Présidentielle : La porte de l’URD ouverte à Boubou Cissé, mais…

3

Avant-hier soir, la toile fut animée par une prétendue candidature de Boubou Cissé à travers l’URD, le parti du défunt Soumaïla Cissé. Des avis se sont divergés au sein et en dehors du parti. Pour d’autres, cela est quasi-impossible mais pour d’aucuns, ce n’est pas exclu même si cela passerait par des procédures.

Dans la nuit du dimanche au lundi aux environs de 20h, la toile s’est enflammée d’une prétendue candidature de Boubou Cissé au nom du parti URD. Il y eût des démentis attribuables au chargé de la communication du parti, Me Demba Traoré selon lequel « il n’aurait qu’une candidature interne au sein du parti ». Cette assertion confirme les propos du président par intérim de l’URD, le Pr. Salikou Sanogo, tenus lors de la grande conférence des sections à Bamako : « Le candidat de l’URD sera un militant du parti », expliquait M. Sanogo.

Par contre, un jeune leader du parti reste réservé et avance que Boubou peut bel et bien être le candidat de l’URD. Pour ce faire, Boubou n’a qu’à adhérer au parti et manifester son désir d’être candidat. S’il est validé, il sera candidat. « Quand même à l’URD, seul un militant du parti sera notre candidat » et de conclure que  « la porte de l’URD est grandement ouverte pour tout le monde, mais pour être candidat il faut d’abord être militant ».Un autre vocal, venant d’un responsable de groupe whatsapp du parti, rassure que la procédure sera respectée.

La théorie est totalement rejetée par cette branche de l’URD. « Ceux qui ont annoncé cette candidature de Boubou Cissé ne sont même pas de l’URD. Ce sont des jeunes sur les réseaux sociaux. On ne sait pas de quoi ils sont animés », s’interroge un militant très gauche à cette probable candidature. « Le parti de l’URD est plus rempli des gens qui adoraient feu Soumaïla Cissé que de militants du parti même en question. Donc, c’est la volonté et l’idéal de feu Soumaïla Cissé qu’il faut sauvegarder. Et l’on sait que Soumaïla a combattu le régime IBK auquel Boubou appartenait », argumente un autre opposant à la candidature de Boubou Cissé.

Boubou Cissé n’est pas le seul. L’adhésion de Mamadou Igor Diarra au parti avait aussi suscité les mêmes tôlés. A ajouter à cette longue liste de candidatures probables, celle d’Amadou Diadié du Patronat malien.

A ce jour, l’URD semble une occasion nette à tous candidats avec un peu de potentialité à briguer Koulouba en 2022. Les dés sont lancés et le temps nous en dira plus.

Koureichy Cissé

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. S’il gagnait les élections, il risque de réhabiliter celui qu’il a soutenu jusqu’au bout contre vent et marrais.

  2. A Maliweb.net:
    L’écran devient inutilement trop tactile quand on est sur votre SITE. C’est pas bon pour les yeux ni pour les nerfs.
    Je n’ai pas le même problème avec les autres SITES.
    Ça ne vient pas de mon ordinateur.
    Merci de bien vouloir y remédier.

    Bien fraternellement.

    Bamaké.

  3. Trop de fausses rumeurs sur l’URD et il faut arreter de tenter de diviser ce parti, les demons de la haine sont encore a l’oeuvre pour d’autres raisons sombres, l’URD n’a pas besoin d’un nullard comme le Boubou de Boua le ventru IBK le Mande Zonkeba, c’est un Boubou trop sale pour etre porte par l’URD. A bon entendeur, salut!

Répondre à Bamaké Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here