Réduction de la mortalité infantile : WaterAid et ses partenaires s’engagent

0

D’entrée de jeu, le représentant national de WaterAid, Mamadou Diallo, a précisé que la campagne «  un Départ sain »  est une campagne de plaidoyer lancée  par WaterAid, qui vise à réduire la mal nutrition, la mortalité néonatale et infantile à travers la prise en compte de l’accès à l’eau potable, l’hygiène  et l’assainissement dans les pratiques et politiques de santé.

Pour  M. Diallo,  WaterAid depuis sa création met l’accent sur l’importance de l’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement, dans la réduction de la mortalité néo-natale, infantile et la mal nutrition.

A  ses dires au Mali, un enfant sur dix meurt avant d’atteindre l’âge de 5 ans. Les décès  sont liés au manque d’eau potable et  de mauvaises conditions d’hygiène.

Pour renverser cette situation, WaterAid compte sur un changement des comportements et pratiques au niveau des populations,  et demande aux décideurs de mobiliser les ressources financières, humaines et matérielles, infantiles afin de réduire la mortalité infantile.

Selon la représentante du ministère de la Sante et de l’Hygiène publique, le gouvernement à travers  le département de la santé « est résolument engagé en faveur de la promotion  de  ces pratiques dans le cadre de la prévention  des maladies telles que les diarrhées, les infections respiratoires aigues, le trachome  et la maladie à virus Ebola ».

A l’en croire,  plusieurs actions ont été menées dans ce sens par le MSHP  notamment  des journées de sensibilisation sur l’hygiène des mains, la désinfection, la bonne conservation des eaux. Et que cette campagne s’inscrit en droite ligne dans les priorités du ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et vient  renforcer les actions déjà en cours.

Pour mémoire, WaterAid est une organisation internationale britannique qui intervient dans le domaine  de  l’assainissement, de l’eau potable et de l’hygiène dans 26 pays à travers le monde.

Yehia M. Baby Stagiaire

 

PARTAGER