Partenariat Institut Français du Mali-Maison de la Presse : 40 journalistes reçoivent leurs diplômes dont notre rédactrice en chef Maïmouna Sidibé

0

Plus d’une quarantaine de journalistes lauréats de la presse écrite, orale (radios) et audiovisuelle (Télés) ont reçu vendredi leurs diplômes d’études pour les niveaux DELF (Diplôme d’Etude de Langue Française) B1 et  B2 et DALF (Diplôme Approfondi de Langue Française) C1, du cadre Européen Commun de Référence pour les Langues. Des diplômes à équivalence internationale. Par

La cérémonie de remise officielle de ces diplômes a eu lieu dans la grande salle de conférence de la Maison de la Presse en présence des administrateurs de la Maison de la Presse, Mme Traoré Dado Camara et M. TalataMaïga,  représentants leur président ainsi que du directeur du centre de langue de l’Institut Français du Mali, M. Jean Luc Renault,

Cette formation initiée par la Maison de la Presse en partenariat avec l’Ambassade de France au Mali à travers l’Institut Français consiste à renforcer les capacités linguistiques des hommes de média en production orale et écrite en français général et des modules techniques en journalisme.

Cette cérémonie de remise des diplômes du  DELF et du DALF, selon M. Jean Luc Renault,  vient conclure  ce dernier cycle de formation avant le prochain. Cela, toujours en partenariat avec la Maison de la Presse dans le cadre FSPI appui au français (langue) au Mali.

A noter que cette formation  a connu sa première promotion  en 2018.

L’objectif initial, selon M. Renault, était de favoriser le développement des compétences écrites et orales en français des journalistes issus des différents médias maliens.

Initié en novembre 2019, le projet initial prévoyait de former 35 journalistes repartis en trois groupes entre novembre 2019 et juillet 2020 pour un total de 660 heures architecturées sur plusieurs axes de formation, a signalé Jean Luc Renault.

Les modules portaient sur: la formation linguistique (renforcement des capacités en française), écriture professionnelle, prise de parole en public, compréhension fine d’analyse et de synthèse de documents et la préparation à l’examen.

Lors de son intervention, M. Renault a tenu à féliciter les récipiendaires pour leur assiduité étant donné que l’année académique a été bouleversée par la crise sanitaire mondiale (Pandémie de Coronavirus). Sur sollicitation de la Maison de la Presse, dit-il, le programme initial a été revu afin d’intégrer une nouvelle cohorte dédiée aux animateurs de radios sur un programme plus court. L’ensemble de ces actions a permis de réunir 52 journalistes bénéficiaires ayant fait l’examen.

Dans la même lancée, il a également remercié les principaux acteurs de cette réussite. Sans lesquels, dit-il, le projet n’aurait pas pu être mené à son terme au regard de certains événements. Au nombre de ceux-ci, il a parlé des membres de la Maison de la Presse, notamment l’engagement de Mme RamataDiaouré, des professeurs du centre de langue de l’Institut français, qui ont accompagné les participants durant la formation.

Cette  sortie couronnée, dit-il, d’un résultat objectif par un diplôme officiel à valeur internationale  gratifie les efforts, le travail et l’assiduité de chacun des participants.

A signaler que cette promotion est spéciale, car elle a réuni des participants qui préparaient tous le diplôme C1.

Dans son mot de bienvenue, la représentante du comité de gestion de la Maison de la Presse, Mme Traoré Dado Camara, a fait savoir que l’objectif principal de cette formation est d’assurer le renforcement des capacités des journalistes. C’est pourquoi dit-elle,  la MP accorde une importance particulière à cette cérémonie. Par la suite, elle a demandé à la coopération française de continuer cette collaboration pour le bonheur de la presse malienne.

Pour sa part, le représentant des récipiendaires M. Charles le Bon, a témoigné  sa sincère gratitude aux bienfaiteurs, car il mesure leur engagement salutaire à sa juste valeur. Il a également remercié l’Ambassade de France au Mali à travers l’Institut français du Mali, la Maison de la Presse du Mali et l’ensemble des formateurs qui n’ont ménagé aucun effort pour mettre à la disposition des journalistes formés leur connaissance et expérience. Et a promis de faire bon usage de ce parchemin de niveau international reçu. Vivement une prochaine formation.

Par Maïmouna Sidibé

 

 

 

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here