COVID-19 : Les députés d’Ansongo (URD), de la Commune II (MPM) et l’ancien ministre Iba N’Diaye testés positifs

0

Plusieurs députés et agents parlementaires mis en quarantaine

La maladie provoquée par le COVID-19 est une réalité palpable dans notre pays. A ce jour, 15 avril, le nombre de cas positifs enregistrés est de 148, dont 13 décès. Le nombre de patients guéris est de 34.

Le COVID-19 n’a pas de frontière et n’épargne personne : riches et pauvres, vieux, adultes et enfants. Il n’existe, pour le moment, aucun vaccin contre la pandémie. Ce qui est vivement recommandé demeure le respect des mesures barrières.  Il s’agit, entre autres, de se laver régulièrement les mains, de porter des masques, de respecter la distanciation d’un mètre au moins, d’éviter les regroupements, d’observer strictement les recommandations des autorités sanitaires.

Parmi les patients, on dénombre plusieurs cadres et hommes politiques. Les plus connus sont : le milliardaire Hadi Niagadou, député de la commune II, colistier de Karim Keita, le fiscaliste Abdoul Malik Diallo, député URD d’Ansongo, l’ancien ministre Ibrahima N’Diaye, communément appelé Iba N’Diaye, vice-président de l’URD et non moins directeur de cabinet du chef de file de l’opposition, Soumaila Cissé.

L’Assemblée nationale, sans citer de nom, avait annoncé un cas testé positif à l’hémicycle. Nos investigations nous ont permis de savoir qu’il s’agit bien du député sortant d’Ansongo, qui venait de son fief où il a n’a pas été qualifié pour le second tour. C’est un grand malade qui a récemment séjourné à l’hôpital Gabriel Touré. Il a même été donné pour mort et son corps déposé à la morgue. Au moment où l’on s’apprêtait à le laver, il a poussé un ouf de soulagement en toussant. Rapidement, Abdoul Malik Diallo a été retourné pour des soins intensifs. Finalement, il est sorti guéri de l’hôpital. Il a repris ses activités politiques et parlementaires.

C’est cet homme, qui manifestement a une longue vie devant lui, qui est testé positif. Très courageux et combattant, tout porte à croire qu’il gagnera ce combat contre COVID-19. C’est le plus grand mal que nous lui souhaitons.

Le second député, président du Mouvement pour le Mali (MPM), Hadi Niagadou, ancien député CNID et CODEM, très proche de Karim Keita, a annoncé lui-même, via les réseaux sociaux, qu’il a été testé positif.

Frère ainé du milliardaire « Petit Barou », Hadi Niagadou a invité les maliens « à être attentifs et à respecter les mesures barrières pour se protéger et protéger les autres…Je me sens mieux et je souhaite être parmi vous très prochainement par la grâce d’Allah ».

Cette situation a conduit l’Assemblée nationale à prendre des mesures drastiques, en fermant toutes les commissions de travail, en libérant le personnel non essentiel, en interdisant l’accès de l’hémicycle au grand public. Aussi, plusieurs députés et travailleurs parlementaires sont-ils mis en quarantaine pour éviter la propagation de la maladie.

La troisième personnalité, très connue des maliens, est un combattant de la démocratie, ancien vice-président de l’ADEMA, ancien ministre, vice-président de l’URD, bras droit du chef de file de l’opposition en la personne de Ibrahima N’Diaye. C’est lui-même, via les réseaux sociaux, qui a annoncé : « j’ai été positif à COVID-19. Dieu merci, la prise en charge se passe très bien. J’exhorte tous à respecter les mesures barrières pour se protéger et protéger les autres ».

Voilà clairement des gens, très humbles, qui se battent contre la maladie et qui nous prodiguent de précieux conseils. C’est pourquoi, le président de la République, dans une récente allocution à la télévision, a annoncé une série de mesures, estimées à plus de 500 milliards de nos francs pour lutter contre la pandémie.

Encore une fois de plus, pour nous protéger et protéger les autres, respectons les mesures barrières.

Wa Salam !

El Hadj Chahana Takiou

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here