Mise en place de l’organe unique de gestion des élections sous la transition : Conclave entre le ministère de l’administration territoriale, les politiques et les experts nationaux

0

Le Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation, le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga a ouvert, hier, mardi 29 juin 2021, au Centre international de conférence de Bamako, les travaux de l’atelier sur la mise en place de l’organe unique de gestion des élections pour les échéances électorales de la transition. Il regroupe l’ensemble des acteurs (Administration, Partis politiques, Société civile, Experts nationaux). Il s’agira pour les participants, durant les deux jours des travaux, de dégager un consensus définitif sur la possibilité de mettre en place l’organe unique de gestion des élections pour la conduite des différents scrutins prévus sous la Transition.

Pour rappel, le Ministre Abdoulaye Maïga a fait savoir que la création de l’organe unique de gestion des élections ne découle pas des textes de la transition, mais plutôt d’une recommandation du Dialogue national inclusif. C’est pour cette raison, dit le lieutenant-colonel Abdoulaye Maïga, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, a instruit la réouverture du débat pour envisager la possibilité d’organiser les futures échéances électorales de la Transition par l’organe unique de gestion des élections. C’est la raison pour laquelle, ajoute le ministre Maïga, il est apparu nécessaire pour mon département de requérir l’avis des partis politiques et de la société civile sur la question.

Le présent atelier, dit-il, s’inscrit dans ce cadre. Pour éclairer plus les formations politiques sur le sujet durant les deux jours des travaux, Abdoulaye Maïga a dévoilé que quatre présentations seront faites.

La première porte sur l’état des lieux par rapport à l’Organe unique de gestion des élections (Ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation).

La deuxième est axée sur la «note d’orientation portant sur l’organisation des élections pendant la Transition au Mali» (Experts nationaux concernés).

La troisième porte sur l’expérience des structures de gestion des élections au Mali, les contraintes et défis de l’organisation des futures élections par l’Organe unique de gestion des élections à mettre en place (Expert national).

Enfin, la quatrième est basée sur la faisabilité, les contraintes, les moyens nécessaires et le temps indispensables pour la mise en place de l’Organe unique de gestion des élections pour l’organisation des futures élections et les alternatives possibles pour le renforcement de la crédibilité du processus électoral (Délégué Général aux Elections).

En outre, le ministre Abdoulaye Maïga s’est dit convaincu qu’à l’issue des échanges, la problématique de la mise en place de l’Organe unique de gestion des élections sera résolue de façon consensuelle. «Je ne saurais terminer sans remercier les partenaires techniques et financiers bilatéraux et multilatéraux et tous les amis du Mali pour leur soutien et accompagnement dans la consolidation de la sécurité, de la paix et du développement de notre pays», a-t-il conclu.

Hadama B. Fofana

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here