Mali : la transition sur une béquille

18

En s’attaquant ouvertement et violemment aux grévistes, le président Bah N’Daw met en mal le peu d’acquis de la transition.

La transition sur la sellette. La faute à son président, Bah N’Daw, qui lors de sa visite en Côte d’Ivoire s’en est pris aux Administrateurs civils en grève illimitée depuis le 9 novembre et à l’Union Nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) en grève de 5 jours depuis le lundi 14 décembre. « Avec l’état du Mali, comment quelqu’un qui jouit de toutes ses facultés mentales peut parler de grève à fortiori partir en grève », a-t-il déclaré devant les Maliens établis dans le pays de Félix Houphouët Boigny.

En s’adressant ainsi aux grévistes, Bah N’Daw met en mal la transition, qui bat déjà de l’aile. Car faut-il le rappeler que depuis leur installation, les autorités de la transition se sont illustrées par des violations des textes et des lois de la République en témoigne le nom respect du décret portant clé de répartition des membres du Conseil National de la Transition (CNT).

Au lieu de contribuer à faire baisser la tension et de faire renaître la confiance entre les maliens, le Grand (c’est son surnom) jette l’huile sur le feu à travers sa déclaration à l’emporte pièce. Puisqu’au-delà des grévistes, l’ancien ministre de la Défense sous Ibrahim Boubacar Kéïta, le président déchu, prouve une fois de plus qu’il n’est pas un homme ni un conciliant encore moins un homme de dialogue, pourtant une des vertus cardinales d’un homme qui dirige un pays fragile, comme l’a souligné lui-même. Il donne raison aux membres de l’UNTM qui parlent de mépris des autorités de la transition.

Des pertes estimées à des dizaines de milliards de FCFA

Aussi faut-il rappeler au président de la Transition, que la négociation reste la seule alternative pour Etat soucieux face à des partenaires sociaux, que sont les syndicats. Les menaces et les intimidations ne font qu’envenimer la situation déjà très explosive. La preuve, l’UNTM a quitté la table de négociation à la suite des ses propos, jugés « menaçants à l’encontre des syndicalistes (Travailleuses et travailleurs) exerçant leurs droits de grève ».

Que Bah N’Daw comprend qu’il gère un pays et par conséquent doit descendre de son piédestal pour écouter et dialoguer avec les Maliens, déjà meurtris par des années de crises. La population malienne reste la principale victime de cette grève de l’UNTM. Celle-ci fait perdre à l’Etat des dizaines de milliards de FCFA selon les estimations des économistes.

Au-delà des syndiqués de l’UNTM et des Administrateurs Civils, les propos de Bah N’Daw sont perçus par beaucoup de Maliens comme mal à propos et une provocation. Selon plus d’un il vient par cette déclaration faire échouer la première partie de la transition. Puisque sa sortie a mis en mal une bonne partie de la population qui a compris que le président de la Transition ne comprend que le langage de la force. Ce qui n’augure rien de bon pour la transition, qui est par définition considérée comme une période de consensus.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

18 COMMENTAIRES

  1. Nous en tant que citoyens conscient et soucieux de l’avenir de notre cher pays, Nous soutenons fermement et avec toute nos force le président dans sa lutte et nous disons aussi : comment quelqu’un qui jouit de toutes ses faculté mentale peut parler de grèves à l’heur actuel ? Défendons des intérêt communs, le moment viendra pour nos intérêts personnel

  2. @Rebel a ecrit “Sinon le Mali a existé bien avant cette immigration. La question n’est pas vraiment qui envoie combien au Mali, mais qui fait le “sale boulot” pour le pays ? Mon frere Rebel si tu connais l’histoire de ce Mali sinon en ecoutant la tres vieille chanson de Tita Kone sur Djoula tu vas te rendre compte que le Mali a toujours ete un pays d’emigrants et leur contribution au developpement du Mali a toujours ete tres considerable. Demandes a nos parents en France s’ils ne font pas le sale boulot afin d’aider leur pays. Le fond c’est de reconnaitre a chacun un role a jouer dans le developpement de ce pays et nous sommes tombes dans un gouffre profond et si nous faisons pas attention nous risquerons de perdre notre pays qui est tres fragilise et presque perdu. Unissons-nous pour sauver ce qui reste, sinon demain va etre beaucoup plus difficile qu’aujourd’hui. Aidons le Mali a reussir sa transition. A bon entendeur, salut!

  3. Kinguiranke a totalement raison : nul n’a intérêt que cette transition échoue.
    Essayons de prévoir et d’éviter le pire à temps opportun, sans multiplier les erreurs.
    Sacrifions tous nos ego et surtout nos intérêts personnels à l’avenir national.

  4. Fouterz la paix aux maliens, UNTM a echoue et ils n’auront rien dans cette lutte car , les maliens connaisent les desous de leur combat actuel et la transition reussira

    • En tout cas nous devrons tout faire pour sauver ce qui reste a sauver de notre patrie el Mali, notre bien commun, notre FASO, sinon nous allons tous perdre dans un deluge total et ensemble.

  5. Mon frere Rebel est ce que tu peux demander a l’economiste Modibo Mao Makalou combien “ces exiles economiques” envoient au Mali par an en milliards de CFA pour le developpement social et economique de notre pays? il ne faut pas denigrer tes freres et soeurs pour rien car notre contribution financiere est superieure a toute l’aide au developpement reunie que le Mali recoit par annee. En plus tu sais tres bien comment les choses ont ete oganisees car ces gens que tu mentionnes en elles-memes ne peuvent pas mobiliser et faire sortir 2 personnes dans la rue et nous savons tres bien qui etait derriere le mouvement de la chutte de Boua le ventru IBK et le jour ou ce dernier est parti le M5-RFP est devenu une coquille vide. La democratie ce n’est pas le pouvoir par la rue mais par les urnes et c’est cette lecon que nous devrons pas oublier!

    • Mon frere Rebel est ce que tu peux demander a l’economiste Modibo Mao Makalou combien “ces exiles economiques” envoient au Mali par an en milliards de CFA pour le developpement social et economique de notre pays?

      King, loin de moi toute idée de dénigrement de qui que ce soit. Cependant, il est nécessaire d’apporter des précisions quand le débat se corse. Sinon le Mali a existé bien avant cette immigration. La question n’est pas vraiment qui envoie combien au Mali, mais qui fait le “sale boulot” pour le pays ? C’est une banale question de comfort tout simplement. C’est bien facile de penser qu’en envoyant quelques dollars (acquis Dieu sait comment !), qu’on a le droit de mépriser tout le monde. La réalité est que certains, et beaucoup même, ont accepté de rester au prix d’énormes sacrifices pour que le Mali continue d’exister, tandis que d’autres, à qui le pays tout donné (l’éducation en tout cas), ont préféré aller servir ailleurs. Sinon tous connaissent évidemment la sortie. Mais s’arroger le droit de leur cracher à la figure par pur dédain ne pourrait être un privilège d’immigrés, même milliardaire… Sachons donc raison garder.

      Quand au réel poids politique des talibans Maliens, seule une élection peut en déterminer l’ampleur. Et non pas de chimériques suppositions. Si Dicko pouvait tout seul dégager IBK, pourquoi il a attendu l’implication des hommes politiques ?

      Pensées rebelles.

      • Rebel a ecrit “Sinon le Mali a existé bien avant cette immigration. La question n’est pas vraiment qui envoie combien au Mali, mais qui fait le “sale boulot” pour le pays ? Mon frere Rebel si tu connais l’histoire de ce Mali sinon en ecoutant la tres vieille chanson de Tita Kone sur Djoula tu vas te rendre compte que le Mali a toujours ete un pays d’emigrants et leur contribution au developpement du Mali a toujours ete tres considerable. Demandes a nos parents en France s’ils ne font pas le sale boulot afin d’aider leur pays. Le fond c’est de reconnaitre a chacun un role a jouer dans le developpement de ce pays et nous sommes tombes dans un gouffre profond et si nous prenons pas beaucoup d’attention nous risquerons de perdre notre pays qui est fragilise et presque perdu. Unissons-nous pour sauver ce qui reste sinon demain va etre plus difficile qu’aujourd’hui. A bon entendeur, salut!

        • Mon frere Rebel si tu connais l’histoire de ce Mali sinon en ecoutant la tres vieille chanson de Tita Kone sur Djoula tu vas te rendre compte que le Mali a toujours ete un pays d’emigrants et leur contribution au developpement du Mali a toujours ete tres considerable.

          Mon cher King, la chanson de Tita Koné fait partie de l’histoire très récente du Mali séculaire. Et l’histoire migratoire des Maliens est tout autant récente. Sachons raison garder alors.

          C’est bien étonnant de vous voir clamer à cor et à cri l’union pour sortir le pays de son abîme profonde. Car vos commentaires exhibent plutôt un fort relent de division. Mais bon, j’espère vraiment me tromper…

          Œuvrons alors ensemble pour le Mali. Il est au dessus de tous.

          Pensées rebelles.

  6. Parce qu’on est en transition, ce président fantoche lui-même ne devait pas dilapider les sous d’un État aussi mal en point pour vadrouiller inutilement, et encore moins au motif d’assister à une investiture quand on a pas soi-même la moindre légitimité… Être président, c’est aussi avoir un minimum de dignité pour la fonction.

    Pensées rebelles.

    • Mon frere Rebel nous avons des voisins qui sont nos freres et soeurs Africains autour de nous et nous devrons faire en sorte que la fraternite et l’unite Africaines soient protegees, ca vaut la peine de poursuivre ce chemin car c’est le reve de Modibo, Sekou, NKrumah, Mwalimu Nyerere , Ben Bella, Mandela, Kenyatta, Tafawa Balewa, etc, tous ces enfants de l’Afrique qui ont ose confronter la mort pour la liberation de l’Afrique. Nous avons tous vu ce que Boua le ventru IBK a fait de ce pays en institutionalisant la Famille d’abord, la grande corruption, la grande surfacturation et le mensonge d’Etat en un mot la tres mal gouvernance! Encore une fois je demande aux Maliens de regarder dans le retrovieur de l’histoire et de prendre un peu de temps pour reflechir afin de trouver des moyens pour sauver ce qui reste de ce pays. A bon entendeur, salut!

      • Mon frere Rebel nous avons des voisins qui sont nos freres et soeurs Africains autour de nous et nous devrons faire en sorte que la fraternite et l’unite Africaines soient protegees, ca vaut la peine de poursuivre ce chemin car c’est le reve de Modibo, Sekou, NKrumah, Mwalimu Nyerere , Ben Bella, Mandela, Kenyatta, Tafawa Balewa, etc, tous ces enfants de l’Afrique qui ont ose confronter la mort pour la liberation de l’Afrique.

        Cher King, c’est très enchantant et réconfortant de vous entendre parler ainsi, et promouvoir l’unité de l’Afrique. Mais quand la CEDEAO faisait pression pour l’instauration d’une transition civile au Mali après le putsch d’août dernier, on se souvient d’un autre son de cloche venant de vous et surtout de la virulence de vos propos à son égard. Alors, volte face ou inconsistance ? C’est à vous même d’en juger.

        Pensées rebelles.

        • Mon frere Rebel, l’Unite Africaine est sacree et je la supporte pour des raisons citees en haut mais remettre le peuple Malien entre les mains de ses enfants voleurs,et corrompus qui l’ont presque detruit sont deux choses differentes. Une transition civile de quels civils s’agit-il? Choguel Maiga? Moutaga Tall? Madame Sow? Omar Mariko? L’Imam Diarra? Vas-y ecouter stp le discours de Aly Bathily sur son jeune frere Choguel Maiga “le jour du coup d’Etat et les coups de feux tires sur sa maison” c’est sur les medias sociaux? Mon intention a toujours ete de proteger le Mali et ceux qui ont pille le Mali depuis 1992 ne sont pas les gens a remettre sur place et surtout pendant un periode de transition car un voleur ne sait que voler!

          • Une transition civile de quels civils s’agit-il? Choguel Maiga? Moutaga Tall? Madame Sow? Omar Mariko? L’Imam Diarra?

            King, ceux-là que vous pourfendiez aisément ont le mérite d’avoir accepter de rester au Mali pour s’occuper (bien ou mal) des affaires maliennes plutôt que de s’exiler économiquement. Et mieux, ce sont eux qui ont osé s’opposer à la politique du régime IBK alors même que ce dernier usait de appareil militaire de la république pour les bâillonner. C’est donc très difficile de comprendre la logique de votre raisonnement, tellement vous soufflez à la fois le chaud et le froid.

            Quant à Bathily, il est l’incarnation ultime de la déloyauté. Et ses inepties ne valent pas paroles d’évangile. C’est le même Bathily qui fut aux ordres de IBK que vous haïssez tant, avant de tomber en disgrâce pour se transformer en opposant risible. On se rappelle qu’il a raconté les mêmes conneries sur IBK après avoir été chassé du gouvernement… Prendre donc ce type pour quelqu’un d’une pertinence minimale, ça relève de la folie absolue.

            Pensées rebelles.

  7. Sissoko ke, ce n’est pas la transtion qui est sur une bequille mais c’est le Mali comme Etat et comme Nation qui est sur une bequille! Nos ennemis au dedans et au dehors, travaillent contre nous nuit et jour, restons vigilents et sauvons ce qui reste de ce Mali, sinon nous allons le perdre. A bon entendeur, salut.

    • King, c’est bien difficile de comprendre un pays et son peuple dont on s’est volontairement si éloigné, par le goût de l’aventure certainement… Et naturellement, on ne peut poser une analyse fondée sur

  8. J’ AI VU LA VIDÉO DE Bah N’Daw DEPUIS L’ ÉTRANGER, DEPUIS LA COTE D’ IVOIRE…

    Bah N’Daw A PRONONCÉ LA “PHRASE MAUDITE”…..

    VOILÁ, MON MISSILE ÉTHERIQUE A ÉCLABOUSSÉ Bah N’Daw….!

    Bah N’Daw EST DÉJÁ FINI..

    SANÉÉ ANI KONTRON….!!

    • N’oublie pas son rejeton de colonel Assimi GOITA, qui est parti cherché un militaire failli dans sa retraite pour en faire un président sous contrôle,
      dans l’unique but de couvrir la forfaiture d’un quarteron d’officiers félons.
      En refusant de s’assumer et en flouant le M5 de sa victoire,
      les insurgés militaires ont commis un imprescriptible le 18 août…..qui finira par les rattrapés….un jour inchallah…..
      Cependant un conseil à AG : embarque illico presto ton oncle retraité et dépose le dans son champ de patates douces à Zebala…..

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here