Le Mali et son impasse socio-politique et économique : Pousse-pousse s’arrête au mur !

85

En votant massivement pour le candidat Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) au deuxième tour de la présidentielle de 2013 (77, 66% des suffrages exprimés), le peuple malien avait placé en lui toute sa confiance quant au changement véritable souhaité au Mali. Les slogans de campagne d’IBK étaient captivants entre autres : ‘’Pour l’honneur du Mali’’, ‘’Le Mali d’abord’’. Deux ans  sept mois après, cet espoir s’est véritablement effrité, laissant en lieu et place le désarroi, la déception des électeurs.

Pour bien mesurer ce désaveu des citoyens, il suffit de fréquenter les lieux de manifestations folkloriques, les tables de belottes, les parties de thé, les bars, les cabarets, les véhicules de transport en commun, les écoles, les hôpitaux et les concessions d’habitation. Aujourd’hui, le regret d’avoir choisi IBK pour gérer nos affaires ne se cachent plus. Comme réponse à l’attente des Maliennes et des Maliens, voilà ce que le président réalise entre autres :

– L’absence  de poursuites véritables contre les déprédateurs  du tissu socioéconomique national. Les nombreux dossiers de malversations financières, économiques et foncières sont toujours soigneusement empilés dans les tiroirs sans la moindre inquiétude pour leurs auteurs. Tout se passe de plus en plus, hélas, comme si au Mali il faut être malveillant, courtisan et insouciant pour être bien respecté.

– Sur le plan sécuritaire, est-il besoin de rappeler que notre souveraineté est tout simplement mise en cause par la présence des armées étrangères sans la nôtre à Kidal. A ce niveau, il n’est point besoin de dire que l’accord de paix d’Alger n’est pas pour servir la sauvegarde de l’intégrité territoriale du Mali. Les délestages étant devenus monnaie courante chez nous, l’insécurité gagne chaque jour davantage du terrain.

– Sur le plan économique, tout se passe comme si le régime IBK a décidé de fouler au pied les intérêts fondamentaux de notre peuple. En tout cas, la misère humiliante est à son comble au Mali : ceux qui travaillent n’ont pratiquement plus rien de fiable. Pendant ce temps, les commerçants mafieux continuent de faire leur loi à savoir la spoliation des populations. La flambée illicite des prix cautionnée et encouragée par le régime IBK ratatine l’honneur, la dignité et le sens du devoir bien accompli de tous les dignes fils de notre pays. Tout cela concourt à fonder pour les délinquants financiers un paradis terrestre.

– Il suffit de se rendre dans nos établissements d’enseignement pour se rendre à l’évidence que notre système éducatif est abandonné dans les méandres de l’histoire.

– Les logements sociaux constituent la chasse gardée de ceux qui n’en ont pas besoin. A ce niveau, il faut rappeler que la justice se fera aux dépens de tous ces malveillants.  Cela est inévitable quand on sait que le peuple voit tout et assiste à tout.

Tout compte fait, IBK doit prendre les choses en main pendant qu’il est encore temps en faisant appel aux dignes fils du pays qui ne sont ni de loi ni de près trempés dans les affaires sales et qui ne jurent que par l’intérêt national aux dépens d’une sale poignée d’hommes qui nourrissent leurs familles du sang des travailleurs.

Pendant que tous les sentiments nationaux se meurent  à cause de leur vie dégradée et dégradante, les Maliens écoutent sur des antennes de radios privées des slogans en faveur de ceux qui ont souillé l’honneur et la dignité de notre peuple.

– Une opposition? Laquelle? Qui projette de marcher et pourquoi alors ! Ce qui est absolument évident aujourd’hui c’est que ces gens dits de l’opposition n’ont que faire des intérêts du Mali. Tout le monde les connait et ils savent qu’ils sont connus de tous. Ils sont à la recherche d’intérêts sordides qui assassinent l’espoir de tout un peuple. Ce peuple les a déjà identifiés. A temps échu, ils lui rendront des comptes. Il faudrait que ces gens se rendent à l’évidence qu’ils courent  inévitablement à leur perte.

Reporter leur marche parce que IBK est malade, c’est jeter la poudre aux yeux des aveugles : ils n’ont que faire des principes démocratiques. Qu’ils comprennent que le peuple les a vus à l’œuvre et que celui-ci n’a plus aucun crédit, même le moindre,  pour eux.

Une autre marche serait prévue pour le 21 avril 2016, cette fois par la Confédération syndicale des travailleurs du Mali (CSTM). Celle-ci à tout son sens contraire à la marche de l’opposition au regard de la situation de chaos salarial dans lequel les fonctionnaires maliens ne cessent de se débattre sans se retrouver : l’Etat malien a laissé les consommateurs à la merci de cette bourgeoisie compradore qui affame et spolie nos masses travailleuses.

Bref, avec IBK, notre pays est devenu comme un no man’s land où c’est le ‘’chacun pour soi et le diable pour tous’’. Aussi et enfin,  ce que les politiciens maliens oublient, c’est que la roue de l’histoire ne s’arrête pas de tourner. Abraham Lincoln disait : « On peut tromper tout le peuple une partie du temps, une partie du peuple tout le temps, mais pas tout le peuple tout le temps. »

On peut simplement signaler aujourd’hui que notre pays se trouve dans l’impasse totale par la mauvaise gouvernance, le népotisme, l’affairisme, le clientélisme, la gabegie, la surfacturation. Mais comme on le dit souvent, la vérité finit toujours par triompher : ‘’Pousse pousse s’arrête au mur’’.

Face à ce défi de l’avenir, rappelons feu Modibo Keïta en ces termes : « Lorsque les vrais propriétaires deviennent les spectateurs, c’est le festival des brigands. »

Fodé KEITA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

85 COMMENTAIRES

  1. Je pense que l’opposition doit faire preuve de sagesse nous les maliens ne voulons pas tomber dans des erreurs qui nous coûteront chères. Nous avons élu le président IBK avec 77 % des voix car nous lui faisons confiance et ce monsieur montre ses preuves à gérer ce pays.

  2. la violence n’est pas une solution lorsque nous sommes fils et filles du pays et un patriote on cherche pas à détruire son pays que la CSTM sache que le pouvoir est prêt au dialogue car vue le processus de paix nous ne pouvons pas dire que ce régime joue à la soude oreille.

  3. le serment prêté par IBK suit son cour qui parle de trahi son peuple IBK a dit pour le mali et nous voyons cela pas son engagement à bâtir le mali, le retour de la paix aussi il dit pour l’honneur du mali tous sommes conscient que pour l’honneur du mali le président IBK a mis les moyens nécessaire à la disposition de notre armée qui aujourd’hui faire la fierté des maliens avec des arrestations et des attentats déjoués.

  4. Tous les chantiers que le Président lance à travers le Mali concourent au développement du pays et surtout au bien être des populations des localités concernées mais aussi de tout le Mali.
    Ce monsieur est donc en phase avec son programme et son peuple
    Vive IBK…

  5. Le développement du Mali a été mis en mal à un certain moment de son histoire.Dieu merci,depuis deux ans nous avons un président qui travaille pour rattraper ce retard.Mais si certains opposants opportunistes n’ont pas encore compris cela et veulent nous foutre la merde,ils trouveront le peuple sur leur chemin.

  6. Les pays,dans l’histoire de leur évolution cherchent toujours des hommes capables.Et très souvent ces hommes arrivent de manière providentielle.C’est le cas de notre IBK. En effet depuis son accession au pouvoir le pays est partout en chantier et le tout est couronné par un accord de paix longtemps attendu par les MALIENS.Merci Président…

  7. Un bon Président c’est celui qui aime son peuple,
    Un bon Président c’est celui qui fait tout pour que son peuple vive dans de bonnes conditions,
    Un bon Président c’est celui qui fait mains et pieds pour trouver des investisseurs pour construire son pays,
    Un bon Président c’est IBK car il réunit en lui toutes les qualités sus citées.
    Merci Président pour tout ce que vous faite pour notre pays.

  8. IBK est vraiment le Président que le Mali attendait depuis longtemps.Il est là et fait honneur à tous les bond MALIENS.Merci Président pour toutes ces réalisations qui feront le bonheur de ton peuple.

  9. nous devons encourager les actions gouvernementales pour une stabilité du pays, le retour de la paix et pour le développement de notre pays. le peuple malien a souffert et ne veut plus d’instabilité de la nation.

  10. Nous devons savoir que avec IBK c’est le mérite et la compétence certaines personnes ont pensé que ça serait le partage du gâteau ce que IBK combat. Il faut reconnaître que la corruption à diminuer et plusieurs chantiers en cour d’exécution et des projets mais certaines personnes aiment la facilité donc ne peuvent pas connaître l’importance IBK.

  11. Nous devons faire un par en arrière pour voir où se trouvait le pays et aujourd’hui où se trouve le pays. avant IBK notre pays était dans un trou et aujourd’hui nous disons merci au président IBK d’avoir fait le mali du trou. L’économie connait une croissance de 7,2% et ce monsieur veut faire du mali un pays émergent.

  12. rien ne reste impuni avec IBK et le régime IBK oeuvre pour le développement économique et sociale et l’instabilité est un frein au développement du pays mais dévoué à relever son pays ce monsieur a fait un grand par pour la recherche de la stabilité avec la mise en place des autorités intermédiaires. nous devons soutenir IBK car il a une bonne vision pour le maliba.

  13. Le président IBK est celui qui a réussi à réaliser à mi-mandat ce que certains n’ont pas pu réaliser en deux mandats.
    Je pense que les maliens devaient lui reconnaitre ce mérite et l’encourager pour l’accompagner positivement.

  14. Jusqu’à présent le président IBK n’a pas encore trahi son serment et il ne le fera jamais.
    Ce monsieur a toujours travaillé et continue toujours de travailler pour ses compatriotes dans un pays qu’il a trouvé dans le fond du trou.
    Nous devons l’en remercier.

  15. Je pense qu’au plan sécuritaire personnes ne peut broncher, les moyens colossaux mis à la disposition de l’armée et avec ses moyens notre armée est très efficace avec des attentats déjoués et l’arrestation de quelques terroristes.

  16. 90% des maliens savent que la solution du mali est avec IBK et lui portent soutien car IBK est un travailleur avec lui notre économie a eu une croissance et continue d’être améliorée, avec l’installation des autorités intermédiaires nous allons avoir toute la totalité du territoire malien qui n’est plus qu’une question de temps.

  17. Les objectifs d’IBK sont de redynamiser la société malienne ; il est en train de le faire. Les partenaires techniques et financiers lui ont réaffirmé leur engagement à l’aider dans cette optique. Il entreprends des reformes dans les secteurs importants de la vie sociale.
    Mais nous ne devons pas nous leurrer car ce n’est pas en deux ans qu’on va résoudre des problèmes datant de 40 ans. Ouvrons un peu les yeux.

  18. Notre pays a accumulé des difficultés de tous ordres pendant plusieurs années mais des personnes à l’expérience et à la sagesse reconnue de tous comme le président IBK et le premier ministre Modibo sont les mieux indiquées pour nous sortir de cette situation. Ils sont sur la bonne voie. Nous devons être patient et attendre qu’ils finissent le travail qu’ils ont commencé.

  19. Certes il est vrai que nous sommes dans l’opposition mais pensons un peu à ceux qui sont derrière nous. Il ne faut pas être prisonnier de l’opposition en voyant tout en mal. Les mains dans les mains nous vaincrons l’ennemie. Soutenons les actions du président même si nous sommes opposant car c’est pour la nation.

  20. Les Maliens doivent se donner la main pour bâtir ensemble le Mali.
    Comme dit un célèbre adage que l’union fait la force.
    Compte tenu de la devise du Mali, un peuple, un but ; une foi, les Maliens sont tous les mêmes alors donnons-nous la main pour renforcer cette devise et faire renaître le pays qui a trop souffert. IBK est aujourd’hui comme quelqu’un qui travaille sous la pluie comment peut-on apprécier sa sueur? Le pays était dans une mauvaise posture lors sa prise de pouvoir alors comprenons-le et reconnaissons ses efforts.
    Vive le développement, Vive le peuple malien; Vive le président IBK

  21. Entant que fils digne de ce pays, il faut qu’on se donne la main pour bâtir un Etat qui nous appartient, car personne ne viendra faire cela à notre place.

  22. Chez nous au Mali c’est qu’on se focalise plus sur les personnes au lieu de juger les faits. On prends la doxa comme le sésame pourtant la vérité est dans la plupart des cas toute autre. Nous devons voir les choses sans faire appel à une quelconque subjectivité et avec réalisme comme ci dessus indiqué mais combien ont l’humilité pour le faire?
    Tous ceux qui veulent ce donner de l’importance ont pour objet de jeter le discrédit sur la gestion du gouvernement et des moutons les suivent par pur fanatisme sans analyser les faits.
    Cela ne doit pas distraire nos dirigeants car au final ce sont les faits qui seront jugés.

  23. Le président IBK est dans une dynamique qui n’a rien à avoir avec celle de ses prédécesseurs. Cela se traduit par la feuille de route du gouvernement qui prend en compte la plupart des aspirations profondes du peuple. Ses exploits vont surprendre plus d’un car nous n’allons rien accepter sans preuve et ceux qui passent leur temps à crier au scandale sur tous les toits devront fournir les preuves de ce qu’ils affirment que nous allons comparer aux actions du président IBK.
    Jusqu’à présent il est la solution aux problèmes de ce pays et les deux années de son premier mandat permettront de prouver que nous n’avons pas eu tort de voter pour lui.

  24. Monsieur le journaliste, la cohésion sociale est l’unique chose la plus extraordinaire, mais il est difficile de le faire, car l’intention de chacun de nous ne sont pas les mêmes.

  25. Le président IBK quelques soit ce qui peut se dire a une très belle optique pour notre pays. Mais quand on a un pays qui n’est pas encore sortis totalement de la crise on ne doit pas acculer le président de toute part. On doit plutôt l’accompagner pour une gestion plus efficiente et plus transparente. Cela passe par la critique positive mais pas par la diffamation et le mensonge comme on le constate de plus en plus.

  26. Monsieur le journaliste, je vous demande de se comporter antan que intellectuelle, on réfléchit d’abord avant de publier un article, vous savez réellement que certains anciens chef d’Etat Malien ne vont pas accepter cette initiative de réconciliation

  27. L’opposition malienne ne cherche qu’à semer le désordre en posant des actes répréhensibles mais qui n’affectent en rien l’image de la république qu’elle s’attelle tant à ternir. Une opposition dite républicaine à des ambitions pour le pays ; elle à une ligne de conduite qu’elle suit ; elle a des projets de gouvernance bien établis ; elle critique sur des faits avérés et par les voies recommandés mais hélas la nôtre n’a pas de règlement intérieur à plus forte raison des projets de gouvernance ! Elle ne se base que sur des rumeurs pour toujours montrer du mauvais doigt les actions du gouvernement. Il ne faut pas que le président IBK tienne compte d’eux; seules ses actions prouveront qu’il aime ce pays et qu’il se bat pour lui!

  28. Je pense que de plus en plus le gouvernement doit communiquer sur ses actions de développement pour que nous puissions savoir ce qui se fait réellement pour nous. Le pays a été tellement détruit que les efforts pour le mettre debout ne peuvent pas être vus du premier coup d’œil.

  29. Je crois que nous devons laisser le président IBK travailler parce que lorsque nous voyons d’où notre pays vient on ne demanderait l’impossible. La gouvernance du président IBK a certes connue des bas mais cela ne veut pas dire qu’il n’a pas de vision pour sortir notre pays de la crise. S’il tient à l’accord de paix; c’est justement parce que c’est un moyen efficace pour apporter d’abord la paix et ensuite permettre d’établir les bases d’un développement qu’il veut pour ce pays. Le président de la république connait les aspirations des populations de ce pays mieux que quiconque. Il est en train d’établir le cadre institutionnel pour que notre pays puisse aller de l’avant. Si nous connaissons tous ces problèmes aujourd’hui, c’est parce que notre pays a accumulé de nombreuses tares durant toutes ces années et il convient de les corriger.

  30. IBK par-ci ; IBK par-là. KARIM par-ci ; KARIM par-là. Ce sont les personnes qui leur posent problème et non leurs actions. Comment peuvent-ils être objectifs?
    Toujours des scandales pour la moindre bêtise et vous voulez que ces gens apportent quoi au développement du pays si ce n’est des embrouilles ?
    L’opposition même est souvent à la base des différents scandales fictifs qui secouent toujours la société malienne car ils n’ont pas de preuves de ce dont ils parlent. Comment peuvent-ils aider à la résolution des problèmes de notre pays ?
    Ils ne verront que toujours du mauvais œil les actions du président IBK.

  31. Continuez dans votre bêtise de “ma famille” au lieu de nous mettre ensemble pour construire le pays. C’est bien de parler sans évidence!
    Même si des personnes ont été indexées pour des fautes, leur culpabilité n’a pas été prouvée. La justice est en train de faire son travail alors de grâce arrêtez de nous emmerder avec vos sottises!

  32. Le bilan du président IBK est extraordinaire, mais malgré tout cela certains veulent nuire à la gouvernance d’IBK, comme l’opposition et certains journalistes, on leurs demandes d’arrêter les critiques car, ça ne changera jamais la situation du pays.

  33. Concernant la gestion équitable du pays, tout le monde devrait assurer sa responsabilité en commençant par l’opposition, et les partis politiques.
    Nous devrons croire au régime en place car, il fait tout satisfaire les besoins de la population.

  34. Rien n’a reproché au président IBK, car son intervention concernant le bilan de ses deux ans à la tête de la magistrature suprême, nous montre que le président de république a un bilan extraordinaire malgré les critiques

  35. Le Mali n’a pas eu un président plus déterminé, plus responsable, plus optimiste, plus disponible et dévoué qu’Ibrahim Boubacar KeÏta, même dans l’avenir il sera difficile d’en trouver comme lui. Par toutes ses potentialités, son n’expérience et son bon sens de patriotisme, il est au four et au moulin. Il se donne corps et âme pour ressortir notre patrie de cette crise existentielle et multidimensionnelle. 😯 😯 😯 😯

  36. Je ne prends pas partie pour IBK, mais depuis son arriver le pays commence légèrement à se développer, délicatement mais assurément, il est en train de redresser le pays. Il est vraiment l’homme de la situation soyons honnête. Il peut gérer le Mali comme il se doit, il a la compétence nécessaire. Sa politique de gouvernance reste la meilleur mode gérance approprié pour sortir notre pays de cette crise.

  37. L’opposition malienne est devenue une épine dans les pieds du régime en place. L’opposition n’aspire qu’à comment souillé, mettre en cause la gouvernance ou même faire partie le régime en place. L’avenir et la stabilité du pays leur importe peu. Le but, pour eux est comment atterrir au pouvoir coûte que coûte pour ensuite renverser le pays.

  38. Ces mauvaises exemples de gestions que vous citez ne peuvent être que des résultats de la part de cette mauvaise entourage que nous ne serons de déclaré au président. Mais tout compte fait bientôt les choses connaîtrons des changements envers le bon sens, moi personnellement je demande aux maliens de toujours garder confiance au président I B K car ce nouveau gouvernement qui vient d’être mis au pied fera de la gestion du pays ce que nous attendons tous d’un Mali de tous les maliens.

  39. Moi je ne comprends pas pourquoi et comment des journalistes peuvent être au tend à côté de la plaque, ses personnes ne savent que dire du mal sur la personne d’IBK de sa gestion et tous ce qui peut être de lui.
    Et pourtant lorsqu’on fait des analyses nous pouvons constater un minimum des choses.
    Le président est loin d’être une déception des maliens, nous l’avions choisie et nous continuons de le soutenir et si tu n’es pas d’accord dépose ta candidature aux élections présidentiel prochaine et tu verras comment les choses vont se passé. En 2013 ça été 77 % pour te rappeler, le pourcentage peut toujours monter car ce n’est pas arrivé au 100 %

  40. Ce ne sont pas la perturbation de la stabilité accompagné des marches qui sera la solution. L’opposition malienne agi chaque d’une manière déraisonnable dans la politique malienne, l’opposition peut se faire entendre sans perturbé la stabilité de ce pays.

  41. Au Mali nous sommes fatigués des journalistes qui ne passent que tous leurs temps à parler mal de l’autorité.
    Comment une seule tête con peux se permettre de parler à la place de 77% des maliens ?
    Mr. le journaliste respecte toi et regarde les maliens comme des êtres fiers de leurs président.

  42. Je ne me lasserai jamais de le dire et redire haut et fort, IBK a hérité d’un pays à bout de souffle que ce soit économiquement, politiquement et tant d’autre. Les prédécesseurs d’IBK ont mal géré le pays, leurs modes de gouvernance étaient à la pointe de la corruption, de l’impunité. Evidement le pays a fini par sombrer dans une crise sans antécédent. IBK n’est pas le fautif mais il est élu pour trouver une suite favorable aux maux de notre patrie.

  43. A l’arrivée du président IBK, il a trouvé près de 200 dossiers du Vegal concernant la corruption sur son bureau. Il n’a retenu aucun, tous ont été mis sous la main de la justice. Les magistrats ont du travail sur leur bureau depuis longtemps. Le favoritisme a perdu ses sens sous le régime d’IBK et la corruption a pris un grand et elle a baissé de niveau.

  44. Pour votre information les rapports du VEGAL ne sont pas ignorés par IBK. Ils sont déjà en possession de la juridiction compétente. Nous sommes dans un pays démocratique, alors le pouvoir exécutif ne peut s’interférer dans le domaine du pouvoir judiciaire. Donc la justice malienne traite d’abord les différents dossiers avant de se prononcer. IBK a belle et bien dit « nul n’est et ne sera au-dessus de la loi »

  45. En ce moment nous devons être des maliens et des maliennes unis pour la cause de la patrie, l’ennemie est toujours aux alentours et c’est dans la division qu’il pourra nous faire du MAL, il faut que nous soyons avec le président et le gouvernement…

    • Tout à fait vous avez raison!!!!
      si seulement tous les maliens peuvent avoirs vos façons de voir les choses, le Mali n’allait pas connaitre au tend de souffrance…

  46. IBK fait ce qu’il fait pour le bonheur des maliens, nous savons tous que cet homme est un travailleur. Il est là pour nous, c’est seulement l’opposition qui se met à raconter des n’importe quoi pour lui faire monter des mauvaises coups…
    Vive le président IBK que nous aimons tous…

  47. L’insécurité grandissante qui menace la paix et la stabilité durable dans notre pays est un fléau qui provient de la mauvaise gérance des régimes passés. Le Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta est en train de tous mettre en n’œuvre pour protéger les personnes et leurs et sur toute l’étendue du territoire national et aussi l’accord de paix et de réconciliation.

  48. Les détracteurs qui accusent le régime en place d’adopter une négligence vis-à-vis de l’insécurité grandissante. Alors que pensent-ils de cet exploit des autorités et des forces de l’ordre et de sécurités. Il faut savoir que le gouvernement et les forces de l’ordre ont aussi fait des exploits dans l’affaire de sécurité. Dans le combat contre l’insécurité il n’y a jamais eu de risque zéro le gouvernement met tout en pratique pour déjouer à savoir les attaques perpétrés sur le sol malien.

  49. IBK a promis pendant les campagnes présidentielles de 2013 de reformer les forces armées maliennes et de changement leurs conditions de vie. Les résultats aujourd’hui montrent pleinement que le président a respecté ses paroles et continue de faire d’avantage. Les preuves sont bien visibles.

  50. Je pense certaines personnes veulent cacher avec leur main ce qui est pourtant visible.Le travail remarquable que le président IBK a fait en deux ans est plus que ce l’on avait espéré. Malgré la situation chaotique dans laquelle il a trouvé le pays, le président IBK a su tirer notre pays vers le haut.

  51. L’Etat est désorganisé ; l’Administration est inefficace ; la plupart des Agents ne travaillent plus, car le mérite et la compétence ne sont pas reconnus ; il y a du désordre un peu partout. De ce fait, l’Etat est paralysé par des lourdeurs bureautiques.Avait critiquer Ibk.Et sur ce problème le Mali a fait de considérables progrès avec IBK

  52. Les maliens sont unanimes sur le faite que le président IBK a apporté une nette amélioration au niveau de la qualité de vie des populations maliennes.Comme il est de coutume dans ce pays où des opposants n’ayants pas de projets constructifs pour le pays s’adonnent à des critiques sans fondements.

  53. Ces propos mensongers de cette photocopie de journaliste ne changeront en rien l’estime que les populations maliennes portent à leur président.Vos multiples tentatives pour discréditer le président IBK ne sont donc que vaines.

  54. Les personnes bien avisées et de bonne foi sont toutes d’accord que le président IBK a fait en deux ans plus que l’on ne pouvait espérer.On n’accorde donc pas d’importance à ce que dit un journaliste corrompu par l’opposition.

  55. Si l’opposition malienne est arrivée à reporter sa marche contre le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta à cause de la santé de ce dernier, rien n’empêche cette association organisation de reporter la sienne au nom de la solidarité pour manifester son état d’affection à la première institution de la nation.

  56. Si l’opposition malienne est arrivée à reporter sa marche contre le régime d’Ibrahim Boubacar Keïta à cause de la santé de ce dernier, rien n’empêche cette association organisation de reporter la sienne au nom de la solidarité pour manifester son état d’affection à la première institution de la nation.

  57. Les 77% de la population qui ont élu IBK comme le président de la république sont toujours avec lui.L’Amertume ne se situe qu’au niveau de ces journalistes achetés par l’opposition pour intoxiquer la population malienne.Mais les maliens ne sont pas dupes.

  58. Ce sont les ingrats qui ne reconnaissent jamais le bien fait.Nous les 77% de la population qui l’avons élu savons tous le travail que le président IBK fait pour notre pays.C’est le plus important.

  59. Le plébiscite du président IBK en 2013 était du au faite que c’était le seul qui était à même de conduire le navire Mali à bon port.Et le peuple malien n’a pas eu tort de placer sa confiance en cet homme qui a tout fait mettre notre pays sur les rails.Le peuple malien est très fier de son président.

  60. Contrairement à la marche de l’opposition qui était prévue pour le 23 avril et reportée finalement qui vise un intérêt général, cette marche à un but individuel. Cela prouve aux maliens que la CSTM ne se soucie point de cette nation mais plutôt de l’inculpé de l’assassinat, après leur disparition, de 21 bérets rouges. Que dalle, cette CSTM.

  61. Néanmoins je remercie l’opposition pour avoir une fois penser à cette nation et je demande à la CADSCO de reporter sa marche. Ensemble le Mali souhaite bonne guérison à la personne du président de la république.

  62. L’opposition a fait preuve de bonne foi dans cette situation inquiétante de l’état de santé de la première institution à travers son occupant, Ibrahim Boubacar Keïta. Le Mali est dans un état critique. Meilleure santé à notre président.

  63. Je ne dirais pas que cette marche n’est nécessaire mais elle est moins importante et moins fondée que celle de l’opposition reportée à cause de la santé du chef de l’Etat. Le Mali ne doit pas être sous aucune marche pacifique et/ou populaire pour le moment.

  64. Je ne demande pas à la CSTM de ne pas marcher contre le régime en place ou contre ce qu’elle trouve injustice mais d’attendre le moment propice pour une telle marche. Elle doit faire comme l’opposition en reportant cette marche.

  65. Les détracteurs du régime en place sont des personnes payées par l’opposition qui veut coûte que coûte atteindre à IBK. C’est dans le but de s’emparer de la présidence de la république que ces hommes politiques veulent à tout prix faire du pouvoir d’IBK un pouvoir d’échec. Alors que c’est tout à fait le contraire.

  66. Je ne comprends pas ce journaliste qui selon lui le bonheur des maliens sont partager quand le malheur n’appartiendra qu’au président IBK lui seul. Le Mali est un ensemble de nous tous, il faut que d’autres se mettent en tête que nous avons partagé toutes les situations de ce pays, les bonnes et les mauvaises. C’est nous qui avons choisie IBK et ce choix nous l’avons fait ensemble, il faut que nous assumons ce choix en continuent à défendre les réalisations de ce président et lui faire des propositions et des propositions pour le bon déroulement du pays.
    IBK fait le Mali en personne et nous lui devons cela.
    Vive un Mali unis…

  67. Il n’est jamais trop tard et nous sommes conscient qu’IBK n’as pas encore fini son mandat. Il faut y croire !!!

  68. Les détracteurs s’en fichent des réalisations d’IBK. La seule chose qui les intéresse est la critique pour déstabiliser le régime de ce dernier. La crise en faveur de laquelle IBK a pris pouvoir ne laisse pas la chance à la réalisation de certaines choses. Le développement est impossible dans la crise et la vie y est chère.

  69. Ibrahim Boubacar Keïta a donné l’impression aux maliens de faire mieux que ses successeurs à travers ses actes patriotiques. Il s’agit de la signature d’un compromis de paix, de la loi de programmation militaire, de l’institution du poste de chef de file de l’opposition politiques, des 15552 logements sociaux de N’Tbacoro, des 16000 emplois créés, de la première place qu’a occupée notre aéroport dans l’Afrique de l’Ouest, des commandes des aéronefs, j’en passe. Cela pendant deux ans et quelques mois de crise multidimensionnelle. Il faut être un ingrat pour ne pas valider le bilan des 2 ans et quelques mois de gouvernance d’IBK.

  70. Vous êtes un sale égoïste, cher journaliste. Aujourd’hui, les maliens peuvent dire Dieu. Grâce à l’avènement d’Ibrahim Boubacar, les maux des maliens ont tendance à disparaître pour de bon. La vie n’est plus chère comme elle l’était avant l’arrivée d’IBK. L’impasse n’est que le refrain de chansons des pessimistes.

  71. Ce sont les détracteurs qui veulent créer la psychose en criant à tout moment aux scandales et à la mauvaise gouvernance. Ces personnes ont servi le pays alors qu’on a rien vu de concret.
    Ils doivent laisser le président travailler en arrêtant de lui mettre les bâtons dans les roues.

  72. Vous n’êtes qu’un sale journaliste, Bokari Dicko. Ibrahim Boubacar a toujours fait et continuera de faire la gloire des citoyens maliens. Ce n’est pas à cause de votre article de con que nous allons laisser tomber cet homme qui ne ménage aucun effort pour notre bonheur.

  73. Nous avons toujours eu confiance en IBK et nous continuerons d’avoir confiance en lui car les actes qu’il pose prouvent une qu’il est une personne digne de confiance.
    Il ne cesse de se battre pour améliorer les conditions de vie de ses compatriotes.
    Nous pensons qu’il est vraiment l’homme qu’il faut à la tête du Mali.

  74. C’est vrai de faire des revendications pour la survie des syndiqués mais nous devons savoir que pour l’heure, notre président est souffrant. Donc il a besoin du soutien de l’ensemble du peuple. C’est un geste de patriotisme dont ils doivent faire preuve.

  75. Les grandes nations ne se sont pas construites en seul jour. Au lieu se jeter la faute sur IBK demande toi ce que les autres ont fait pour ne pas qu’on soit dans cette situation. On ne peut pas lui demander tout à la fois mon cher Fodé, journaleux corrompu et vendu pour la cause des opposants véreux.

  76. Les centrales syndicales doivent savoir qu’on ne peut satisfaire toutes les doléances surtout que certaines ont été adoptées. Je pense qu’on doit faire preuve d’indulgence. Il faut penser à l’état de santé du président de la république et annuler ces marches.

  77. Fodé KEITA est un journaliste sans formation. Il faut se lire avant de publier vos articles de la petite enfance ou chiffonnier. Comment éradiquer en 2 ans de pouvoir des maux qui se sont implanté depuis plus de 30 ans.
    Le président tient ses promesses alors épargne nous de tes diffamations et calomnies.

  78. Je pense que sur le plan sécuritaire, le président a misé sur le recrutement et la formation de nouveaux agents pour lutter efficacement contre l’insécurité. Tous les pays en crise sont en proie de cette insécurité qui est un des effets négatifs de la crise, surtout avec la prolifération des armes.

  79. Nous avons choisie IBK parce que nous avons confiance qu’il changera les choses dans ce pays, il est le seul homme capable de redresser le pays. Ce n’est pas facile comme d’autres peuvent se permettre de le pensée, il faut de la patience et de la compréhension de chacun des maliens, en plus de cela nous devons soutenir et continuer de soutenir le président IBK, car il est toujours là pour les maliens.

  80. Si le président a pris l’engagement de satisfaire ces revendications alors il le fera. La CSTM doit aussi savoir que le Mali n’est pas à eux seul. Il faut tenir compte de la difficile situation du pays pour se manifester.
    Je vois une main obscure dans cette histoire. Mais le peuple se dressera contre la CSTM. Inch’ALLAH

  81. Nous sommes inscrits dans un processus de paix qui suit son cours. Le président mettra tout en oeuvre pour offrir la paix à son peuple comme convenu. Personne ne croira à vos articles à la con incitateur de haine pour mettre à mal la cohésion sociale

  82. Guindo est un opportuniste véreux , il pense qu’il obtiendra gain de cause avec cette manifestation. Quand on aime son pays, il faut respecter ces lois et travailler pour son développement. Guindo sait revendiquer alors qu’il ne fait rien pour que ce pays soit émergent.

  83. Je ne vois pas où se trouve ton problème Mr. Le journaliste. IBK sais ce qu’il fait et pourquoi,
    Si tu as des soucis pour le pays, t’inquiète pas, le pays roule dans des bonnes conditions.

  84. Ceux qui ont réellement élu le président ont toujours confiance en lui. C’est trop de le juger car les maux dont vous parlez exister depuis la nuit des temps et ce n’est pas en un coup de bâton magique que tout sera resolu

Comments are closed.