Lutte contre le coronavirus : impossible de confiner les Maliens, mais possible d’obliger le port du masque

9

Face à la gravité de la situation épidémiologique au Mali, il serait nécessaire de changer de fusil d’épaule. Il ne suffit point d’obliger le port des masques théoriquement ou en les distribuant. Il faut des mesures pour veiller à l’application de ladite mesure.

« Nous ne pouvons pas confiner les Maliens, bloquer les Maliens, les condamner à la mort par la faim. Nous avons le devoir de les protéger »,dixit Ibrahim Boubacar Kéita, le président de la République malienne. C’était lors du second tour des élections législatives, le dimanche 19 avril 2020. Une déclaration pourtant raisonnable puisque tenant compte des réalités de la vie quotidienne des ménages au Mali.Nombreuses sont les familles dans lesquelles, le chef de famille travaille pour gagner les frais de condiments du lendemain. Passer quelques jours sans travailler est synonyme de famine dans de nombreux ménages.

Les pays qui ont procédé au confinement de leurs citoyens sont pour la plupart des pays capables d’assister les ménages durant la durée de leur confinement. Ils adoptent de nombreuses mesures sociales pour les accompagner et éviter qu’ils se sentent délaissés. Le Mali a-t-il le moyen de procéder de la sorte ? À première vue, non. Nos autorités ne pourront pas supporter le coût financier de telles mesures. Pourtant, la situation épidémiologique ne fait que s’aggraver du jour au lendemain. À la date du jeudi 23 avril 2020, le nombre de cas confirmés était de 309, dont 21 décès et 77 patients guéris. Avec ces chiffres, le Mali est en train de battre le record dans la sous-région.

Face à une telle situation, il est nécessaire de prévoir d’autres options. Si on ne peut pas confiner les Maliens, ne serait-il pas possible d’obliger chaque Malien à porter obligatoirement un masque ? Surtout que le président de la République a lancé, il y a deux ou trois semaines l’initiative « Un Malien, un masque ». En confectionnant rapidement des masques en grande quantité et en les distribuant à toute la population, l’État peut se rassurer de pouvoir obliger le port de ces masques.

Des mesures répressives doivent alors être mises en place pour veiller au port de ces masques. En plus du couvre-feu nocturne, les agents de police doivent être déployés dans les rues durant toute la journée pour sanctionner les récalcitrants à cette mesure préventive.

Dans certains pays africains, comme le Bénin, cette mesure préventive est bien appliquée. À l’allure où vont les choses, le Mali n’a plus le choix. La méthode douce ne marche plus.

Rappelons-nous de ce que disait Hobbes, tant que le peuple n’a pas de raison de craindre, il n’obéit point aux lois. Il faut imposer cette crainte pour santé publique. Entre le confinement et le port du masque, la deuxième option est le moindre mal dans ce pays.

Togola

Commentaires via Facebook :

9 COMMENTAIRES

  1. Le probleme du confinement au Mali est du au manque de moyen politique. Souhaitons que le gouvernement trouve une solution polique et financiere de confiner les maliens et que IBK revienne sur sa decision de confinement
    Le port de masques que nous saluons doit aller avec le confinement
    Prendre la temperature au maximum. Plus le nombre de personnes testees est eleve, plus le nombre de personnes sauvees.
    Il ne s’agit pas de qui a poliquement raison. Il s’agit de sauver le Mali. Tout est urgent. Le match de demain se joue aujourd’hui.

  2. Qu’on sache que le confinement sert à empêcher que les hôpitaux soient débordés, pas à empêcher la contamination car elle ne s’arrête pas, mais peut se ralentir en en-cas de confinement.
    Une contamination massive va obliger les médecins à négliger certains malades qui ne sont pas concernés par la pandémie provoquant leurs décès prématurés.
    Ensuite, elle va empêcher les traitements de certains malades du COVI19 au motif qu’il n’y a plus de place.
    On va constater que ceux qui sont actuellement contaminés sont les plus chanceux car il y a de la place pour le moment.
    PORTER LES MASQUES PEUT-IL EMPÊCHER UNE CONTAMINATION MASSIVE?
    Il faut franchement en douter compte tenu de l’indiscipline de nos compatriotes.
    TROP PENSENT, PRESQUE UNE MAJORITÉ, QUE LE DESTIN EST TRACÉ,QUE S’ILS DOIVENT ÊTRE EMPORTÉS PAR LE COVI19, ÇA SE FERA, PERSONNE NE PEUT L’EMPÊCHER.
    Ils pensent que c’est la volonté de DIEU qui s’exprime.
    Qu’Ibk décide de ne pas confiner, c’est accepter de voir les maliens mourir comme des bêtes comme on le constate avec nos soldats.
    Bien sûr que les maliens n’ont pas les moyens de supporter le confinement, mais quel pays en a?
    Regarder comment les pays développés sont entrain de péricliter économiquement.
    IL S’AGIT PLUS DE LA CAPACITÉ DE LA PERSONNALITÉ POLITIQUE ÉLUE À AIDER SON PEUPLE DANS LE CONFINEMENT QU’À CONSTATER LA PAUVRETÉ DES MALIENS.
    IBK fait un constat imparable.
    Devant ce constat imparable comment empêcher que les maliens meurent comme des bêtes?
    C’est à la PERSONNALITE POLITIQUE ÉLUE de donner la réponse ou dégager le tablier.
    C’est clair et net.
    C’est trop facile de dire les maliens vont mourir de faim.
    On veut une réponse qui empêche et de mourir de faim et de mourir comme des bêtes.
    Si IBK n’a pas les réponses qu’il démissionne.
    La présidence de la république n’est pas la propriété de ses parents.
    ON VEUT UNE PERSONNALITÉ POLITIQUE QUI SE BAT POUR SON PEUPLE, PAS CELUI QUI DRESSE LES CONSTATS
    IBK a annoncé 500 milliards pour aider les plus démunis.
    On imagine que cette somme est le résultat des investigations des services techniques des affaires sociales pour permettre aux maliens démunis de supporter le confinement.
    Malgré l’annonce de cette somme, le président décide de ne pas confiner les maliens.
    Notre président a t’il la CRÉDIBILITÉ NÉCESSAIRE pour mobiliser cette somme expliquant la décision de laisser les maliens affronter seuls le COVI19?
    Les dirigeants des pays développés sont entrain de se mobiliser pour sauver leurs économies expliquant qu’ils pouvaient aussi décider de ne pas confiner leurs peuples au prétexte que l’économie ne peut pas supporter.
    Ils ont accordé l’importance aux vies humaines avant de chercher à trouver la solution à l’économie.
    C’est la même démarche que doit faire tous hommes politiques élus.
    On demande de débloquer les moyens pour aider les maliens, ensuite se mobiliser diplomatiquement pour sauver l’économie.
    On peut, par le canal des chefs de quartier, des chefs de village, procéder aux distributions des vivres.
    Les besoins des maliens sont connus
    L’homme malien n’est pas cher en terme de remplir le ventre.
    ON PEUT BEL ET BIEN CONFINER POUR UN MOIS OU PLUS.
    Il suffit d’avoir LA VOLONTÉ POLITIQUE.
    Notre président cache les conséquences de son incompétence au sommet de l’État depuis son accession au pouvoir.
    Qui peut décider de mobiliser 500 milliards pour un régime connu pour ses vagabondages au sommet de l’État?
    IBK est entrain de faire payer aux maliens son incompétence à occuper la FONCTION SUPRÊME comme il en a fait dans le cadre de la gestion de la crise sécuritaire.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  3. Des mesures répressives vont alors être mises en place pour veiller au port de ces masques. En plus du couvre-feu nocturne, les agents de police vont être déployés dans les rues durant toute la journée pour sanctionner les récalcitrants à cette mesure préventive. Une excellente deicison

  4. par la decision d’obliger les maliens a porter le masque le gouvernement maliens montre bien sa profonde connaisance du sujet !!

  5. le président de la République a lancé, il y a deux ou trois semaines l’initiative « Un Malien, un masque ». En confectionnant rapidement des masques en grande quantité et en les distribuant à toute la population, l’État va pouvoir proteger les maliens !!

  6. « Nous ne pouvons pas confiner les Maliens, bloquer les Maliens, les condamner à la mort par la faim. Nous avons le devoir de les protéger » ibk a bien compris la realite

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here