Retour d’ATT au bercail et présidentielle 2018 : L’ex-président « tiraillé » par Soumaïla Cissé et Modibo Sidibé ?

17
Retour d’ATT à Bamako : La Plateforme «Oui An sonna » exprime ses remerciements au président IBK

Se sentant politiquement plus proches de lui, les partis Union pour la République et la Démocratie  (URD) et Forces Alternatives pour le Renouveau et l’Emergence (FARE) feront feu de tout bois pour bénéficier d’un éventuel coup de pouce de l’ex-président Amadou Toumani Touré alias ATT dans la perspective de l’élection présidentielle de juillet 2018.

maliweb.net – Même si en politique, aucune certitude n’est établie à cent pour cent, les ennemis d’aujourd’hui pouvant devenir les amis de demain, les leaders de l’URD et des FARE sont persuadés qu’ATT ne pourra pas soutenir IBK à la prochaine présidentielle. Simplement parce qu’ils sont convaincus qu’ATT n’a plus confiance en un IBK qui l’a diabolisé et a quasiment applaudi son renversement par le coup d’Etat de mars 2012.

Soumaïla Cissé (URD) et Modibo Sidibé (FARE) vont donc mettre tout en œuvre, chacun de son côté, pour susciter un éventuel soutien sibyllin du soldat de la démocratie. Ayant noté la popularité encore enviable dont jouit l’ex-locataire du palais de Koulouba (mobilisations monstres à Bamako, Mopti, Baandiagara), chacun de ces deux prétendants à la succession d’IBK ne ménagera aucun effort pour que le PDES, le parti des héritiers politiques d’ATT lui apporte son soutien. Djibril Tall, le président intérimaire du PDES et les siens n’ayant pas les reins solides pour se lancer dans la course.

Dans cette démarche, le chef de file de l’opposition semble prendre le devant en déclarant cette semaine sur RFI, qu’ATT « n’est pas homme à se laisser instrumentaliser par IBK ». Mais, avant cette sortie, le leader du parti de la poignée de mains s’était rapidement rendu à Dakar, pour la énième fois, afin de soutenir le président Touré, allant jusqu’à prier à ses côtés dans une mosquée de la capitale sénégalaise avant que celui-ci ne regagne le bercail.

En plus de cela, Soumaïla Cissé compte au sein de son état-major, au Cabinet du chef de file de l’opposition, l’un des plus fidèles inconditionnels d’ATT. Il s’agit du Chargé de mission/communication du cabinet, Nouhoum Togo, non moins Secrétaire à la communication du PDES. Sans oublier Boubacar Yoro Maïga, assistant personnel de Soumaïla, qui est un ami personnel du couple ATT-Lobbo…

L’on raconte aussi que les rapports entre Soumaïla Cissé et ATT sont très solides et expliquent le lobbying que le second a fait en 2004 pour que le premier devienne président de la Commission de l’UEMOA et fasse neuf ans à ce poste. Mais, ces bons rapports ont-ils pu résister à l’usure du temps ? Soumaïla peut-il se prétendre aujourd’hui être  le favori d’ATT? Rien n’est évident, dans la mesure où le leader des FARE claironne aussi à qui veut l’entendre qu’il a été le premier leader politique malien à plaider solennellement le retour d’ATT après son exil forcé à Dakar.

Et l’on a remarqué le pied de grue, sous le soleil, de Modibo Sidibé à l’aéroport Modibo Kéita de Sénou pour l’accueil d’ATT le 24 décembre dernier. Même si le président des FARE était logé, à cette occasion, à l’enseigne des anciens Premiers ministres et non de responsable politique, aux côtés d’Ousmane Issoufi Maïga et de Diango Sissoko. Modibo Sidibé a été à coup sûr le chef du gouvernement au plus long séjour primatorial sous la gouvernance ATT (2002 à 2012). Et l’un des plus fidèles lieutenants du leader des FARE, le 1er vice-président, l’ex-ambassadeur Souleymane Koné, est aussi réputé grand ami d’ATT et qui a été dans toutes les manifs pour le retour au pays de l’enfant de Mopti.

Comme on le voit, dans les deux camps, la bataille risque d’être rude pour qu’ATT fasse, ne serait-ce qu’un signe du regard en faveur d’une  de ces candidatures à la présidentielle 2018. D’où des velléités de tiraillements qui pourraient s’exercer sur le désormais ex-exilé politique de Dakar. Une chose est sure, les faits et gestes de l’ex-président seront scrutés à la loupe, non seulement par l’URD et les FARE, mais aussi par un certain IBK et le RPM !

Boubou SIDIBE (La rédaction de maliweb.net)

 

Commentaires via Facebook :

17 COMMENTAIRES

  1. Je pense que ATT doit se présenté,IBK même à reconnut que ce que ATT à fait pour le pays lui IBK il peut pas faire,en tout cas le bilan de ATT est là les projets qu’il a fait on les voit de tout MALI, pour moi soit il se présente soit sa femme LOBO se présente sinon faut jamais qu’il soutient qui que sa soit

  2. Ce qu’il faut eviter c’est d’embourber le Mali dans des jeux politiques sales par un prochain President qui se dit etre l’ami intime de Hollande,ou de Sarkozy,etc.Le Mali a besoin a cette heure d’un vrai Leadership tant dans le domaine economique que dans le domaine politique.Nos objectifs politiques doivent etre clairs parce que axes sur les interets des Maliens et du Mali.L’integrite territoriale n’est pas a monayer ni le laicisme.La democratie sociale doit renforcer ses bases et ses racines au plus profond du sol Malien.La solidarite la solidarite Nationale,Regionale et Continentale ne doit pas etre un vain mot.Nous devons ameliorer le statut de la femme dans notre pays par l’education a tout les niveaux,elementaire ,secondaire et superieure.Les femmes sont des citoyennes entieres qui peuvent acceder a tous les postes avec les salaires correspondants.Nous avons le devoir d’user des ressources du pays pour multiplier les salaires et les opportunites d’affaires a une jeunesse qui se forme a cette fin:creation des societes anonymes dans les mines ,dans les industies manufacturieres avec les investisseurs etrangers surtout du Tiers monde,Asiatiqes,les Europeens de l’Est .L’Homme politique qui pourrait appliquer une telle politique,a mon avis est Soumana Sacko.Non seulement il a la formation requise,il est integre, independant des sollicitations exterieures et il est tres patriote.Les Maliens doivent mettre fin a leurs considerations de choisir tel ou tel homme parce qu’il a des liens solides avec l’exterieur.Nous connaissons les resultats d’une telle politique.Les interets nationaux ont ete negocies et tres souvent sous-estimes.Bien au contraire , ces Hommes politiques ne sont pas qualifies pour diriger ce pays.

  3. Madou, SABALI, la surfacturation a existe’ bien avant le regime IBK. Elle existe dans Presque tous les pays du monde! Just don’t be caught doing it!!!

  4. C’est pas étonnant que ça ne fonctionne pas dans ce pays. On prend les mêmes ingrédients, on suit la même composition et recomposition et on s’attend à avoir une sauce différente.
    Des anciens ministres, des anciens premiers ministres, des anciens membres d’une majorité gouvernementale qui ont tous pris part à un gouvernement qui a lamentablement échoué se repositionnement et mettent en avant leur seule responsabilité dans la descente aux enfers du pays. Que c’est marrant tout ce blablabla.

    • C’est lamentable comment on peut être aussi amateur dans la politique. Mais ce qui est plus lamentable c’est le jeu de dupe auquel la population semble adhérer, tout au moins donne l’impression de l’admettre. Mais, ceux et celles que vous avez vu ne présente pas grand chose dans l’électorat.

    • Il est facile de dire à quelqu’un “voleur”, mais apporter la preuve est un parcours du combattants. Il y’a plusieurs manières de voler. Ce que nous avons appris récemment avec l’ère IBK, c’est la sur facturation qui est une nouvelle manière de voler l’argent de l’Etat. Comme son nom l’indique, c’est augmenter 100 ou 1000 fois le prix réel d’une marchandise, d’un article , exemple: avec l’achat de l’avion presidentiel, de nos jours le prix d’achat réel reste encore inconnu. L’achat des équipements militaires ou une paire de chaussettes coûte trente mille (30.000) FCA , alors que son prix réel est de 1000 FCFA au maximum. Ces pratiques existaient depuis longtemps, même si les auteurs s’en cachaient. C’est sous IBK qu’elles ont été légalisé puisque les mêmes pratiques se font jusqu’au haut sommet de l’Etat.

      • Jamais je croirai que de telles pratiques se font sans risque de se faire poursuivre en justice. Curieusement les auteurs au lieu de se trouver entre les mailles de la justice, bénéficient de promotion d’avancement. Malgré les scandales à répétition personne n’a été pour le moment poursuivi en justice. L’octroi de marché de gré à gré pour les parents et amis, mais surtout qui est une source sûre de revenue des Ministres et hauts cadres de l’Etat. Ils mangent l’argent du contribuable a leur guise sans aucun risque. Jamais le pays n’a aussi souffert de la mal gouvernance que sous IBK.

      • Sérieux? tu as appris la surfacturation seulement à partir de 2013, date à laquelle ce président incompétent (IBK) est arrivé au pouvoir? Alors tu pense que j’accuse quelqu’un de voler? Pourtant dans mon post le mot voler ou ce qui s’y apparente n’est nullement mentionné. Étrange!
        Le Mali est dans le gouffre par la faute de sa classe dirigeante! Et ceux qui étaient dirigeants depuis plus de 25 ans (Modibo, Soumi, IBK, etc.), on les confies la gestion du pays

  5. Faites vos mauvaises politiques mais de grace, laissez tonton ATT en paix! Il n’est pas revenu pour faire de la politique et il ne la fera pas! AW KANA A DA DON KOUMALA!!!! IL FAUT LAISSER LE MR MENER UNE RETRAITE PAISIBLE!!!!!

  6. ATT par ci ATT par là, n’oubliez pas que ce monsieur est plus politique que militaire. Il sait ce qu’il fait sans influence de quelqu’un. A l’image des officiers maliens en général, ATT est un très mauvais stratège militaire mais un bon stratège politique. Sinon, il n’allait laisser rentrer les terroristes libyens au Mali avec leurs armes, alors que le Niger les faisait désarmer. ATT a promu sans jamais pouvoir le mettre hors d’état de nuire le plus grand terroriste malien, à savoir Iyad Ag Agaly. Ce dernier grâce à ATT avait accès à tous les secrets du Mali au côté de ce faux général d’armée qui ne voit pas loin.

  7. Les hommes politiques posent des actes qui ne sont pas toujours dignes et ont toujours des arrières pensées dans leur agissement. Mais ce qui a retenir c’est que tous hommes politiques sur l’échiquier national aujourd’hui ont fait leur preuve dans ce pays. Et en cela ils sont tous bien connu des maliens.

    Il y’a une expression que j’aime bien qui dit qu’il faut travailler d’abord pour ton honneur car c’est cet honneur qui travaillera pour toi demain. Juste dire que ATT ne peut en rien changer au fait que les maliens considèrent Soumaila Cissé comme un voleur ou que Modibo Sidibe a détourné les milliards destinés au projet riz en son temps.

  8. Si la stratégie politique des uns et des autres est basée sur le soutien d’ATT,ils se trompent énormément.
    La popularité actuelle de l’ homme est une paille.Elle va s’etioler au fur à mesure que l’échéance approche car des événements feront que la réalité va le rattraper.
    Des mouvements vont se former pour demander des comptes au successeur d’AOK.
    Des témoignages mettrons au grand jour la VRAIE face de celui qu’ on vénère aujourd’hui.
    En ce moment,on verra si L’HOMME est fréquentable ou non.
    Certains de nos hommes politiques sont pathétiques en sollicitant ATT pour accéder au pouvoir.
    Ils font exactement comme IBK qui a utilisé les criminels du camp soudiata de kati pour arriver à ses fins.
    On ne peut pas faire mieux à la tête de l’ ÉTAT en ayant à ses côtés celui qui a le plus humilié les maliens.
    On aura pas AUSSI la légitimité MORALE pour conduire ce pays.

    • La politique même n’est qu’un jeu que l’on peut gagnersi on connait ses règles.
      Chacun a son petit plan pour pouvoir gagner les échéances électorales.
      Une fois aux pouvoirs la priorité des élus ne cadre pas forcement avc les aspirations des électeurs.
      C’est pourquoi un citoyen bien averti doit se mobiliser pour défendre ses intérêts face aux politiciens qui nous piègent tous les jours avec leurs mensonges.

  9. QUE NENNI, ET CELUI QUI L’A AMENÉ ALORS ? LA PREMIÈRE PERSONNE À TIRER PROFIT DE ATT NE PEUT ÊTRE QUE IBK S’IL EST CANDIDAT. SI IBK N’EST PAS CANDIDAT, ATT LE CONSULTERA NÉANMOINS. OR MODIBO N’EST DANS LA GRÂCE NI DE IBK NI DE LOBBO. ON SE SOUVIENT DU SOUTIEN DE CETTE DERNIÈRE À SOUMI LORS DE LA PRÉSIDENTIELLE . ET LÀ ENCORE UNE FOIS CE SONT LES ÉPOUSES QUI TRANCHENT. COMME CHEZ MODIBO D’AILLEURS

  10. KABAKO. ET CELUI QUI L’A AMENÉ ALORS ? LA PREMIÈRE PERSONNE À TIRER PROFIT DE ATT NE PEUT ÊTRE QUE IBK S’IL EST CANDIDAT. SI IBK N’EST PAS CANDIDAT, ATT LE CONSULTERA NÉANMOINS. OR MODIBO N’EST DANS LA GRÂCE NI DE IBK NI DE LOBBO. ON SE SOUVIENT DU SOUTIEN DE CETTE DERNIÈRE À SOUMI LORS DE LA PRÉSIDENTIELLE . ET LÀ ENCORE UNE FOIS CE SONT LES ÉPOUSES QUI TRANCHENT. COMME CHEZ MODIBO D’AILLEURS

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here