Réaction de Soumaila Cissé suite à la déclaration du Président du comité des experts pour la révision constitutionnelle sur l’ORTM : «Ces allégations ne reflètent nullement les conclusions de la rencontre que j’ai eue avec M. Makan Moussa Cissoko »

1

L’honorable Soumaila Cissé a démenti hier, dans un communiqué, les  propos le Président du comité des experts pour la révision constitutionnelle, M. Makan Moussa Cissoko, diffusé au journal de 20h  du 19 mars 2019 à la télévision nationale.

Dans son droit de réponse adressé à l’ORTM,  le chef de file de l’Opposition a indiqué que dans un élément de l’édition de 20h du journal parlé du 19 mars 2019 sur cette chaine nationale, le Président du comité des experts pour la révision constitutionnelle, M. Makan Moussa Cissoko, a déclaré ce qui suit :  « Le Président de l’URD m’a remis les propositions de l’URD pour la réforme constitutionnelle en tant que chef de file de l’opposition politique, il n’a pu réunir toute l’opposition pour recevoir le comité des experts à cause de certains réglages à faire ».Ces propos sont vite démentis par  Soumaila Cissé. « Je suis au regret de vous informer que ces allégations ne reflètent nullement les conclusions de la rencontre que j’ai eue avec M. Makan Moussa Cissoko », lit-on dans le droit de réponse du chef de file de l’Opposition.

A en croire le président de l’URD, M.Makan Moussa Cissoko lui a sollicité pour un entretien privé au moment de la mise en place du comité des experts. Cette rencontre a, selon lui, eu lieu en janvier 2019 au siège de l’opposition en présence de Mr Ibrahima N’diaye  et Mr Sidi lamine Diawara conseiller spécial du Premier ministre et membre du comité des experts. « Au cours de cet entretien informel, le Président de l’URD a, entre autres, évoqué les travaux que l’URD a menés depuis novembre 2018 sur les réformes politiques et institutionnelles, le système électoral et la réorganisation territoriale », a expliqué Soumaila Cissé avant d’ajouter : « Le document de synthèse de ces travaux a été adressé à toute la classe politique, l’administration, les syndicats et à la communauté internationale. M. Cissoko, à titre personnel, a demandé à lire ledit document et une copie lui a été remise ».

Aussi, aux dires du président de l’URD,  le comité des experts n’a jamais sollicité son parti  pour apporter une quelconque contribution et n’a jamais été reçu au siège de ce parti.

Le député de Niafunké a, par ailleurs, précisé que la demande de rencontre adressée par le comité d’experts au Chef de file de l’opposition le 8 février 2019 « a reçu une fin de non-recevoir par lettre en date du 20 février 2019 ».

Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here