Maison de la presse : Une nouvelle équipe aux commandes !

0

La maison de la presse malienne a tenu son Assemblée ordinaire, le samedi 23 janvier 2020.  A l’issue de cette 11e Assemblée, Bandiougou Danté a été élu Président du nouveau Comité de gestion de la maison-mère des faitières des médias maliens pour un mandat de trois ans. Le patron de la presse malienne a placé son mandat sous le signe de la refondation de la presse malienne.  

Le patron de l’Union des radios et télévision libres (URTEL) du Mali, Bandiougou Danté, a été élu par ses pairs à la tête d’un Bureau consensuel. Il succède à ce poste à Dramane Aliou Koné, qui a dirigé la maison de la presse malienne durant ces six dernières années.  Pour un nouveau mandat de 3 ans renouvelable une seule fois, Bandiougou Danté sera épaulé par deux Vice-présidents, Mamadou Dabo (ASSEP) et Ibrahim Traoré (ORTM), un Rapporteur Général et son Adjoint et deux Trésoriers.

Aussitôt investi Président, Bandiougou Danté s’est engagé à « refonder » la presse malienne.  Pour y parvenir, il a décliné la mission de son Bureau en onze objectifs.  A savoir : créer un cadre de rénovation qui dotera la maison de la presse des commodités à l’instar des maisons sœurs de la Sous-région ; rassembler la Presse malienne dans le respect des diversités ; relancer la question sur la convention collective de la Presse ; encourager le professionnalisme par la valorisation du statut de journaliste ; imposer la liberté de la Presse, la liberté d’expression et l’accès à l’information.

 

Autres chantiers de Danté 

La création d’un partenariat dynamique, efficace et efficient entre la presse et les organisations de la Société civile, les acteurs de la justice et la classe politique. Il s’engage aussi à dynamiser les structures d’autorégulation et amplifier la collaboration avec la HAC, contribuer à la réussite de la Transition en cours et s’impliquer dans l’organisation des élections libres, crédibles et transparentes.

Au-delà des objectifs susmentionnés, Bandiougou Danté a demandé la Presse malienne à un examen de conscience de tous les acteurs : « Nous devons être à mesure de nous regarder et nous dire la triste vérité. Celle-ci doit nous amener à nous interroger sur ce que les Maliens pensent de nous, sur ce que les Maliens attendent de nous ». Avant de lancer un message confraternel et de rassemblement à l’adresse de toute la famille de la presse malienne pour qu’ensemble ils rebattissent la gigantesque œuvre de « refondation ».

Faire de la Maison de presse un cadre agréable en procédant à sa rénovation et en la dotant des commodités à l’instar des celles des autres pays de la Sous-région, rassembler la presse malienne dans le respect des diversités, relancer la question de la convention collective de la presse, encourager le professionnalisme par la valorisation du statut de journaliste sont autant de promesses faites par Bandiougou Danté à ses confrères et consœurs. Il demande à la presse de le juger à la fin de son mandat à travers ses réalisations. D’ores et déjà, une rencontre sera organisée très prochainement à Ségou afin de se pencher sur les préoccupations de la presse devant être soumises au CNT.

Mohamed Sylla

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here