Vente des médicaments dangereux : Le silence suspect des pharmaciens!

0

Le président du Redecoma a accusé publiquement les pharmaciens de s’approvisionner souvent dans la rue ! Ces derniers, dans une sorte de silence suspect n’ont daigné à ce jour opposer le moindre démenti… officiellement parlantrn

Badou Samounou, président du Regroupement des consommateurs du Mali (Redecoma) a accusé jeudi dernier les pharmaciens de s’approvisionner dans les dépôts des médicaments de la rue. L’accusation a été faite publiquement et devant une nuée de pharmaciens invités, lors d’une conférence de presse à la direction régionale de la santé, à l’occasion de la célébration le 15 mars,  Journée mondiale des droits du consommateur. ‘’Des pharmaciens s ‘approvisionnent dans les mêmes dépôts que les vendeurs des médicaments de la rue…’’ a  affirmé sans ambages le président du Redecoma. Qui a ajouté, ’’nous avons des preuves…’’

rn

C’est avec l’effet d’un couperet que l’accusation est tombée sur la tête des représentants de l’Ordre des pharmaciens et de la direction de la pharmacie et du médicament. Le premier qui a tenté de réagir à l’accusation a failli se faire lyncher par le public. Il a, malgré tout, tenu à expliquer que les responsabilités sont partagées. Car, pour lui, chacun a au moins une fois acheté un médicament de la rue.

rn

 ‘’Je n’ai jamais acheté un médicament de la rue…’’. A répliqué le président du Redecoma.  D’ailleurs, estime-t-il, ce sont les consommateurs les perdants dans cette affaire. Il a également dénoncé la promotion non éthique des médicaments (thème de la journée) sur Internet. De même que la vente à la sauvette des médicaments traditionnels.

rnAlhassane H. Maïga

Commentaires via Facebook :

PARTAGER