Koulikoro : Un hôpital de 12,19 milliards FCFA sortira de terre dans 24 mois

12

La ministre de la Santé et des Affaires sociales, Dr Fanta Siby, a posé, ce jeudi 11 février, la première pierre de l’Hôpital régional de Koulikoro. Les travaux seront exécutés par l’entreprise Anta Construction.

-maliweb.net- 19h40. L’histoire retiendra que c’est à la nuit tombée que la première pierre de l’Hôpital régional de Koulikoro a été posée, sous les éclairages « appréciés » d’un détachement de l’EUTM. La ministre de la Santé avait dû patienter et défendre un projet de loi au Conseil national de la Transition jusqu’à 16h, heure à laquelle était prévue la cérémonie de Koulikoro. Au lieu d’écourter son agenda du jour, Dr Fanta Siby l’a exécuté, et s’est excusé auprès des koulikorois venus nombreux : « pour le nouveau Mali, il faut qu’on accepte tous de faire des sacrifices ».

En effet, le nouveau Mali a été bénéfique à Koulikoro avec la pose de la première pierre d’un hôpital de 3e référence. L’infrastructure de 12,19 milliards FCFA sera réalisée dans un délai de 24mois. L’hôpital bâti sur une superficie de 15 ha intégrera certaines innovations notamment : une station d’épuration des eaux usées, un héliport pour d’éventuelles évacuations sanitaires en hélicoptère, un système d’éclairage solaire, un réseau ondulé et d’informatique pour lutter contre les coupures d’électricité, un système de vidéosurveillance….

 « C’est un hôpital de 3e référence ultra moderne d’une capacité de 266 lits extensibles à 700 lits », s’est réjouie la ministre Dr Fanta Siby. Pour avoir servi dans la Cité du Méguetan au début de sa carrière d’agent de santé, la ministre estime que la réalisation d’une telle infrastructure se justifie à cause de : la démographie galopante de la région de Koulikoro et de ses environs qui se confondent presque avec Bamako ; l’exiguïté et le plateau technique insuffisant du centre de santé de référence de Koulikoro.

Au nom de ses populations, le maire de Koulikoro, Bakoroba Kané, a salué les autorités de la transition qui ont traduit leur « rêve en réalité ». L’hôpital régional de Koulikoro permettra, a-t-il salué, l’accessibilité géographique des populations à un service de santé haut de gamme, et de désengorgé les hôpitaux de Bamako. Autre avantage, selon le maire Kané, l’infrastructure contribuera à la réduction de la mortalité maternelle, infantile et néonatale.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

Commentaires via Facebook :

12 COMMENTAIRES

  1. Les premiers milliards seront bouffés d’abord avant que cet hospital ne sorte sous terre.Voila un rêve vigile pour les corrompus qui se frottent les mains.

    Everybody has his own plan.

    Le RBS don’t give me wrong.

    • LET’S GIVE THEM THE BENEFIT OF DOUBT!
      COMMENT ON DIT LE BENEFICE DU DOUTE DANS LA LANGUE BAMANAN?
      LE DOCEUR EN INSULTOLOGIE MAMADOU EST CALME! TOUT INDIQUE QUE LES MEDICAMENTS IDIOTICINE ET IMBECILINE QU’IL EST ENTRAIN DE PRENDRE, MARCHENT BIEN!!!

  2. 12 000 000 000 CFA
    divise par 12 000 pelerins a la Mecque
    c’ est 1 000 000 CFA

    nous savons bien que le pelerinage a la Mecque pour
    contribuer au financement du terrorisme au Sahel et au Mali,
    coute au moins 4 000 000 CFA

    Donc par an nous pourrons construire 4 hopitaux au Mali,
    pour soigner, les memes qui aurraient contribue a leur construction,
    au lieux d aller a la Mecque pour retourner se faire mutiler par les
    djihadistes finances depuis la Mecque,…leurs villages brules,
    leurs femmes violees, leurs terres envahies et depossedees!

  3. En effet, le nouveau Mali a été bénéfique à Koulikoro avec la pose de la première pierre d’un hôpital de 3e référence. (…) Au nom de ses populations, le maire de Koulikoro, Bakoroba Kané, a salué les autorités de la transition qui ont traduit leur “rêve en réalité”.

    > Au Mali, on n’est pas sérieux du tout. Voici un projet dont l’initiative remonte à l’époque d’ATT, et ses études payées sous IBK. Mais parce que maintenant la transition en pose la première, alors forcément c’est le mérite du Malikoura. Hum… Espérons alors que Madame le ministre soit encore au gouvernement pour inaugurer “son œuvre”, au risque que celle-ci ne fasse partie du bilan du prochain ministre de la santé. C’est vraiment du n’importe quoi.

    Pensées rebelles.

    • TU VEUX DES PROBLEMES!!! RIRE!!!!
      NOUS APPLAUDIRONS LE PRESIDENT QUI VA INAUGURER ET NOUS DIRONS QUE C’EST LUI QUI A TOUT FAIT DE A A’ Z!!! IL FAUT TOUJOURS APPLAUDIR LE DETENTEUR DU GROS CANON! ON APPLAUDIT SON POUVOIR ET SON DEPART DU POUVOIR! QUE FAIRE? NOS PEUPLES SONT TRAUMATISE’S PAR CELLES ET CEUX QUI SONT CHARGE’S DE LES PROTEGER!!!

  4. C’est bien Mme le Ministre, mais , il faut aussi régler la situation pourrissante dans nos hôpitaux!

    • Pour regler la situation pourrissante de nos hopitaux El Hajj, il faut les decongestionner donc agir tres bien en amont a travers un systeme de soins de sante primaires qui a Cuba ou en Inde ou meme au Mali avec le projet KBK a demontre sa capacite de rendre notre reponse sanitaire plus resiliente et plus forte!

  5. Fanta ani Bakoroba, la sante ne se trouve pas dans les hopitaux mais la maladie, il faut constuire la base avec les Soins de Sante Primaires pour avoir des meilleurs indicateurs de sante comme la reduction de la mortalite maternelle et infantile. C’est ce que nous avons appris du project Kenieba-Bafoulabe-Kita (KBK) et des Initiatives de Bamako et seule facon d’avoir une systeme de sante resilient et fort.

    • Dans les annees 70-90 le Mali etait le chantre des soins de sante primaires suite a la declaration d’Alma Atta et nous esperons que ce meme esprit va prevaloir pour que le pays puisse avoir un systeme de sante resilient et tres fort!

  6. Fanta ani Bakoroba, la sante ne se trouve pas dans les hopitaux mais la maladie, il constuire la base avec les soins de sante primaires pour des meilleurs indicateurs de sante comme la reduction de la mortalite maternelle et infantile. C’est ce que nous avons appris du project KBK et des Initiatives de Bamako.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here