Mali, Guinée-Bissau : l’Afrique de l’Ouest annonce l’envoi de forces militaires

27

ABIDJAN (AFP) – Les chefs d’Etat ouest-africains réunis en sommet à Abidjan ont annoncé jeudi l’envoi d’une force régionale au Mali et de 500 à 600 militaires en Guinée-Bissau pour “sécuriser” la transition dans ces pays déstabilisés par de graves crises politico-militaires.

Le président malien par intérim Dioncouda Traoré au sommet de la Cédéo à Abidjan le 26 avril 2012 © AFP

Dans le communiqué final, ils demandent à la commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) de “commencer avec effet immédiat le déploiement de la force d’attente de la Cédéao” au Mali, où le coup d’Etat militaire du 22 mars a favorisé la chute du Nord il y a un mois aux mains de rebelles touareg et de groupes islamistes armés.

Il s’agit d’aider à “sécuriser les organes de la transition et le gouvernement intérimaire en attendant que le processus arrive à son terme” et de “parer à toute éventualité dans l’hypothèse de l’usage de la force pour le recouvrement de l’intégrité territoriale du Mali”, a expliqué devant la presse le président de la commission de la Cédéao, Désiré Kadré Ouédraogo.

“On attend les négociations d’abord. Le premier contingent sera un contingent de maintien et de sécurité de la transition, mais il n’est pas exclu que des unités combattantes soient envoyées plus tard” en cas d’échec des discussions, a-t-il expliqué.

Les dirigeants ouest-africains ont également décidé de “déployer avec effet immédiat un contingent” en Guinée-Bissau, plongée dans une nouvelle crise depuis le putsch du 12 avril, selon le communiqué final.

“Cinq cents à six cents hommes seront déployés”, fournis par au moins quatre pays (Nigeria, Togo, Côte d’Ivoire et Sénégal), a précisé M. Ouédraogo.

L’objectif de cette force, commandée par le colonel-major burkinabè Barro Gnibanga, est de “faciliter le retrait de la Mission d’assistance technique et militaire de l’Angola en Guinée-Bissau, d’assister la sécurisation du processus de transition” et de préparer la réforme du secteur de défense et de sécurité, indique le communiqué final.

AFP – 23:42 – 26/04/12


Commentaires via Facebook :

27 COMMENTAIRES

  1. tout se que nous suivons aujourd’hui c’est la faute à sanogo c’est bien lui qui nous à mit la honte .
    Voilà maintenant , libéré nous des ses clochard ,ses tellement facile à comprendre

  2. Cette CEDEAO n’est quand même pas serieuse. On Mali on n’a pas besoin de force de maintien de l’ordre, encore moins de securisation de je ne sais quoi. Il faut que les dirigeants africains soient honnêtes un jour, s’ils ne peuvent pas nous aider à liberer le nord, qu’ils ne nous envoient pas un seul soldat étranger en mission chez nous. On a besoin d’appui technique et logistique pour liberer le nord.
    J’oubliais que lorsque la france dit ne pas vouloir utiliser la force cela signifierait que leurs filleuls (ADO et Compaoré) ne pourront plus brandir la menace de convoi d’ECOMOG car le Nigéria n’a pas apprecié que les francophones aient fait cavalier en annoçant des mésures en grande pompe.
    Vous dites, sans retour d’ordre constitutionnel vous ne pourrez pas envoyer de force de recupération et maintenant qu’il y a cet retour ordoné (que vous appelez retour à l’ordre constitutionnel), vous n’êtes pas capable d’envoyer de force?
    A quand l’Afrique se reveillera t elle?
    A quand l’Afrique????

  3. Tout ca c’est la faute des bandits armees qui occupent BKO ET Kati.
    ce sont eux qui mis le pays a terre dans une semaine,
    ATT n’est pas parfait mais il a su gerer la situation pendant des mois voire des annees.
    il y a quelques mois on avait notre fierte et on etait tous unis face a la rebelion.
    malheusement les bandits nous ont diviser et ils nous ont mis face a 2 fronts: 1. le sal coup d etat et ses arrestations
    2.la rebelion d’une partie des touregs
    ces deux fronts sont tous egaux malgre les differences apparentes, car ils pensent qu’en prennant les populations en otage ils arriveront a leurs fins.
    Les bandits de KATI ont pris le peuple malien en otage.
    les rebelles ont pris la population du nord en otage.
    Amadou SANOGO = Mahmoud Ag Ghali = Iyad ag Ghali
    CNDRE = MNLA = ANSAR DINE de Iyad ag Ghali

  4. Des forces étrangères pour assurer la sécurité au Mali…..

    Bi de sera dè….

    Notre vaillante armée du temps de Modibo KEITA et Moussa TRAORE a été trahie et affaiblie jusqu’au point que nos voisins qui nous craignaient viennent nous sécuriser….

    Mali kèra fadé sago ye bi dè.

    Quelle humiliation !!!! quelle honte pour ce peuple héritiers des grands héros (Soundiata KEITA, Kankou Moussa, Tiéba et Babemba TRAORE, Soni Ali Ber etc…

  5. Mes chers ne laissé pas la cedeao dirigé notre notre patrie son integrité est tout ce que nous avons de cher;
    et si la junte n’avait pas intervenu qu’adviendra t’il du Mali au en ce momment? one never knows, donc arretons de parler n’importe comment unissons nos voix et disons nooooooooooooooooonnnnnnnnnnnn a la CEDEAO et si toute fois elle veut nous aider sa place sera dans le nord mali là il ya urgence!

  6. Qd on faillit à son devoir, on se tait et suit attentivement les recommandations ou léçon de ceux plus intelligents. Notre junte à tt faux parce qu’elle ne peut pas aider le pays et n’a pas de CV ni carte de visite pour pousser les autres à ns aider. Qd on a pris le chq de la CEDEAO, pers n’a crié gare à la Frce, à Blaise ou Ouattara. Dès k’ils sont parti au delà des chq parce qu’on a pas les moyens de nos problèmes on crie. Ici à Bko pers n’a confience aux soldats de la Rép. de Kati dc des soldats pour protéger la transition ne sont k la bienvenue. Si nos mecs veulent, k’ils aillent au nord sinon k’ils restent, on formera d’autres avec l’aide de la CEDEAO aprè bon debarras. Le seul grd problèm ki coupe le sommeil des maliens è le nord. Si Sanogo à part les arrestations arbitraire était parvenu à garder même 2 positions au nord aprè coup d’état alors on saurai de quoi dire à la CEDEAO mais hélas!!!

  7. m ou sont les dirigeants du mali il ne faut pas donner le temps aux groupes armées qui occupe le nord mali chaque second compte beaucoup la cedeao nous met en retard peut être même qu’ils ont complice contre nous les maliens ou ils ont peur des groupes qui occupent le nord mali aider nous svp.

  8. Je réagis par rapport à la déclaration qui stipule que le coup d’état a favorisé l’occupation des régions du nord du Mali. Le nord n’échapperai pas à cette occupation qui était deja suffisamment préparée. Tessalit, Abeïbara, Aguel-hoc avaient été pris quand le président ATT n’avait pas été arreté. Ce processus n’a fait qu’évoluer rapidement parce que l’armée n’avait plus d’hommes (mal formés, sous équipés, mal traités, mal préparés, fils, neveu et beaux frères des généraux) capables de faire face à l’avancée des séparatistes. ATT doit être entendu afin qu’il dise au peuple malien tout ce qu’il sait de cette histoire du nord depuis sa première investiture. Le problème du nord est un labyrinthe, une véritable orchestration dont souffre les innocentes populations du septentrion malien. La junte a simplement “sali son nom” car elle s’est faite héritière d’une sitution pourrie aujourd’hui difficile a gérer.

  9. cher compAtriotes au lieu de s emprendre a lA CEDEAO qui n est pour rien dans ce qui se passe chez nous on fera mieux de leur aidé afin quil nous aidé a sortir de cette situation qui n est autre que le resulta de l echec de nos dirrigent accentué par l acte ignoble des putsistes et des militaires qui ont falli en leur missions au nord donc soyez pas surpris de voir l ECOMOG d ébarqué chez pour sécuriser les politiques qui n ont plus confiance a l armeé qui a oublié sa mission principale pour des postes ministeriel que dieu benisse le MALI

  10. Quelle bassesse ce président par intérim,au lieu de dire à la CEDEAO de nous aider à mettre dehors les rebelles,non lui il veut que le club des présidents ouest-africain le protège des militaires maliens,Sanogo et son groupe ne doit pas accepter cette nouvelle formule de colonisation.

  11. En tout cas le nouveau gouvernement doit s’atteler à d’importants problèmes qui sont entrain de bafouer l’emergeance de ce pays .
    La corruption prend de l’ampleur le jour au jour et tout le monde en sait.
    Comme défis N°1 Ils doivent faire face au problème du nord
    N°2 Ils doivent mettre désormais la rigueur et bannir les magouilles au différents recrutements qu’a celui de la fonction Publique
    N°3 / Appliquer strictement le cadre organique des services publiques
    N°4 Revoir le salaire du fonctionnaire malien et mener une augmentation et cela peut être fait parce que les crédits de fonctionnement ,le carburant les régies attribués c’est une seule personne qui bénéficie et non pas le service .Donc vaudrait mieux supprimer ou sinon diminuer encore moins et revoir l’augmentation afin de lutter efficacement contre la corruption au milieu de l’administration.
    Enfin N° 5 Remanier tous les directeurs Nationaux et Régionaux qui ont fait 10 ans en nommant des jeunes competants capables de faire l’affaire du pays .

  12. les vrais enemis du Mali et de l’ Afrique toute entiere sont le sionisme international et les multi-nationales occidentales qui pronent un nouvel ordre mondial denome en d’autre termes la globalisation qui n’est autre que l’usurpation des ressources naturelles des pays faibles par les pays forts par tous les moyens. Le plan ‘A’ de ces pays capitalistes est entrain de reussir avec l’organisation de fausses elections qui ne sont que de la poudre aux yeux pour distraire les africains. Des marionettes seront placees a la tete de tous nos pays comme presidents. les intellectuels africains seront reduits a de simples observateurs de la scene politiques. apres viendra le plan ‘B’ qui sera encore plus devastateur que le plan ‘A’. c’est dire que l’independence de l’Afrique a ete une farce parce que nous n’avions pas eu le courage d’eleminer les traitres afin de pouvoir faire face aux enemis exterieurs.

  13. Pauvre Mali
    Le pauvre Prsdt par procuration va s’occuper de ses arrières
    Les populations du nord peuvent attendre que Blaise fasse son petit malin avec les complices tamacheck de sa maitresse la France
    Alassane sans aucun patriotisme imposé aux pauvres ivoriens fait l’important

    Mon Dieu à Tombouctou, Gao et Kidal les populations sont opprimées, violées, meurent de faim

  14. le transition doit durer un an d’aprés la reunionde la CEdeao ……et ensuite ??? à nouveau le chaos ?? 🙄 ……..mais voilà on a l’impression que tout le monde s’en fout ,trop occupé qu’il est à charger la France des problèmes du Mali !!!!! Vous semblez oublier que le pire ennemi du Mali est le malien !!
    Pour ceux que çà interesse ,lejeudi 3 mai à 22h30 surFrance2 ,l’emission ” complément d’enquete” un reportage intitulé Bamao-Paris :ils veulent quitter leur pays à tout prix ,avec ou sans visa !!!!

    • ……Personne ne charge la France mais, ayons le courage et l’honnêteté de dire la vérité. Il s’agit pas de la population française mais, de ceux qui ont officiellement reçu les rebelles Touaregs en janvier dernier et au même moment où, certains soldats maliens se font égorger et éventrer par ces mêmes bandits Touaregs.A.Jupé se permet même de dire que les rebelles ont remporté une victoire importante sur l’armée malienne. Aussi, le représentant de ces voyous en France passe sur certaines télé françaises et balances des propos indignes sur le MALI alors que c’est avec la bourse de l’état malien qu’il est venu ici en France. Pire, il a une garde rapproché mieux que certains ministres mais pour combien de temps? Avant de recevoir les rebelles maliens et de vouloir régler ce problème,reçoit d’abord ceux qui veulent l’indépendance de le CORSE ou les membres de l’ETA Basques. Chacun doit s’occuper de se lui regarde et lieu de vouloir se prendre pour ce super man qui croit qu’il a toujours raison et qu’il peut changer aussi facilement, l’histoire des peuples. Quand on a choisit un camp, il faut l’assumer. Le double langage n’est pas digne de celui qui veut se faire respecter. VIVE LE MALI!

  15. Mes Amis,voyons ensemble d’autres horizons d »introspection, par rapport au monde que nous vivons:

    « Tout ce spectacle hypocrite sert à masquer d’autres enjeux.
    La carte qui suit émane d’un club très officiel puisqu’il est une sorte de commission spécialisée de l’OCDE sur le Sahel et l’Afrique de l’Ouest. Rien de plus respectable pour les pouvoirs capitalistes en place puisque l’OCDE est l’institution qui a succédé à l’OECE chargée dés les débuts de la guerre froide de la répartition des crédits Marshall c’est-à-dire de la mise sous contrôle économique par les Etats-Unis des pays de l’Ouest européen. Depuis l’OCDE s’est installée comme bureau de recherche et de planification de l’ordre capitaliste occidental dominant.
    Qu’ait été créé au sein de l’OCDE un club SAHEL et AFRIQUE DE L’OUEST suffit à démontrer que cette région du monde est considérée par le capitalisme occidental comme une de ses arrière-cours et qu’il a dans cette zone des projets et des appétits qui ne s’embarrassent pas de la souveraineté des Etats de la région.
    Que dit cette carte ?
    1- D’abord sur la population
    Que les touaregs sont majoritaires dans la zone Nord du Mali, ce qui est une évidence démographique de longue date et cette partie du territoire malien actuel est appelée AZAWAD, terme revendiqué par le MNLA.
    Qu’ils ne sont pas majoritaires au Sud de la boucle du Niger. Là aussi simple rappel des faits.
    Mais surtout elle montre que la zone à dominante touareg dépasse très largement le Mali, qu’elle s’étend jusqu’en Libye et qu’elle est donc déstabilisée par la disparition du régime libyen.
    2 -Ensuite sur les ressources convoitées :
    Le niveau actuel des cours de l’or et les inquiétudes des possédants sur la stabilité des monnaies des pays capitalistes riches a déchainé une ruée mondiale vers le métal jaune
    L’accès à de nouvelles sources de pétrole et de gaz est une préoccupante stratégique des Etats-Unis comme de l’Union européenne et ils veulent mettre la main sur les nouveaux gisements avant l’Inde et la Chine. L’Afrique de l’Ouest est donc de ce point de vue le terrain de chasse prioritaire.
    3 – Dernière indication de portée politique et stratégique considérable : « le gaz du bassin de Taoudéni pourrait être exporté via l’Algérie ». Là s’exprime la crainte que l’Algérie et sa société pétrolière nationale la SONATRACH qui a déjà commencé à prendre part aux côtés des sociétés occidentales (Total et ENI en particulier) aux recherches prometteuses en Mauritanie et au Mali devienne le maitre du jeu.
    Pour l’empêcher rien de tel qu’un bon gros désordre « islamique » pour mettre le pouvoir algérien, le seul qui conserve encore un peu d’indépendance du Caire à Rabat, sur la défensive.
    Mais une autre histoire est possible qui n’est évidemment pas celle que veulent écrire les puissances membres de l’OCDE : que sous la houlette de l’Algérie, qui aujourd’hui a seule les capacités militaires et techniques pour le faire, les pays de la région se mettent d’accord pour exploiter ensemble ces nouvelles ressources pétrolières, les utilisent pour leur propre développement et exportent le reste par un port à construire sur l’Atlantique en Mauritanie ou au Sénégal. Un vrai projet Sud-Sud qui constituerait une véritable décolonisation du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest. »

    Source : Comaguer

    Le Gouvernement CMD a toute les qualités et tous les défauts pensable.
    J’espére que le Burkina et la CI NE SERONT PAS l’INTERFACE DIPLOMATIQUE POUR LE MALI. LES FRANCAFRICAINS BLAISE et ALASSANE s1il le pensent ainsi eh bien ils seront foutus á jamais, car la suivante étincelle socio-politique au Mali sera bien synchronisé avec celles des autres pays de la sous-région.
    « Celui qui monte plus haut ne peut que tomber plus bas. »
    Morales F

  16. Si les Maliens croient encore en eux memes ils doivent chasser Wattara un rebel deguise ( sans la rebellion du Nord de la cote d’ivoire et la france wattara ne serait Jamais president) et Compaore ce despote pushiste et assassin de SANKARA (L’espoir de la jeunesse de tout un continent)ces momis aux ordres de la France coloniale ne peuvent rien apporter de bon aux maliens et aux Africains. Que blaise et Wattara s’occupent de leur pays respectif. Qu’est ce qui motive ces deux despotes qui ont tellement de problemes chez eux? La France coloniale

  17. Now it is time for true management and responsibility, no more time to loose…

  18. CE N’EST QUE LE DEBUT DU COMMENCEMNT..SANOGO VA MARCHER LA QUEUE ENTRE LES JAMBES..FINI LES ARRESTATIONS ARBITRAIRES..FINILES BLINDES A BAMAKO POUR SIMULER UN COUP D’ÉTAT AFIN D’ARRETER LES PERSONNALITES MALIENNES ET PREPARER LA VOIE POUR IBK..TOUT LE MONDE ENTIER A DECELÉ VOTRE SUPERCHERIE..QUE AMATEURISME..
    SANOGO EST TELLEMENT AMATEUR QU’IL A NOMMÉ EN CATIMINI L’ANCIEN GARDE DE CORP DE IBK DJAMOU KEITA AU POSTE DE CHEF DE LA GENDARMERIE, JUSTE AVANT LA NOMMINATION DE MODIBO DIARRA..
    IBK CLAQUE LA PORTE DU FDR APRES LA NOMMINATION DE MODIBO..
    LE LENDEMAIN, ALORS QUE LES MALIENS S’INFORMENT DE DU PREMIER MINISTRE, SANOGO SORT LES BLINDÉS A BAMAKO..LES PERSONNALITÉS, SOUMAILA, MODIBO, TAPO, SONT ARRETÉS.. IL FAUT TROUVER UNE RAISON..SANOGO SE TOURNE VERS LE PAUVRE COLONEL DJAMOU QUI FABRIQUE LES PREUVES…DES CAISSES D’ARMES TROUVÉES CHEZ CERTAINS D’ENTRE EUX…
    UNE CHOSE EST CLAIRE..SANOGO EST FINI…

    • Hypocrite sans dignité! tu trouve normale que un pays de la taille du mali soit mis sous tutelle par le burkina et la côte d’ivoire une chose est claire ATT ne reviendra plus jamais au pouvoir apprend a vivre avec cette réalité et merci a SANOGO de nous avoir débarrasser de ce poltron!!!Un vraie lion ne réagit pas comme toi.

    • UNE CHOSE EST CLAIRE..SANOGO est ici pour longtemps car Sanogo c’est le peuple et le peuple ne laissera plus des Bandits Voleurs comme Modibo-Soumi-Tapo et autre le distraire les nostalgiques du passé souffrirons

      • Ousmane ne répond pas à c gars là , Sanogo à couper de vivre à ce lion et à ses mentor prédateurs . UNE CHOSE EST SÛR FINI LÀ CORRUPTION

    • Pourquoi voudrais-tu mettre de l’huile sur le feu.Le Mali n’a t-il pas assez de problème comme cela pour que tu en rajoutes.
      Tout le monde sait que les personnalités dont t’as cité,l’importance qu’ils occupent dans la vie politique malienne.
      Consciencieusement dis-moi avec toute sincérité,on peut s’hasarder à les arrêter sans aucune preuve pour sacrifier son avenir dans ce pays.
      Pourquoi jusqu’à l’heure actuelle,ils n’ont pas porté plainte devant les juridictions compétences,alors que parmi eux,il y a des éminent homme de droit et de personnalités international.
      Pourquoi à la personnalité politique qui s’est le plus sacrifié pour éviter une guerre civile dans ce pays.
      Il n’est de secret pour personne aujourd’hui que les élections de 2002 lui ont été volées.
      N’essayons pas d’en profiter pour dénigrer des gens sans raison valable.
      Aujourd’hui,c’est l’intérêt du Mali qui prime.
      Pour ce qui est de la CEDEAO,une transition de douze mois est de l’utopie.
      La crise du nord ne peut pas être bâclée,il faudrait une sortie de crise honorable pour le pays et une solution définitive de la rébellion au nord.
      L’armée doit être réorganisée,s’occuper des populations déplacées et surtout du crise de la penuerie alimentaire car les récoltes n’ont pas été bonnes cette année.
      Un bon fichier électoral doit être mis en place pour une bonne organisation des élections libres et transparentes dont aspire le peuple.
      Une convention nationale doit être mise en place pour définir comment la transition doit être menée,aussi de voir les institutions et les organes fonctionnelles de l’État.
      Afin la CEDEAO ne peut pas décider à la place de l’autre partenaire de l’accord cadre.
      Tout ce gros boulot doit être fait dans un temps raisonnable afin que le Mali ne puisse plus connaitre ce genre de situation.

Comments are closed.