Santé publique : Le ministère de la santé va procéder à une distribution de l’Azithromycine dans la région de Kayes

0

Du 4 au 5 mars 2019 les acteurs de la santé et de la société civile, se sont réunis pour échanger sur la distribution du produit médical l’Azithromycine. Un traitement qui permettra de sauver des vies notamment celles des enfants dans la première région du Mali Kayes. Le ministre de la santé et de l’hygiène publique, Pr Samba Sow  accompagné des responsables de la Fondation Bill et Mélinda Gates financiers du projet ont participé à la rencontre tenue au Centre internationale de conférence de Bamako.

L’introduction de l’Azithromycine  dans le cadre de la lutte contre les maladies infantiles et d’autres infections, a déjà fait ses résultats au sein des communautés notamment dans des pays voisins à ne citer que le cas du Niger.  Un modèle que le ministre de la santé et l’hygiène publique compte reproduire au Mali ce qui cadre parfaitement avec les reformes du système de santé engrangés par son département.

En marge du projet de distribution de l’ Azithromycine dans la région de Kayes, le ministre et ses partenaires financiers dudit  projet donc les représentants de la fondation ainsi que les acteurs de la santé et de l’hygiène publique et une forte délégation venue de Kayes  étaient en conclave pour 2 jours d’échange  d’information  et de partage d’expérience pour la   sensibilisation sur le produit, un produit qui selon le ministre en charge de la santé, va permettre de réduire la  mortalité  maternelle et  infantile dans notre pays.

En effet  il est déclaré que l’emploi de l’Azithromycine  permet  de réduire de 15% le taux de mortalité infantile chez les enfants âgés de 1 à 59 mois ; 25% chez les enfants de 1 à 5mois.  Cette distribution  dont vont bénéficier  gratuitement les femmes enceintes courant leur grossesse, pendant l’accouchement et les nouveaux nés lors des vaccinations de routine, chose qui aux dires du Pr Samba Sow contribue à préserver la vie des femmes et des enfants en les protégeant contre de multiples infections.

Pour cette grande ambition sanitaire, le Mali est appuyé par le Fondation Bill et Mélinda Gates avec un portefeuille de près de 50 millions de dollars américains. Outre l’apport financier, les représentants de la Fondation non moins des professionnels de la santé  accompagnent le processus. Tout comme eux les acteurs de la santé sont déterminés à porter cette introduction de l’ Azithromycine au Mali en faveur de la santé des femmes et enfants.

Khadydiatou SANOGO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here