qui prévaut pour la nation il est difficile d’envisager ce pays paisible avec une classe politique qui s’entre-déchire et dont les partis se regardent en chiens de faïence.
    Nous devons regarder envers ce qui est important, la cause qui nous réunis tous, cette cause est le Mali
    Vive Le Mali unis…

  9. “L’opposition est prête pour discuter et faire en sorte que le pays puisse se stabiliser. “
    Nous sommes souvent prise par nos arrogances et autre volonté personnel qui peut nous faire oublier l’essentielle.
    Il est important de faire baisser tout autre désir qui n’est que personnel et se retourner au service de la nation. Il est bon que vous sachiez que ce travail, c’est votre affaire à tous, rient d’autre n’est plus important que le Mali.

  10. Quand même voilà une bonne nouvelle, il faut que nous nous donnions la main pour reconstruire le pays. Le Mali a besoin de tous ses fils unis en ce moment ci. 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  11. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 Seule l’union peut sauver le Mali en cette période difficile. Voir l’opposition et la majorité s’unir pour gérer le Mali. Je suis en parfaitement d’accord avec cette initiative. 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 😉 😉 😉 😉 😉 😉

  12. Le Mali ne peut guère se relever sans la participation de chacun de nous tous. Donnons-nous les mains et avançons vers une paix durable. Seule la paix arrange le Mali. 😆 😆 😆 😆 😆 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

  13. Seul le Mali compte d’abord, le Mali avant tout. Voir toutes la classe politique malienne s’allier pour la sauvegarde du Mali est une bonne image pour notre pays.

  14. 😳 😳 😳 😳 😳 Il est quand même évident que si nos tous fils de ce pays. Nous devons au moins être en mesure de participer à la reconstruction de notre pays. 🙄 🙄 🙄 🙄

  15. Oui à l’unisson, oui à une entente entre l’opposition malienne et la majorité parlementaire, oui à la mise en avant de l’intérêt de notre pays !!!
    Non à la dissociation, non aux critiques sans fin dans ce pays !

  16. Comme le dit un adage, seule l’union fait la force, c’est en étant unis qu’on peut vaincre nos ennemis et apporter la victoire. Notre pays se trouve dans une situation assez délicat que nul ne saura le sauver si ce n’est pas nous les maliens. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  17. Les classes politiques n’ont pas d’autres choix que d’accepter cette initiative de la mouvance présidentielle. Bref, s’ils se disent êtres des patriotes, s’ils aiment le Mali alors ils ne réfléchiront pas deux fois avant d’accepter cette proposition. 😥 😥 😥 😥 😥

  18. Chaque malien doit être un bon soldat pour la lutte contre le terrorisme. Il faut toujours informer les services de sécurité en cas d’une situation inhabituelle à temps.

  19. Je suis sûr que cette union aboutisse pour de vrai, le Mali connaitra une nouvelle ère. Il s’agit sans doute de celle de la paix durable, la stabilité, le développement, fort et émergent. 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  20. Si seulement l’opposition malienne peut comprendre que c’est le moment où jamais de jouer le patriotisme. La majorité a posé un geste noble et salutaire, en tant que malien je suis très ravi.

  21. Il est temps que les leaders de ce pays se donnent la main, qu’ils songent à aller dans le même sens et qu’ils mettent devant tout autre chose l’intérêt de notre pays !!!

  22. Très franchement le temps n’est plus à la guerre ou encore à la dissociation, nous devons tous unir nos forces pour sortir notre pays de cette crise qui a durée trop longtemps, nous devons tous pendre conscience de cela !!

  23. L’opposition et la majorité présidentielle doivent se donner la main, pour qu’ensemble elles permettent à notre pays de se sortir de cette crise une bonne fois pour toutes, tel est le souhait de tous les maliens !!!

  24. Nous sommes arrivé à un niveau où l’erreur n’est plus permis, où le bras de fer entre l’opposition et la majorité présidentielle n’est plus d’actualité, le temps est à l’unisson pour une rapide sortie de crise pour le MALI !!!

  25. Félicitations à toute l’opposition malienne pour cet acte, il était temps que les leaders de l’opposition prennent conscience de la gravité de la situation dans notre pays !!! Nous espérons que ça soit continuel !!!

  26. Vue la situation politique du pays, les débat contradictoires doivent être éviter. La politique du Mali a besoin d’être soudé, il doivent travailler d’abord ensemble. Les débats contradictoires créent toujours des polémiques qui n’ont point lieu d’être au sein du pays.

  27. Il est vraiment temps que l’opposition malienne se joigne au gouvernement pour qu’ensemble, ils puissent sortir le pays de cette crise !!! Moi, personnellement je félicite l’acte de Soumaïla cissé envers les victimes du drame et les forces de l’ordre, c’est un exemple à suivre pour les autres membres de l’opposition malienne !!

  28. Vue la situation politique du pays, les débat contradictoires doivent être éviter. La politique du Mali a besoin d’être soudé, il doivent travailler d’abord ensemble. Les débats contradictoires créent toujours des polémiques qui n’ont point lieu d’être au sein du pays.

  29. Ne faisons pas comme si la majorité et l’opposition était les pire ennemie du monde. Entre l’opposition et la majorité c’est une politique qui résume sur une manière différente de dirigé le pays. L’opposition et la majorité sont complémentaire, elles se doivent de travailler ensemble et non d’être des ennemies.

  30. Un débat contradictoire n’est pas la bienvenue entre les acteurs politiques. Les acteurs politiques doivent éviter ce genre de débat car ces débats conduisent toujours à des polémiques qui n’ont point lieu d’être. Les débats contradictoires conduisent toujours aux divergence politique.

  31. L’opposition malienne ne joue pas son rôle dans les normes proprement dite. Elle s’adonne à la diffamation, aux propos incitateur à la haine et à la violence, mensongères et tant d’autre, alors que le régime et le peuple attend d’elle des idées et actions innovatrice permettant l’ouverture d’un nouvel horizon dans la sortie de crise de notre patrie.

  32. A quoi cela sevira ? un débat contradictoire n'est pas une solution, cela ne pourra que diviser d'avantage les acteurs politiques. Le plus constructif est cde s'unir pour trouver une solution aux multiple problème de notre pays.

  33. L’avenir du Mali dépend de nous et sans notre bonne volonté le Mali ne sortira jamais de ce trou de trahison par les gens qui prétendent nous aider. Donnons-nous les mains et faire avancer ce pauvre pays de plein d’avenir.

  34. Toutes les familles politiques de la politique malienne doivent mettre à côté ses convictions politiques et s’ajouter au gouvernement pour sauver notre pays du pire. C’est cela la démocratie, le Mali c’est nous et c’est à nous de lui donner tout. Toutes mes condoléances aux victimes du terrorisme !!!

  35. L’heure n’est pas aux acharnements politiques, ni aux critiques stériles, tous les maliens doivent former un bloc pour montrer au monde entier le degré et le modèle de la démocratie malienne comme les français l’ont fait tout récemment. Aux hommes politiques maliens, vous êtes vraiment priés de ne plus transformer les dérives du pays aux mots de critiques. Vive l’union pour un Mali meilleur et paisible !!!

  36. Si nos opposants avaient compris que l’intérêt du pays est supérieur à l’intérêt personnel, la gestion de notre pays ne serait pas difficile jusqu’à ce niveau. Nous ne sommes pas des ennemis, nous sommes tous des frères, des maliens si on ne se donne pas les mains qui va venir nous aider à bâtir ce pays. Mettons le Mali avant tout et au-dessus de tout. Le Mali d’abord!!!

  37. Les français nous ont montré des preuves tout récemment lors de l’attentat du vendredi 13 novembre, toutes les couches politiques en France se sont mobiliser avec une forte motivation pour aider le gouvernement à sauver la France. Pourquoi nous ne faisons pas la même chose ?

  38. Nous sommes des frères et non des ennemis. Le Mali c’est notre patrimoine commun, chacun doit apporter son soutien pour bien l’entretenir. Nous devons mettre à côté nos divergences politiques et mettre le Mali avant tout et au-dessus de tout. Vive le Mali uni !!!!

  39. Nous avions ici au Mali des opposants qui ne songent pas à l’intérêt du pays et qui changent à tous les temps ce qu’ils disent. Ce que les opposants maliens doivent comprendre, la gestion des affaires de l’Etat est un problème de l’autorité légale comme de l’opposition. Comme Soumaïla l’a dit dans une conférence de presse «Les partis politiques de l’opposition sont tenus de respecter les autorités légalement établies ; d’œuvrer à l’instauration d’une culture démocratique par l’information, la formation et l’éducation des citoyens. Aussi doivent-ils veiller au respect de la souveraineté nationale, de l’intégrité du territoire, de la forme républicaine de l’Etat, de l’unité nationale et de la laïcité de l’Etat» Mais malheureusement qui ne songe pas de la même sorte. Quand les djihadistes ont frappé CHARLI HEBDO, tous les opposants et politiciens français ont apporté leurs soutiens au président de la république française, plus précisément NIKOLA SARKOZY, il a été reçu à l’Élysée par FRANÇOIS HOLLANDE pour qu’ensemble, ils trouvent une solution rapide à cette crise qui était un problème de tous les français et même la situation du vendredi 13 Novembre doit servir les opposants maliens en une bonne leçon, voir comment les français se sont mobilisés derrière leurs président. A vous nos acteurs politiques, pensons en un seul objectif qui est le bien de ce pays MALIBA Ensemble pour bâtir notre pays.

  40. L’opposition n’est pour rien dans la gestion des affaires publiques de l’État. Elle a un statut juridique pour jouer pleinement son rôle de l’opposition. Elle doit le jouer dans l’intérêt général du pays et accompagner le gouvernement avec des propositions des plans de sortir de crise.

  41. la démocratie est le droit fondamental des citoyens qui doit être exercée dans des conditions de liberté, d’égalité, de transparence et de responsabilité dans le respect de la pluralité de l’opinion et de l’intérêt commun. Dans cet exercice tout le peuple malien est concerné, qu’on soit de l’opposition ou de la majorité présidentielle. Unissons-nous pour mieux développer !!!

  42. De la discussion jaillit la lumière.Un débat opposition -pouvoir est indiscutablement bénéfique à l’évolution démocratique et économique du pays.
    Pour qu’il ait débat IL faut des idées soutenues par une conviction inébranlable.
    Nos hommes politiques sont ils animés de convictions inébranlables pour notre pays leur permettant d’animer un débat profitable à notre pays?
    Leurs appâts du gain facile,leur cupidité effrénée néfastes au développement économique de notre pays encouragent ils un débat fécond?
    Un pouvoir animé d’un esprit d’accaparement des maigres ressources de ce pays peut il accepter un débat susceptible de mettre à mal son projet machiavélique?
    La seule solution pour mettre en place une démocratie à débat intence et fécond pour le développement de ce pays est incontestablement une réforme en profondeur de nos institutions.
    Notre constitution calquée sur celle de la FRANCE ne permet pas aux institutions de s’imposer aux hommes.Elle permet à la mise en place d’un pouvoir personnel fort comme DEGAUL l’a voulu dans un contexte particulier de la FRANCE.
    Luttons d’abord pour changer nos institutions si nous voulons un débat réellement démocratique pour notre pays.
    QU’ALLAH SAUVE LE MALI!

  43. A quoi cela sert encore de s’entre critiquer ? Monsieur le journaliste vous aviez parlé pour ne rien dire. Les débats contradictoires sont des pertes de temps, il faut seulement se donner les mains et faire une volonté commune pour avancer.

  44. Monsieur le journaliste nous ne voulons plus de débats contradictoires. Nous voulons avancer, donnons nous les mains seulement et faire avancer notre pays.

  45. Il est temps que l’opposition et la majorité s’entende pour sauver notre cher Mali de cette dégradation de la situation sécuritaire. Le Mali va mal. Le Mali est malade. Il faudra faire le diagnostic pour que nous puissions aller de l’avant ; pour que nous puissions mettre un terme à cette rébellion pour toujours. :mrgreen: :mrgreen: 😳 😳 😳

  46. Je suis parfaitement d’accord avec cette initiative de mouvance des partis de la majorité présidentielle. Dr Boulkhassoum Haïdara a pris une bonne initiative. Il est conscient que le pays a actuellement besoin de tous ses fils pour tourner la page de la crise sécuritaire.

  47. L’opposition malienne ne peut pas enterrer la hache de guerre. La majorité présidentielle veut qu’elle se mette avec elle pour sauver ensemble le pays de cette calamité. La solution de cette situation réside dans une union entre les deux tendances, opposition et majorité. Mais je ne crois si cela serait possible avec une opposition à sa tête Tièbilé Dramé et Soumaïla Cissé. 😆 😆 💡 💡 💡

  48. L’opposition malienne avec à sa tête Soumaïla Cissé et Tièbilé Dramé ne peut rien apporter à ce pays. Certes Tièbilé Dramé était présent à une rencontre mais tenez-vous bien qu’il n’est pas de bonne volonté pour aller jusqu’au bout. Il est un homme politique malintentionné. Il ne veut pas le bien de cette nation. Les débats contradictoires que vous demandez ne peuvent et ne doivent pas y avoir lieu. 😈 😈 😈 😉 😉 😉 😉

  49. L’opposition malienne passe toute sa vie à ne faire que des critiques. Elle ne propose rien aux teneurs du pouvoir. Elle est engagée à nuire le régime en place. Telle est la mission cachée de cette opposition. Les débats politiques contradictoires ne sont pas les bienvenus. 😆 😆 😆 💡 💡 💡

  50. Au Mali tout comme ailleurs, la démocratie demande la présence de deux grandes tendances qui sont : la majorité et l’opposition. Les débats politiques doivent être contradictoires et constructifs. L’opposition a pour mission d’être le contre-pouvoir en faisant des critiques dignes et des propositions allant dans l’intérêt de toute la nation. C’est de cette façon qu’elle remplira sa mission. Elle ne doit pas critiquer pour le simple plaisir de le faire. 🙄 🙄 😳 😳 😳

  51. Le Mali, pour sortir de cette impasse, a besoin de tous ces fils sans exception. La majorité et l’opposition sont les deux grandes parties de cette rencontre mais elles ne sont pas les seules concernées par cette idée de sauver le Mali. Tout citoyen est interpellé à faire de son mieux pour que le Mali puisse sortir de cette situation de crise politico-sécuritaire. Cher journaliste, sachez que les acquis démocratiques sont à conserver mais la situation actuelle ne nous laisse pas le choix. Cette rencontre est salutaire. :mrgreen: :mrgreen: 😆 😆 😆

  52. L’opposition est appelée à prendre part à une initiative de rencontre avec la majorité et mettre de côtés leurs critiques pour aider les teneurs du pouvoir à sauver le pays. Le Mali est un bien commun et non personnel. Il est temps que les partis politiques cessent avec leurs différends et se mettre ensemble pour une seule cause : le Mali. 😆 😆 😳 😳 😳

  53. Je suis sans doute convaincu que si une telle initiative de rencontre entre les deux avait été prise bien avant aujourd’hui, le Mali n’allait pas connaître une telle dégradation de la situation sécuritaire. C’est certes difficile que la majorité et l’opposition s’entende sur un point mais ce n’est pas du tout impossible. 😆 😆 😆

  54. Les citoyens maliens sont contents de voir la majorité présidentielle et l’opposition démocratique, qui sont deux grandes mouvances de la démocratie, pour sauver le Mali, notre patrimoine commun. Une démocratie est une majorité et une opposition. L’une ne peut pas aller sans l’autre et à défaut de l’une de ces deux parties, il ne peut pas y avoir de vraie démocratie. Nous saluons cette initiative et encourageons les partis politiques qui ont pris part à cette rencontre à aller jusqu’au bout de l’objectif visé. Les débats sont certes bien pour consolider les acquis démocratiques mais le pays n’en a pas besoin pour le moment. 🙄 🙄 🙄 🙄 😈 😈 😈 😈 😈 😈

  55. Monsieur l’éditeur, on ne veut pas de débats pour le moment. La seule chose qui nous intéresse pour le moment est la paix et seule la paix. Les débats contradictoires n’apporteront absolument rien pour le moment à notre pays.

  56. Monsieur l’éditeur, on ne veut pas de débats pour le moment. La seule chose qui nous intéresse pour le moment est la paix et seule la paix. Les débats contradictoires n’apporteront absolument rien pour le moment à notre pays.

  57. Un débat ne peut pas se faire qu’autour d’un projet de société . A ce jour nous ignorons le projet de société proposé par Mr le Président . A ce jour le Président est toujours en train de CHERCHER un premier ministre en ce que nous constatons . En attendant ; on fait quelques remarques pertinentes sur le mode de gestion de L’Etat , les voyages très MOUVEMENTES du Président , les folklores de certains ministres et hommes politiques . Comme Maliweb n’est pas un journal , on resume nos idées . Merci

  58. L’opposition malienne ne font qu’apporter des critiques sans aucune importance, des critiques qui au lieu de trouver une manière de faire avancer le pays engendre le pays dans des discutions inutiles.

  59. Il est temps que le PARENA arrête de critiquer et passe à l’action, le gouvernement a déjà ouvrir ses bras à l’opposition. L’opposition malienne doit prouver qu’elle a autre idée objective et constructive pour leur patrie.

  60. Comme on le dit si bien ” l’union fait la force”, la démocratie a connu le vrai sens que sous le régime d’IBK. Le régime au pouvoir veut la participation de tous les acteurs politique dans la gestion du pays.

  61. l’opposition doit faire preuve enfin de bonne foi, dans la gestion du pays. La population est tellement déçue de la prestation de l’opposition sur la scène politique malienne, qu’elle reste indiffèrent de tous ce dont les concernant. IBK offre l’opportunité à l’opposition de mettre en valeur sa compétence.

  62. L’union fait la force, cela n’est point de la faiblesse du régime au pouvoir de s’unir avec l’opposition. Tous les acteur politique doivent s’unir sur une même table pour trouver des solutions de sortie de crise au multiple crise malienne.

  63. Si l’opposition aspire au changement comme ils l’ont toujours prétendue, ils doivent apporter de nouvelle idées au lieu de s’adonner aux critiques. Le pays est en train d’écrire l’une des pages les plus importantes de son histoire politique. Tous les acteurs politiques doivent apporter leurs pierres à l’édifice.

  64. En Politique voici la liste des differentes oppositions
    L’opposant politique peut être :
    • opposé au gouvernement en place :
    • opposant de gauche durant un gouvernement de droite ;
    • opposant de droite dans un gouvernement de gauche ;
    • opposé à la forme de gouvernement en place :
    • opposant royaliste dans une république ;
    • opposant républicain dans une monarchie ;
    • opposant anarchiste.
    Mais je n’aie jamais compris leurs oppositions parce que là franchement c’est absurde.

  65. En effet, au nom de l’intérêt général de la nation et de la consolidation de la paix si chère pour le peuple, il était temps que majorité et opposition se réunissent en taisant leurs différends pour dégager des solutions pour sauver notre patrie.
    Le peuple ne peut que les en féliciter et espérer que cette union portera ses fruits

  66. Moi je pense qu’avec le vote de ce budget,le pouvoir vient de jouer sa partition dans le processus de démocratisation de notre pays.
    Nous attendons donc l’opposition pour qu’elle fasse enfin sa part du sacrifice pour la démocratie au Mali.

  67. Le président IBK est le président malien qui a donné à l’opposition un statut et a même mis un budget de fonctionnement à sa disposition.
    Ce la montre montre qu’il a la volonté de mettre en place tout ce qui peut équilibrer le jeu démocratique dans notre pays.
    Reste maintenant la bonne volonté des opposants pour le suivre dans cette démarche pour le bien de notre pays.
    Merci président…

  68. Pour la démocratie dans notre pays,il faut souligner que le président IBK a déjà fait beaucoup.
    Mais il ne baisse pas les bras car c’est un démocrate convaincu qui sait que c’est avec tous les maliens que nous pouvons aller au développement.
    Vive le démocratie au Mali et merci à IBK…

  69. ” Le pouvoir aura joué son rôle après le vote de près d’un demi milliard de nos francs au Chef de file de l’Opposition au compte de l’année 2016, il permettait un égal accès aux médias d’Etat à l’Opposition afin qu’elle joue pleinement son rôle régalien.”
    En effet, que l’opposition joue son rôle régalien dans le respect du jeu démocratique surtout.

  70. La reconnaissance du statut de chef de file de l’opposition à Soumi montre toute la bonne foi du président IBK et de la majorité pour une véritable gestion démocratique du pouvoir.
    Espérons que les gens d’en face joueront franc jeu pour l’atteinte de cet objectif.

  71. La majorité ne fait que montrer son esprit d’ouverture au dialogue et à la démocratie.
    Si l’opposition malienne participe à en fait autant avec objectivité et bonne foi,c’est notre Mali qui en sortira gagnant.
    Vive le Mali dans l’union.

  72. J’espère que l’opposition malienne va profiter de toutes ces conditions que la majorité crée pour montrer qu’elle peut être digne de confiance.
    C’est en fait une occasion que la majorité donne à nos opposants de prouver qu’au delà des dénonciations stériles,ils peuvent faire des propositions concrètes pour le développement de notre pays.

  73. “Plus d’un an après l’adoption par l’Assemblée Nationale du statut de chef de file de l’Opposition, les lignes semblent enfin bouger.”
    A mon avis, je pense que l’adoption de la loi portant statut de chef de file de l’opposition est à saluer. Et cela est la bonne volonté du président qui impulse une nouvelle ère dans le climat politique de notre pays. Il revient à eux de jouer véritablement leur rôle dans le respect de l’art.

  74. J’ai été très heureux que la majorité présidentielle et l’opposition se retrouvent dans un cadre d’échange pour parler du développement économique et social de notre pays. En effet, cela augure des lendemains meilleurs pour notre pays.
    VIVE LE MALI ! 😀 😀 😀 😀 😀

  75. Je pense que la majorité présidentielle a toujours démontré son engagement à apaiser le climat politique de notre pays. Ce cadre de rencontre prouve encore une fois de plus cette envie. Je salue cette initiative de leur part afin de renforcer le tissu social et économique du pays.

  76. Je pense que la main tendue de la majorité à l’opposition dénote de l’esprit d’ouverture au dialogue de celle-ci politique. En effet, ce cadre permet de taire nos différends au nom de la cohésion sociale et de la consolidation de la paix dans notre beau pays.
    VIVE LE MALI UNI ! ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗
    VIVE LA PAIX ! ❗ ❗ ❗ ❗ ❗ ❗

  77. Je loue le patriotisme et le courage de la majorité présidentielle qui ont permis d’avoir ce cadre d’échange avec l’opposition politique. Cette initiative se veut une rencontre d’échange et de proposition aux problématiques qui minent notre société. Elle est à saluer car le Mali plus que besoin de tous ces fils pour son développement économique et social.

  78. Avec sa bonne foi,la majorité fera tout ce qui es possible pour associer l’opposition à sa gestion.
    Mais je pense que ce n’est qu’une question de temps.
    Ces malhonnêtes d’opposants étaleront leur mauvaise foi pour ruiner tout espoir que certains maliens encore optimistes à leur endroit pourraient avoir.
    Comme le dit le proverbe:le vieux chien ne changera jamais sa manière de s’asseoir.

  79. Je salue cette rencontre en faveur de la cohésion sociale et de l’unité nationale. Cela prouve qu’au-delà de nos divergences qu’on peut se réunir pour discuter des problématiques à savoir la sécurité et la consolidation de la paix de notre pays.
    Je remercie les initiateurs de ce cadre et je les exhorte à œuvre toujours dans ce sens pour l’intérêt général de la nation.
    VIVE LE MALI ❗ ❗ ❗ ❗

  80. Merci à la majorité présidentielle pour tout ce qu’elle fait déjà afin de réunir tous les fils du Mali pour voir ce qui est bon pour notre mère patrie.
    Je suis sûr que d’autres initiatives suivront celle là.

  81. J’ai été surpris et en temps heureux de voir la majorité présidentielle et l’opposition se rassembler pour discuter du bien commun à tous le Mali. Assurément, ce cadre se trouvait être un cadre d’échange et de concertation afin de proposer des solutions pour une sortie de crise réussie.
    Franchement, moi je suis satisfait de cette rencontre. Cela permettra de renforcer la cohésion sociale et la paix, car sans la paix pas de développement économique et social.

  82. Très sincèrement, j’ai été très ému à l’idée de voir la majorité et l’opposition se réunissent pour discuter ensemble des problèmes de la nation. Je pense à mon humble avis qu’en étant uni dans nos divergences idéologiques et solidaire que nous pouvons faire de notre pays, un pays émergent, prospère et paisible. Cela ne saurait se réaliser si nous sommes méfiants les uns envers les autres.
    VIVE LE MALI !!
    VIVE LA DEMOCRATIE !!
    VIVE LA PAIX !!

  83. “C’est toujours mieux que de réserver la primeur de nos informations nationales aux médias étrangers.”
    La primeur de nos informations est réservée aux médias étrangers tout simplement parce que nos journalistes maliens manquent de professionnalisme d’esprit critique et d’objectivité.
    Lorsqu’ils feront correctement leur boulot,nous leur feront confiance et l’État pourra se tourner vers eux.

  84. Je pense que cette initiative de la majorité présidentielle en vue de trouver des voies et moyens visant à sauver notre patrie est la bienvenue. En effet, au nom de l’intérêt général de la nation et de la consolidation de la paix si chère pour le peuple, il était temps que majorité et opposition se réunissent en taisant leurs différends pour dégager des solutions pour sauver notre patrie. Pour cela en tant que Malien j’en suis fier.
    VIVE UN MALI RECONCILIE AVEC LUI-MEME !!

  85. Je pense que la majorité présidentielle fait des efforts pour que ce climat de confiance demeure entre les différents acteurs de la vie socio-politique.
    Après avoir doté l’opposition d’un statut clair; la majorité présidentielle octroie un budget à l’opposition pour son fonctionnement et sa participation à la vie politique. C’est une avancée notable et je souhaite que l’opposition puisse prendre la main de cette majorité pour qu’ensemble ils puissent offrir ce qu’il y a de mieux au peuple.

  86. “C’est pourquoi, Le Peuple malien a plus besoin aujourd’hui de débats contradictoires directs et francs que de rencontres de salon. Majorité et Opposition sont donc attendues sous l’arbre à palabres”.
    Il nous sont redevables et je sais qu’ils le savent et feront tout pour aplanir les angles pour que notre peuple connaisse une cohésion sociale exemplaire et que le pays amorce son développement.

  87. Je salue les initiateurs de cette rencontre pour leur sens élevé du patriotisme.
    Le pays est dans une situation assez difficile et ensemble nous pourrons faire quelques chose.
    Vivement que cette initiative accouche d’actions en faveur de la paix et de la consolidation du tissu social.

  88. C’est une très belle action en faveur de renforcement de la cohésion sociale et de l’unité nationale.
    Mais, sans vouloir être pessimiste, je voudrais que cette main tendue de la majorité présidentielle acceptée par l’opposition ne doit pas être une acceptation de façade.
    Il faut que cette volonté puisse se traduire par des actes sur le terrain. ➡ ➡ ➡
    C’est en étant unis que nous serons fort; c’est en étant fort que nous relèverons certains défis du moment et ceux à venir.

  89. Merci à la majorité présidentielle pour cette initiative et merci aussi à l’opposition de l’avoir acceptée.
    Que ce cadre de dialogue qui vient d’être établit soit à la base de discussions fructueuses qui permettront au pays de vaincre l’adversité et de se lancer dans la voie du développement car en fin de compte les querelles inutiles ne font que nous mettre en retard.

  90. Ne dit-on pas que l’union fait la force. Si la majorité et l’opposition ont décidé de se donner la main pour que le pays avance. Nous on ne peut que les en féliciter et espérer que cette union portera ses fruits pour le bien du peuple.

  91. Moi je voudrais dire que c‘est une belle entreprise mais au-delà des politiques ; il faut que les acteurs de la vie civile soit associés à cette démarche pour qu’elle puisse avoir plus d’effet et réconcilier le peuple malien avec lui même.

  92. Moi je m’adresserais en particulier à l’opposition car c’est une tribune que la majorité présidentielle a ouverte pour que tout le monde puisse exprimer ses préoccupations en toute sincérité. Qu’il en profite donc vous faire des propositions concrètes et réalistes pour que réellement si celles-ci sont fondées que des solutions y soient trouvées plutôt que de passer par la presse pour faire de la calomnie.

  93. Il faut que ce cadre de discussion soit basé sur la franchise des uns et des autres afin de pouvoir atteindre des objectifs. Le pays a des difficultés ; c’est là l’occasion pour que tout le monde puisse apporter sa contribution à l’édification de cette nation. Merci à la majorité présidentielle d’avoir entrepris ce projet.

  94. Nos autorités ont décidé de taire les différents et de « sauver le Mali d’abord » ; c’est une bonne chose et j’incite donc tous mes concitoyens à leur emboiter le pas pour que ce projet qui vraiment faire avancer le pays car c’est le plus important pour tout citoyen quelques soit son bord politique.

  95. Cela montre combien de fois IBK est pour la démocratie et le bien-être de ses opposants. Une bonne démocratie a besoin d’une opposition consciente et forte engagée pour la démocratie

  96. L’adoption d’un projet de loi est salutaire car cela amènera notre opposition à être efficace et mature. C’est la démocratie qui est en marche avec IBK. Soumi doit utiliser l’argent du contribuable malien dans le cadre de la mission qui lui est assignée pas pour des fins personnelles

  97. C’est cette même opposition qui injurie le président à toutes les occasions
    IBK est pragmatique, il fait du tic au tac et passe à autre chose car les chantiers sont vastes alors de quoi à s’emmerder avec des petits messieurs

  98. Une opposition qui cherche coûte que coûte à mettre des bâtons dans les roues du pouvoir. Ils voient le mal partout et n’ont jamais tenté d’apporter de bonnes initiatives, des propositions de gestions adéquates. Quoi pensez d’elle réelle

  99. Il n’y a pas d’opposants au Mali seulement des assoiffés qui agissent à leur intérêt personnel non au nom du personnel. Le cas TIEBILE est fini avec IBK, il pense au développement du pays plutôt qu’à un homme qui n’en vaut pas la peine

  100. Cette opposition est vraiment folle et qu’on les laisse avec leur conscience. Le pays ne sera pas comme ils le souhaitent car IBK est au contrôle du navire malien, notre destin commun.

  101. Heureusement que le peuple malien est fort et solidaire sinon avec de telles personnes, Soumi et sa bande de mauvais compagnons pur que lui même, on risquerait de te tomber dans un soulèvement.
    Merci pour votre vigilant et votre esprit patriotique

  102. Des critiques stériles que vous ne cessez de publier nuit et jour ne peuvent rien apporter à ce pays. On a besoin de projet de société et des sorties de crise bien établir.

  103. Je pense que l’opposition fera preuve de bonne foi, pourvu que cela soit continuel, nous avons besoin de l’opposition sous ce type d’angle. Les critiques ne sont point d’actualité, mais plutôt des actes concrets.

  104. Il faut une véritable prise de conscience de la part de nos opposants.
    Ils doivent savoir qu’ils ont autant de droits que de devoirs et je sais qu’ils connaissent leurs droits.
    Mais pour ce qui concerne leurs devoirs il va falloir leur rafraîchir la mémoire.
    En effet,l’opposant doit critiquer dans le bon sens,apaiser,accompagner et surtout être capable de proposer pour le bien du pays.
    Mais en tant que fils du Mali,je constate avec amertume que nos opposants sont très loin de ces devoirs,pourtant très importants pour notre pays.
    Vivement que la sagesse les habite pour un changement de comportement dans le bon sens.
    Cela est pour la bonne marche de la démocratie dans notre pays

  105. “Le Peuple a plus besoin de débats contradictoires…” huuummm 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Le peuple n’a jamais dis cela. 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯
    Ne lui faite pas porter les lacunes de vos argumentations rétrogrades 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

    Le peuple n’a pas la tête aux débats contradictoires Le moment viendra certainement Il faut savoir cerner les moments, c’est aussi cela apporter un plus au jeu démocratique Le peuple a besoin d’être orienter, le peuple a besoin de vivre en harmonie avec son environnement et avec son prochain.

    Les débats contradictoires sont des aspirations politoco-politique. C’est aussi pour les journaleux qui aiment vendre le scandale pour animer les discussions des grins. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Le débat est ailleurs. Cet article est le fruit d’une carence intellectuelle. 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁

Comments are closed.