ATT rencontre nuitamment les opérateurs économiques : 400 milliards pour le secteur privé dans les prochaines années !

0

C’est tard dans la nuit que le candidat Amadou Toumani Touré a pu honorer son rendez-vous avec les opérateurs économiques. C’est en effet aux environs de 22 heures, jeudi le 12 avril dernier qu’ATT a rejoint, tout poussiéreux, les opérateurs économiques qui, très tôt, avaient pris d’assaut la grande salle du Centre international des conférences de Bamako. Il rentrait ainsi de Kourémalé où il a animé un meeting de campagne.

Après la projection d’un film documentaire mettant en exergue les réalisations du gouvernement pendant les cinq dernières années dans le secteur privé, le candidat Amadou Toumani Touré a, sans autre forme de procès, pris la parole, pour, d’abord, remercier le monde des affaires de son soutien sans condition. Pour ensuite révéler que ses liens avec le milieu des opérateurs économiques ne datent pas d’aujourd’hui. Il y a grandi car il est petit fils et fils d’opérateurs économiques. Et ATT de regretter que la crise ivoirienne ait entraîné la ruine de plusieurs opérateurs économiques sans que son gouvernement ne fasse quelque chose à leur profit. ‘’Le gouvernement ne protège pas nos entreprises… ‘’

ATT ne comprend ni n’approuve que les banques maliennes, ne financent pas leur propre économie. Selon lui, les banquiers et les économistes ne font que doper les gens de théories inutiles. Pour lui, tout ce qui importe, c’est la pratique. Et le président candidat de passer aux promesses. Ainsi, au cas où il gagnait les élections, il doterait le secteur privé d’une loi d’orientation pour mieux l’organiser. Le Conseil présidentiel d’investissement sera aussi élargi. Cerise sur le gâteau : quelque 400 milliards d’investissements seront injectés dans le secteur. Le Mali sera très prochainement interconnecté à la Côte d’Ivoire au niveau du réseau électrique. Ce qui va contribuer à baisser selon lui le coup de l’électricité. L’orateur n’a pas manqué de fustiger les conditions d’attribution des marchés publics. Sans aller au fond de son raisonnement, il propose un instrument arbitral. Car, selon lui le Mali perd des milliards.

Soumi champion, toujours aux côtés d’ATT

Le président de la Commission de l’Uemoa, Soumaïla Cissé, a- t-il abandonné son bureau de Ouagadougou pour battre campagne pour ATT ? En tout cas, depuis le début de la campagne, il est toujours aux côtés de son ex-adversaire de 2002. Depuis le lancement de la campagne à cette rencontre avec le monde des affaires, en passant par Kayes, ‘’Soumi champion’’ est toujours là. L’organisation lui réserve d’ailleurs toujours un siège aux côtés d’ATT.

Bittar et Ousmane Djittèye se retrouvent mais…

Lors de la projection du film documentaire, à chaque apparition de l’image de Bittar, ses partisans s’adonnaient à des cris de victoire, comme pour narguer. Qui ? Et à quelle fin ? A supposer qu’elle leur était destinée, Djittèye et ses partisans n’ont pas voulu répondre à la provocation.

Le moins que l’on pouvait constater, c’est que la cérémonie a permis aux deux clans rivaux, qui se disputaient le leadership de la Ccim, de se retrouver dans une même salle, autour d’un même objectif. Même s’ils ont tenu à garder les distances.

Alhassane H Maïga

Commentaires via Facebook :

PARTAGER