Sécurité, mise en œuvre de l’accord et gouvernance économique : Opposition et Majorité en concertation le 12 décembre prochain

0

C’est hier 2 décembre 2015 au Centre International de Conférences de Bamako (CICB) que la Convention de la Majorité Présidentielle (CMP) et les partis de l’opposition politique se sont, enfin, mis d’accord sur un cadre de concertation politique. Prévue pour le 12 décembre prochain, cette rencontre concernera 3 préoccupations majeures : La sécurité ; la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la gouvernance économique du pays.

C’est la toute première fois que Majorité et Opposition se mettront autour de la même table pour échanger, en toute sérénité, sur la vie de la Nation. Hier au CICB, Boulkassoum Haïdara, Président de la CMP, à la tête d’une délégation composée d’une dizaine de personnes était face à Tièbilé Dramé, chef de Délégation de l’opposition Politique, qui comptait une trentaine de personnes. Ainsi à travers des expressions très amicales, le Président de la CMP a planté le décor : « Je me suis permis de prendre la porale non seulement en tant qu’aîné, mais aussi en tant que gendre du camarade Président Tièbilé Dramé. Ceci étant, j’ai sollicité cette rencontre auprès du chef de file, Soumaïla Cissé, il y a au moins deux mois. Parce que, le pays traverse aujourd’hui une crise que j’ai souhaité que vous opposition et nous majorité, nous puissions organiser des concertations sous le signe de : Sauvons le Mali d’abord ».

Avant cette rencontre de prise de contact, Boulkassoum Haïdara et sa délégation avaient dans leur agenda deux points à débattre le jour de la concertation. Il s’agit de la sécurité et de la mise en œuvre de l’accord pour la paix. Ainsi, la Majorité avait jugé nécessaire que ces deux points constituent aujourd’hui les seuls plats de résistance dans la consolidation de la paix dans notre pays. Mais, l’apposition a ajouté sa touche en proposant un troisième point lequel  a été accepté sans discussions.

C’est en prenant la parole que le Représentant du chef de file de l’Opposition, Tièbilé Dramé, a suggéré d’ajouter ce troisième point lié à la gouvernance économique. « Il nous paraît important de faire d’abord le diagnostic de la gestion du pays. C’est pourquoi, nous demandons d’ajouter la Gouvernance économique à ces deux points proposés par la Majorité », a-t-il souligné. Après avoir accepté cette proposition de l’Opposition, la Majorité a préféré ajourner les débats jusqu’au 12 décembre prochain, contrairement à l’opposition qui se disait prête. « Pour le moment, nous ne sommes pas prêts pour débattre ces 3 points. Ce sont des points cruciaux et qui doivent faire l’objet d’un grand débat. Pour ce faire, il vaudrait mieux se préparer. C’est pourquoi, nous demandons à l’opposition qui est déjà prête de nous accorder un petit moment », a-t-il ajouté.

Finalement, cette première rencontre entre Majorité et Opposition politique aura lieu le 12 décembre prochain et elle verra la participation de 12 Présidents dde partis politiques de la Majorité comme de l’Opposition. Dans sa conclusion, le Président de la CMP a promis de pérenniser ces genres de rencontres afin que des meilleurs mécanismes puissent être mis en place en vue de sauver notre pays.   

 Ousmane Ballo   

PARTAGER