Parrainage pour la PRESIDENTIELLE : Iyad Ag Ghaly soutient Oumar Mariko

0

Dr. Oumar Mariko, candidat du parti Sadi à la présidentielle du 29 avril 2007, a profité, hier, du dépôt de sa candidature à la Cour constitutionnelle pour remercier Iyag Ag Ghaly qui lui a permis d’avoir son parrainage nécessaire à Kidal. Et ce, affirmera-t-il, malgré les campagnes orchestrées par l’ADP et le FDR pour lui barrer la route.rn

Le candidat du parti Solidarité africaine pour la démocratie et l’indépendance (Sadi), Dr. Oumar Mariko, a déposé son dossier de candidature hier au secrétariat général de la Cour constitutionnelle. Il était accompagné pour la circonstance de quelques membres de son parti, en l’occurrence Sékou Oumar Traoré, Massa Sogoba et Sidi Ongoïba, 2e secrétaire à l’organisation.

rn

C’est ce dernier qui a remis un à un et sous le regard imperturbable du candidat, les différents actes : deux copies de déclaration de candidature, une photo d’identité, un extrait d’acte de naissance, un certificat de nationalité, un casier judiciaire, le reçu de paiement des 10 millions F CFA de caution au Trésor public et les documents de parrainage d’élus des régions et du district. Sur ces deux derniers papiers, Mariko ne s’est pas empêché de faire de petits commentaires et même des révélations.

rn

Ainsi, tout en reconnaissant qu’il n’a pas été facile de récolter les 10 millions de F CFA de caution, il qualifiera la nouvelle loi électorale d’« inique » parce qu’elle empêche avec notamment l’institution du « fameux document de parrainage », les candidats des masses populaires à se présenter. « Elle nous impose une démocratie censitaire alors que le Mali a besoin d’une démocratie populaire », a-t-il lancé.

rn

Dr. Mariko a aussi révélé que certains élus ont réclamé à son parti un million de F CFA en échange de leur signature, d’autres 250 000 F CFA. « Heureusement, grâce à des dignes fils de ce pays, nous avons reçu nos parrainages. Nous n’avons rencontré la direction d’aucun parti politique pour demander son soutien et nous n’avons pas déboursé un sou pour avoir les signatures », a tenu à préciser Mariko avant de remercier Iyad Ag Ghaly.

rn

Selon lui, « c’est grâce à ce dernier que Sadi a pu compléter ses signatures à Kidal. L’ADP et le FDR étaient en campagne dans cette localité pour m’empêcher d’avoir les parrainages », a-t-il révélé.

rn

Sur les autres candidats déclarés (ATT, IBK, Soumeylou Boubèye, Blaise Sangaré, Tiébilé Dramé), Mariko dira qu’ils n’ont plus rien à prouver au peuple malien. « Ils ont déjà tous montré leurs limites dans le passé ».

rn

Sidiki Y. Dembélé

rn

 

rn

rn

Des anciens de l’AEEM ironisés

rn

Toujours égal à lui-même, Dr. Oumar Mariko a qualifié les anciens leaders de l’AEEM qui soutiennent ATT, de « comédiens ». Le candidat de Sadi n’a pas du tout apprécié la sortie médiatique de ces derniers qui ont affiché publiquement, au cours d’un meeting lundi dernier, leur soutien à ATT. « Ce ne sont pas des leaders de l’AEEM, mais des comédiens financés par ATT et un certain directeur national de la géologie et des mines avec l’argent du contribuable malien. Quels anciens de l’AEEM ? Des anciens de la magouille, de la corruption… », a-t-il plutôt dénoncé.

rn

S. Y. D.

Commentaires via Facebook :

PARTAGER