Me Kassoum Tapo : « la candidature du Colonel Assimi Goïta à la prochaine présidentielle est un faux débat »

7

L’adoption par le Conseil national de la transition (CNT), puis la promulgation par le Colonel Assimi Goïta de la nouvelle loi électorale a lancé le débat sur la candidature de ce dernier à la prochaine élection présidentielle. A l’issue d’une rencontre, ce mardi 28 juin, entre membres du gouvernement et partis politiques, l’avocat et homme politique, Me Kassoum Tapo, s’est prononcé sur la question.

 « Posez la question directement : « vous voulez demander si le président de la transition peut être candidat à la prochaine élection présidentielle ? ». Non Monsieur ! », a rétorqué Me Kassoum Tapo au journaliste qui l’avait interrogé sur la nouvelle Loi électorale qui a ramené de 6 à 4 mois le délai pour un militaire de quitter l’armée pour être candidat à une élection.

« La candidature du président de la transition est régie par la Charte. Même révisée, la Charte prévoit que ni le président de la transition, ni le Premier ministre ni même les membres du gouvernement ne peuvent prendre part aux prochaines élections. Donc, c’est un faux débat », a exprimé l’avocat réputé pour sa grande maîtrise des textes. « Cette disposition de la Charte concerne l’ensemble des militaires (ndlr, au pouvoir). Les autres militaires qui veulent participer aux élections, c’est leur droit, mais ils quittent l’armée », a ajouté Me Kassoum Tapo.

Sur la rencontre avec le ministre de l’Administration territoriale et ses homologues de la Refondation de l’Etat, et le ministre délégué chargé des Réformes politiques et institutionnelles, Kassoum Tapo assure qu’il s’agit d’une rencontre salutaire. « Il y a presqu’un an jour pour jour que l’ensemble de la classe politique avait été écartée de la vie publique, carrément », a indiqué Tapo qui salue et félicite le CNT pour les amendements sur la nouvelle Loi électorale. A noter que les consultations avec la classe politique et la société civile visent à proposer un chronogramme consensuel pour  mettre fin à la transition.

Mamadou TOGOLA /maliweb.net

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. LE GÉNOCIDE SUIT TOUJOURS LE CULTUROCIDE, POUR REMPLACER LES PEUPLES PAR DES IMPOSTEURS ET LEURS MÉTISSÉS!.

    😎LES HOMMES POLITIQUES!? LES TAPOS!? LES JEUNES SAVENT OÙ ILS SONT!? DE QUOI ILS RESPIRENT ET VIVENT!? ALORS, VONT ILS LAISSER CES MÊMES GENS PARLER DU MALI ENCORE?! VONT-ILS PERMETTRE À EUX DE DICTER!? NOUS DEVONS ÊTRE BRAVES À ALLER AU BOUT POUR QUE CES GENS NE RETOURNENT PAS ET NE S IMPOSENT PLUS JAMAIS AUX MALIENS, NI CEUX QU ILS SUPPORTENT! ASSIMI PEUT SE PRESENTER S IL LE FAUT! C EST AU PEUPLE DE DÉCIDER PAS À TAPO OU MÊME UNE CHARTE QU ON LUI FOUTRA DANS L Q😎

  2. @Tu fais rire sam, personne sur terre ne peut être aussi corrompu que Boua le ventru IBK, le Mande Zonkeba avec son fils l’honorable Karim Keita qui volait l’argent du trésor Malien pour acheter les cuisses des prostituees Espagnoles sur mer!

  3. Le Mali doit faire attention a ses****s vautours comme Tapo car ils ont mis ce pays dans le gouffre depuis 1992. Souvenons-nous que Maitre Tapo etait dans le dernier mini-gouvernement de Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba! L’ami d’un ***

    • N’ouble pas de dire que l’eleve de poutine choguel et mountaga tall ont ete aussi dans le gouvernement de IBK. Choquel fut meme le porte parole du IBK. C’est lorsqu’IBK les a virer pour corruption et incompetence que ces derniers se sont retourner contre lui.

      • Tu fais rire sam, personne sur terre ne peut être aussi corrompu que Boua le ventru IBK, le Mande Zonkeba avec son fils l’honorable Karim Keita qui volait l’argent du trésor Malien pour acheter les cuisses des prostituees Espagnoles sur mer!

        • Tu reconnais au moins que chogeul et mountaga tall furent dans le gouvernement de IBK, et que choguel est sur la liste des individus qui devaient etre investiguer par les militaires pour corruption. Tout ca est officiel.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here