Une maladie mystérieuse en Tanzanie : Le Mali en mode veille

0

Les services sanitaires maliens sont en veille après la détection d’une maladie mystérieuse, le 14 juillet, dans la région de Lindi, sud-est de la Tanzanie, ayant causé trois décès. Dans un communiqué publié lundi, la direction générale de la Santé et de l’Hygiène publique a instruit des mesures de préventions afin empêcher toute introduction de cette épidémie dans le pays.

 Dans un communiqué datant du 18 juillet 2022, le directeur général de la Santé et de l’Hygiène publique Dr. Cheick Amadou Tidiane Traoré a informé la détection d’une maladie mystérieuse dans la région de Lindi, le jeudi 14 juillet.

« Cette maladie inclue saignement du nez, fièvre, céphalées et asthénie », a-t-il indiqué. Et d’ajouter « qu’à ce jour treize cas et trois décès ont été notifiés qui ont été testés négatifs à Ebola, au virus Marburg et au Covid-19 ».

Si à ce jour, aucun cas de cette épidémie n’a encore pas été enregistré dans le pays, les autorités sanitaires restent, cependant, en veille. En effet, dans le communiqué du lundi, le directeur général de la Santé et de l’Hygiène publique Dr. Cheick Amadou Tidiane Traoré a engagé les différents directeurs régionaux de la santé à mettre en œuvre quelques mesures préventives.

Les premières portent sur le renforcement de la surveillance épidémiologique sur l’ensemble du territoire, la notification immédiate à la hiérarchie toute information relative aux cas suspects, l’isolement des cas présumés des autres patients et l’application stricte des techniques de soins en isolement.

Dans le document, les différents services régionaux de la santé ont été exhortés à  briefer les agents tout en  renforçant les précautions standards de lutte contre les maladies à virus hémorragique dans le milieu médical. La population malienne restera en marge face à cette situation.

La direction générale de la Santé et de de Hygiène publique a instruit des actions de « sensibilisation à l’endroit sur les manifestations cliniques  de ces nouvelles maladies », renseigne le communiqué.

Dans un article publié, en début de semaine, en ligne, par Le Figaro avec AFP, « la Tanzanie a annoncé, lundi 18 juillet, avoir identifié la mystérieuse maladie, comme étant la leptospirose ».

« La maladie était causée par une bactérie excrétée par des animaux sauvages, tels que les rats ou les renards, et transmissible par l’eau ou des aliments contaminés par l’urine de ces animaux », avait indiqué  la ministre de la Santé Ummy Mwalimu, en visite dans la région, selon Le Figaro avec AFP. « La ministre a expliqué  que le bon point, c’est que cette maladie peut être évitée et soignée», selon les informations rapportées dans l’article des deux médias.

 

Kadiatou Mouyi Doumbia

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here