Planification familiale en Afrique de l’Ouest : Le Partenariat de Ouagadougou célèbre les promesses tenues

0

” La phase d’accélération “. C’est avec ce slogan que s’est ouverte la 4ème réunion annuelle du Partenariat de Ougadougou, mercredi 9 décembre à Cotonou. Il s’agissait pour les représentants des 9 pays francophones engagés dans la planification familiale de consolider les acquis, libérer le potentiel existant et intensifier les interventions à haut impact. Madame Fatoumata SY, Directrice de l’unité de coordination du Partenariat a annoncé que l’ambition d’atteindre un million de femmes additionnelles utilisatrices de méthodes modernes de contraception a été réalisée.

Cet objectif avait été fixé dès le lancement du partenariat de Ouagadougou en 2011.

Ouverte par Dr Pascal DossouDogbe, ministre de la santé du Bénin, la réunion de Cotonou est consacrée, entre autres, à la vision et les objectifs du PO pour les années à venir. Plus de 200 participants représentant les gouvernements des neuf pays, les bailleurs de fonds et les OSC actives dans la santé de la reproduction, réfléchissent sur les défis et les perspectives pour le développement et la planification familiale.

Dans son mot d’ouverture, Dr Pascal DossouTogbe, dit avoir la ferme volonté que de ces assises sortiront des orientations fructueuses au regard  de la diversité et de la qualité des participants pour discuter des stratégies d’accélération à mettre en œuvre pour booster la planification familiale dans les différents pays de 2016 à 2020. “ Le parcours effectué depuis 2011 par les pays partenaires de ce mouvement doit être  analysé pour ressortir les forces et les faiblesses ainsi que les leçons apprises afin de tracer de nouveaux horizons ” a-t-il dit.

Le ministre a rassuré que son pays prendra toutes les dispositions pour que les résultats des travaux soient mis en œuvre.

Il a, en outre, signé une convention financière de 15 millions d’euro avec le PO, Dr. Xavier Crespin, Directeur de l’Organisation ouest africaine de la santé ” OOAS ” a déclaré qu’il est primordial que les participants échangent à nouveau  sur les progrès, les connaissances et les expériences. Cela, dans le but de déterminer une vision des objectifs pour les cinq ans à venir.

Pour sa part, Mme Lucie Tamlin, ambassadeur des Etats Unis au Bénin, a souligné  que cette réunion annuelle est d’une importance capitale car elle devra permettre d’ébaucher la vision et les objectifs du partenariat pour l’année à venir.  “ En tant que bailleurs de fonds dans le secteur de la santé, le gouvernement des Etats-Unis s’engage à œuvrer davantage pour une meilleure coordination avec ses pairs en ce qui concerne le soutien à apporter aux pays signataires du partenariat de Ouagadougou afin de contribuer à l’atteinte des objectifs ” a-t-elle assuré.

Selon elle, le repositionnement de la planification familiale constitue un investissement clé pour le développement socio-économique  et s’inscrit dans le cadre du soutien des Etats Unis pour la croissance économique et l’opportunité pour tous.

Ramata TEMBELY, Envoyée spéciale à Cotonou

PARTAGER