Renouvellement de confiance : Ces ministres qui ont bien servi de test au moment crucial !

1

Dans le premier quinquennat du président IBK, certains ministres ont beaucoup servi de test, surtout à un moment très crucial de la présidentielle, à bien gérer leur secteur respectif. Parmi ces ministres, l’on retient surtout les ministres Arouna Modibo Touré de l’Energie numérique et de la Communication, Mohamed Ag Erlaf de l’Administration Territoriale,  Général Salif Traoré de la Sécurité et de la protection civile et Mme TRAORE Seynabou DIOP des infrastructures et de l’équipement.  A l’image du chef du Gouvernement, Soumeylou Boubèye Maïga, leur test grandeur nature a été reconnu et apprécié par le citoyen lambda. Grace à leur bonne capacité de responsabilité à la tête de leur département stratégique respectif, ils ont redonné espoir au chef de l’Etat qui a bien pu renouveler son bail avec son peuple. C’est donc sans surprise qu’ils ont été reconduit dans cette équipe de mission que dirigé SBM. Ils ont tous été reconduits à leur premier poste.

Le ministre Arouna Modibo Touré, un jeune ministre dynamique qui fait la fierté du président IBK a été à la hauteur de son département. Ayant un sens très élevé d’écoute et de disponibilité pour les hommes, il a bien maitrisé les dossiers et les acteurs qui incarnent son secteur. La bonne communication pendant la sensible période électorale de 2018 a été l’un des sujets les plus sensibles. Sans anicroches, Arouna Modibo Touré a été à la hauteur des défis en donnant le meilleur de lui-même. L’on doit à Arouna Modibo Touré, la bonne régulation des médias et le respect par les journalistes du principe de neutralité et d’impartialité dans leur mission d’information du public pendant les élections générales de 2018. Pour leur part, la HAC et nombreux organismes soucieux du sujet  se sont félicités du respect du code de bonne conduite par les médias en période électorale.

L’on attribue également à son département comme étant l’un des  plus qui aura donné de la matière au bilan du 1er quinquennat du président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta.

«  Arouna Modibo Touré est, en effet, l’un des rares ministres du Gouvernement de Soumeylou Boubeye Maïga à avoir exécuté entièrement ou partiellement tous les projets qui lui ont été confiés dans la mise en œuvre du Programme présidentiel d’Urgences sociales », confiait un observateur.

Quant au ministre de l’Administration Territoriale et de la décentralisation, M. Mohamed Ag Erlaf, il avait la lourde tâche d’organisation des élections dont l’issu était rejeté d’avance par l’opposition qui inventait toute situation avant, pendant et après les scrutins. Chapeau bas donc à se ministre qui a lui aussi maitrisé son secteur, surtout à un moment des menaces de grèves des administrateurs. La bonne tenue des scrutins a été appréciée par tous les partenaires du Mali qui ont jugé « une élection présidentielle crédible et transparente ». Le ministre Mohamed Ag Erlaf a su faire un dépassement de soi pendant la présidentielle de 2018.

Comme le précèdent, le ministre de la Sécurité intérieure et de la Protection civile, Général de division Salif Traoré avait une très lourde tache, celle d’être l’architecte même de la sécurité électorale. Mesurant tout le défi de son département et les enjeux de leurs missions de service public, c’est en véritable stratège que  le ministre Traoré a relevé les défis. A la veille des opérations déjà, il a élaboré avec ses hommes un plan de sécurisation des élections qui a été salutaires. Compte tenu de la pertinence de son initiative, ce bon plan a été suivi de très près par le premier ministre lui-même. C’est sans faute que les forces de sécurité ont accompli leur mission et ce, avec la plus grande neutralité recommandée.

En ce qui concerne notre brave dame, Mme TRAORE Seynabou DIOP des infrastructures et de l’équipement, elle est citée surtout pour les bons résultats dans son secteur qui constitue l’essentiel du bilan d’IBK. Sur sa reconduction, un expert du domaine des infrastructures nous confie que « le contraire allait susciter beaucoup d’interrogation ». Le bilan et perspectives sur les grands chantiers routiers de l’ère IBK en disent plus sur son test grandeur nature. En effet, dans le cadre de la mise en œuvre du vaste « chantier présidentiel du désenclavement intérieur et extérieur du pays », des résultats élogieux ont été obtenus sur l’ensemble du territoire national dans le domaine des infrastructures. Pour atteindre ces résultats, madame a pu compter sur  les techniciens du domaine, notamment l’actuel Directeur National des Routes, M. Mamadou Naman Keita, Ingénieur des Constructions Civiles, un chef aux barres parallèles. Le département regorge un génie créateur humain.

Daniel KOURIBA

Source: Le renard

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. D’autres maliens patriotes sont capables de réaliser des prouesses autant que ces ministres cités, même plus. Allez vérifier la gestion de ces ministres auréolés, vous allez tombé en syncope.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here