Transition au Mali : Le M5-RFP contre « l’installation d’un régime militaire »

6

Les responsables du M5-RFP (Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques) étaient face à la presse, le vendredi 13 novembre 2020, au siège de la CSTM (confédération syndicale des travailleurs du Mali) pour non seulement rejeter la clé de répartition du Conseil national de Transition (CNT) fixée par deux décrets pris par les autorités de la transition, mais aussi dénoncer ce qu’ils qualifient d’installation de régime militaire au Mali. « Nous avons aujourd’hui un gouvernement de militaires. Les civils qui sont là sont nommés par des militaires et aujourd’hui, on veut une assemblée dont les membres seront nommés par les militaires et présidée par les militaires. Le M5-RFP ne peut pas se rendre complice de l’installation d’un régime militaire qui ne rende service ni au Mali, ni à la démocratie, ni à notre armée », a souligné Dr. Choguel Kokalla Maïga, président du comité stratégique du M5-RFP.

Outre le président du comité stratégique du M5-RFP, Dr. Choguel Kokalla Maïga, d’autres responsables ont pris part à ce point de presse, notamment Me Mountaga Tall, Mme Sy Kadiatou Sow, l’Imam Oumarou Diarra, Hamadoun Amion Guindo de la CSTM. Dans ses mots de bienvenue, Dr. Choguel Kokalla Maïga a fait savoir que l’objectif de ce point de presse est de préciser la position du M5-RFP par rapport aux deux décrets pris par le président de la transition, le 9 novembre 2020, portant sur le Conseil national de transition et la clé de répartition du CNT. Ainsi, dans une déclaration lue par Abdel Kader Maïga, le M5-RFP décide de ne pas participer au Conseil National de Transition (CNT) dans le format proposé par les autorités de la transition. Dr. Choguel K. Maïga a rappelé que le M5-RFP ne laissera personne empêcher l’émergence d’un Mali nouveau. « Le M5-RFP n’acceptera jamais le retour de l’ancien régime que nous avons combattu. Le M5-RFP veut une transition de rupture pour refonder l’Etat malien avec des objectifs clairs et précis parmi lesquels, l’ancrage durable de la paix et de la sécurité, l’unité nationale et la souveraineté du Mali. Il est important que la lutte contre la corruption soit concrète. Le M5-RFP exige des reformes politiques et institutionnelles pour aboutir à des élections crédibles et transparentes. Le M5-RFP exige que justice soit rendue pour les martyrs des 10, 11 et 12 juillet 2020. Il ne sera pas question pour nous de faire la transition sans clarifier qui a donné l’ordre de tirer et de tuer les Maliens qui manifestaient pacifiquement », a-t-il martelé. Par ailleurs, il dira que le M5-RFP soutient toutes les mesures favorables aux changements. «Nous ne sommes pas dans une opposition systématique à la transition. Le M5-RFP fera des pressions fortes pour amener les autorités de la transition à aller vers des mesures qui encouragent le changement…Nous avons aujourd’hui un gouvernement de militaires. Les civils qui sont là sont nommés par des militaires et aujourd’hui, on veut une assemblée dont les membres seront nommés par les militaires et présidée par les militaires. Le M5-RFP ne peut pas se rendre complice de l’installation d’un régime militaire qui ne rende service ni au Mali, ni à la démocratie, ni à notre armée », a déclaré Dr. Choguel K. Maïga. Cependant, il précisera que le M5-RFP n’est nullement opposé à l’armée. Enfin, il a lancé un appel à tout le monde a se donner la main pour faire face aux dangers qui guettent le Mali. Quant à Mme Sy Kadiatou Sow, membre du M5-RFP, elle a souhaité une bonne transition au Mali. Elle a fait savoir que des acteurs majeurs au Mali ont été mis à l’écart dans le cadre de la conduite de la transition. Selon elle, la lutte du M5-RFP est d’avoir la bonne gouvernance au Mali. Aux dires de Hamadoun Amion Guindo, secrétaire général de la CSTM, il faut un changement profond au Mali. « Nous avons foi en cette lutte et nous sommes certains que ce changement interviendra. Nous lançons un appel à toutes les organisations, qu’elles soient politiques ou sociales, à se donner la main pour sortir le Mali dans la situation dans laquelle il est. Nous avons le devoir et l’obligation de sauver ce pays », a-t-il conclu.

 

Aguibou Sogodogo

Commentaires via Facebook :

6 COMMENTAIRES

  1. Soyez hommes point barre.les militaires dirigeront ce pays vaille que vaille.Aucun politicien ne se souciait de l’ école et l’avenir des millions de jeunes maliens qui étaient menacé.Bravo ! aux militaires au moins vous pensez au bas peuple .

  2. CHOGUEL MAIGA VOILA UN CHARLATAN, UNE GRANDE GUEULLE QUI N’AS RIEN FAIT POUR MERITER DE VIVRE AVEC L’ARGENT PUBLIC SUR LE DOS DES MALIENS. UN VIEUX VAUTOUR UN HOMME DE CASTE SANS HONTE SANS DIGNITÉ UN MENTEUR UN MANIPULATEUR. IL JOUE SUR TOUS LES REGISTRES DE LA MANIPULATION POUR ARRIVER A SES FINS: CHANTAGE MENACES FALAGORNERIE VICTIMISATION APITOIEMENT FAUSSES ACCUSATIONS. AVEC UN FAUX DOCTORAT RUSSE IL EST INCAPABLE DE FABRIQUER UNE AIGUILLE. MAIS S’IL S’AGIT DE DE FAIRE DE LA CHRONIQUE POLITICIENNE, IL EN EST CAPABLE. IL NE PEUT RIEN FAIRE D’AUTRE DANS SA VIE SAUF MENTIR ACCUSER MENACER MANIPULER DES JEUNES ILLETRÉS POUR DESTABILISER LE GOUVERNEMENT QUAND IL N’EST PAS MINISTRE POUR PARTICIPER AU FESTIN. IL CONTINUE DE VIVRE DE LA POLITIQUE POUR SE COUVRIR ET NE PAS ALLER EN PRISON.
    SI LE MALI VA MAL AUJOURDHUI C’EST LA FAUTE A CES POLITICHIENS VIDES COMME LUI QUI NE PENSENT QU’A LEURS INTERETS SORDIDES.
    C’EST UN OPPORTUNISTE QUI NE SAIT QUE FAIRE DES DISCOURS HYPOCRITES ET DÉMAGOGIQUE, EMPRUNTER UN JARGON AUQUEL IL EST INCAPABLE DE DONNER DU CONTENU. UN RATELIER QUI GUETTE LA BONNE DIRECTION DU VENT. COMME IL EST SERVILE IL N’A PAS HONTE DE SE RENIER SANS CESSE POUR TROUVER UNE OCCASION DE VOLER.
    LE CHANGEMENT SE FERA SANS TOI AU MALI PARCE QUE TU MÉRITE LA PRISON MEME SI TU FAIS TOUT POUR TE BLANCHIR EN PORTANT DES BOUBOUS BLANCS. TU AS PASSÉ TOUTE TA VIE A DÉFENDRE UN REGIME MILITAIRE DICTATORIAL ET SOUDAIN TU DÉVIENS UN DÉMOCRATE DÉFENSEUR D’UN REGIME DE CIVILS POURRIS VOLEURS INDIGNES. TU PARLES DU PEUPLE COMME SI TU INCARNES LE PEUPLE A TOI SEUL. HIER TU ÉTAIS PARMIS CEUX QUI ONT APPLAUDI LE COUP DE SANOGO. HIER TU AS APPLAUDI LE COUP DU CNSP. ET MAINTENANT TU DEVIENS L’ENNEMI DU CNSP ET TU FAIS DU CHANTAGE POUR AVOIR UN POSTE. TU VEUX ETRE LE PRÉSENT DU CNT. ON A TOUT COMPRIS…. TU CORROMPS LES JOURNALISTES ALIMENTAIRES POUR ÉCRIRE DES CONNERIES. TU T’INVITES A LA TÉLÉ POUR RACONTER DES BOBARDS.
    PROCHAINEMENT LES MALIENS VONT S’OCCUPER DE VOUS. VOUS SEREZ MASSACRÉS AVANT L’AUBE. VOUS ETES RESPONSABLE DE LA DESCENTE AUX ENFERS DU MALI PAR VOS MENSONGES VOTRE CUPIDITÉ VOTRE INDIGNITÉ.
    VOUS MANIPULEZ LES SYNDICATS CSTM UNTM ET LES ANTENNES LOCALES POUR CONTINUER A SAPER LA TRANSITION: LES JEUNES MILITAIRES NE VONT PAS HÉSITER A VOUS CORRIGER INCHALLAH! LE PEUPLE EN A MARRE DE VOUS LES VIEUX VOLEURS ASSOIFGFÉS DE POUVOIR, VIEUX VAUTOURS.
    LA TRANSITION NE POURRA REUSSIR SANS DÉBARASSER LE MALI DE VOUS POLITICHIENS INDIGNES. QUE DIEU VOUS MAUDISSE! VOUS AVEZ PRIS LE MALI EN OTAGE POUR VOS INTERETS SORDIDES.
    QUE LA COLERE DU PEUPLE S’ABATTE SUR VOUS! TOI CHOGUEL GRANDE GUEULLE.
    LES MILITAIRES DOIVENT DISSOUDRE TOUS LES PARTIS CORROMPUS CLANIQUES COMME LE VOTRE.
    HIER VOUS CRIEZ POUR DÉFENDRE L’UDPM TOUT EN PRENANT DE L’ARGENT AVEC LES DIGNITAIRES DE L’ADEMA. VOUS AVEZ VOLÉ L’ARGENT DE L’UNJM. VOUS AVEZ PROFITÉ DE GMT DES ANCIENS DIGNITAIRES DE L’UDPM. VOUS AVEZ PROFITÉ DE TOUS POUR SATISFAIRE VOTRE AMBITION ÉGOISTE.
    TU RESTES A BAMAKO PARCE QUE TON COMMERCE NE PEUT PAS PROSPÉRER A GAO OU ANSONGO. TU N’AS JAMAIS ÉTÉ ÉLU ET PERSONNE NE VAS T’ÉLIRE A GAO PARCE QUE TU CONNAIS LA VÉRITÉ SUR TA PERSONNE. TU N’AS PLUS RIEN A PERDRE PUISQUE TU MANQUE DE DIGNITÉ. ON T’AS VU CHANTER LES LOUANGES D’ATT ET D’IBK. TU ES MALHONNETE. PERSONNE N’A CONFIANCE EN TOI MEME SI TU AS UNE LANGUE MIELEUSE.

  3. La transition ne doit pas être politique mais plutôt dirigée par les militaires. C’est après des élections démocratiques que les politiciens pourront exercer le pouvoir.
    Personne n’est mieux placée que les militaires pour gérer cette transition. Cette idée est partagée par la majorité des maliens.

  4. Why is it that when everyone read comments plus positions M5- RFP takes on issues of governing it appear as if M5- RFP do not care or realize war have been raging for 8 years against terrorists plus have reached epic moment we are unable to afford losing plus must have people best suited to manage no nonsense government managing transitional government or there will be no Mali as they know it to govern?
    They are stupid or believe we are incredibly stupid to extent we unable to see they in their rhetoric plus actions aid terrorists with goal of obtaining political power to facilitate corruption that could easily conclude with terrorists victory at war plus perpetual poverty for Malians when victory at war may be achieved fully opening door to perpetual world class modern living throughout Mali with security.
    Do M5- RFP get to govern if terrorists win war?
    They are dangerously stupid plus not fit to be government officials.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  5. La situation au Mali devient de plus en plus difficile, il faut que chacun mette de l’eau dans son vin et se parler, communiquer car c’est l’essentiel pour sauver le Mali.

    • En fait, à mon avis, la situation a toujours été claire depuis le début- il s’agit dun régime militaire. Et le pire et le plus désespérant pour le Mali est que les militaires vont agir sous habillage civil. Par ailleurs ce qui se passe n’est en rien une transition, c’est juste un régime militaire “normal”.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here