10eme session du conseil d’administration de l’APEX : Le budget du programme d’activité 2022 estimé à plus 3 milliards Fcfa

0

L’Agence pour la promotion des exportations du Mali (Apex-Mali) a tenu le jeudi 27 janvier 2022 la 10e session de son Conseil d’administration sous la présidence de Mme Alwata Ichata Sahi (président du Conseil d’administration). Durant cette session, les administrateurs ont eu à se pencher sur, entre autres, le procès-verbal de la 9e session du Conseil ; l’état d’exécution des recommandations de la 9e session ; les rapports d’activités et l’exécution du budget de l’Apex au titre des années 2020 et 2021 ; les projets de budget et programme d’activités de l’Apex-Mali au titre de l’année 2022. Le président du Conseil d’administration a annoncé que le budget du programme d’activités 2022 s’élève à 3 019 666 000 Fcfa.

A l’ouverture de la Session, le président du Conseil d’administration, Mme Alwata Ichata Sahi, a remercié Massoudou Cissé pour sa nomination au poste de directeur général de  l’Agence pour la promotion des exportations du Mali (Apex-Mali). Elle a rassuré ce dernier du soutien de tous les administrateurs et du personnel pour l’accompagner dans la détermination et l’engagement dont il fait montre depuis sa prise de fonction pour des résultats probants.

Faisant l’état du secteur de l’exportation du Mali, Mme Alwata Ichata Sahi a fait savoir que pour la 2e année consécutive, le secteur du commerce en général, et des exportations en particulier, à l’instar d’autres secteurs de l’activité économique,  reste marqué par la pandémie de la Covid-19 et ses impacts sur la libre circulation des personnes et des biens.  A ses dires, selon les statistiques récentes de la Bcéao, les exportations maliennes de biens en 2020 sont 2 759 400 000 000 Fcfa et sont dominées par des produits de base peu transformés, notamment l’or brut avec 82 % du total des exportations, suivi de loin par le coton fibre avec 5,9 % et le bétail sur pied 2,9 %.  Les autres produits d’exportation, constitués d’engrais, de mangues, de peaux et cuirs, de produits alimentaires, de gomme arabique, de karité, d’anacarde, de sésame, etc. sont ressortis en baisse de recette d’exportation avec  moins de 1 % chacun.  D’après elle, cette baisse générale des exportations de produits autres que l’or s’explique principalement par la baisse de la demande internationale, suite aux mesures prises par les Etats pour lutter contre la propagation de la pandémie de la Covid-19.

Evoquant les cas des marchés d’exportation,  elle a déclaré que les ventes extérieures du Mali sont destinées à tous les continents.  Et le continent africain occupe la 1ère place avec 42,5 % du total des exportations, en liaison avec les exportations d’or vers l’Afrique du Sud, suivi de l’Europe (35,6 %), l’Asie (12,8 %), l’Océanie (8,8 %) et l’Amérique (0,4 %).  Elle a informé qu’en dépit de ce contexte, couplé aux effets des aléas climatiques sur certains produits agricoles d’exportation, l’Agence a enregistré au cours de l’année 2021 des résultats appréciables.  Le taux d’exécution du programme d’activités de l’Apex-Mali est réalisé à 76,2 %. En effet, sur 21 actions à mener, 16 ont été réalisées et 5 sont en cours de réalisation.  Il  faut remarquer que les réalisations ont porté sur les activités dont le financement a pu être mobilisé auprès du budget d’Etat et des partenaires de l’Agence.  Il s’agit notamment de l’élaboration de la Stratégie nationale de développement des exportations du Mali ;  le renforcement des capacités des acteurs en matière de commerce extérieur ; l’organisation de la participation du Mali à certaines manifestations commerciales internationales ; la réalisation d’une plateforme de veille et prospective de marchés ; la publication de l’édition 2020 de l’annuaire des exportateurs du Mali ; le suivi de la mise en œuvre du Programme de développement à l’exportation de la viande du Mali (Prodevim) ;  lla participation au projet de l’entreprenariat pour le développement de la Banque mondiale sur le commerce électronique etc. Elle a indiqué que parmi ces réalisations, une attention particulière est et sera accordée à la Stratégie nationale de développement des exportations du Mali (Sndex) et son plan d’action 2022-2025 qui ont été adoptés par  le Gouvernement du Mali le 24 novembre 2021. Cette stratégie est articulée autour de 6 axes stratégiques, notamment : le renforcement de la compétitivité et la diversification des chaînes de valeurs des filières prioritaires ; le développement des infrastructures de soutien à l’exportation ; la promotion de l’innovation, de l’accès aux technologies modernes de transformation ; le renforcement des capacités des acteurs à l’export ;  la facilitation de l’accès aux instruments de financement à l’export ; la promotion des services récréatifs et culturels.

Au nom des administrateurs, elle a exprimé toute sa reconnaissance au Gouvernement du Mali pour l’adoption de cet outil précieux qu’est la Sndex.  ” Nous adressons également nos sincères félicitations au ministre de l’Industrie et du Commerce qui n’a ménagé aucun effort pour porter haut ce document stratégique dont la mise en œuvre permettra, j’en suis persuadée, de réduire de façon significative le  déficit de la balance commerciale et de résoudre l’épineux problème de financement des exportations», a-t-elle souligné.

Mme Alwata Ichata Sahi a informé les administrateurs que le projet de budget et programme d’activités de l’Apex-Mali, au titre de l’année 2022, consacre la première année  de mise en œuvre du Plan d’action de la Sndex.  Son coût global est estimé à 3 019 666 Fcfa qui doivent être mobilisés auprès du budget d’Etat et des partenaires nationaux et internationaux. Elle a remercié les partenaires de l’Apex-Mali, notamment le ministère de l’Industrie et du Commerce, le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), la Banque mondiale, l’Unité de mise en œuvre du cadre intégré et de la Banque africaine de développement (Bad) pour leur appui contant.

Auparavant, le directeur général de l’Apex-Mali, Massoudou Cissé, avait confié que l’adoption, le 24 novembre 2021, par le Gouvernement de Transition, de la Stratégie nationale de développement des exportations et son Plan d’actions 2022-2025, constitue un tournant décisif dans la promotion et la diversification des exportations  du Mali.  ” Cette Stratégie nationale aspire à des exportations compétitives, innovantes et durables pour un ‘Mali émergent’ à l’horizon 2025. Elle vise à réduire le déficit de la balance commerciale par une augmentation de 25 % d’exportations, à travers le renforcement de la compétitivité  et la diversification des exportations, la promotion de l’intégration des entreprises maliennes aux chaînes de valeurs régionales, continentales et mondiales ;  ainsi que la promotion du commerce des services “, a-t-il déclaré.  Il a informé que la mise en œuvre de cette Stratégie nationale sera assurée par le ministère du Commerce à travers l’Agence pour la promotion des exportations.  ” Et c’est pour assumer son rôle que l’Agence a élaboré son Programme d’activité pour l’année 2022 qui consacre la première année de mise en œuvre du Plan d’actions de la Stratégique nationale de développement des exportations du Mali.  C’est un Programme annuel d’activités ambitieuses mais réalistes, en vue d’augmenter la part des exportations maliennes et l’ouverture de nouveaux marchés en Asie, en Amérique du Nord, etc. “, a-t-il affirmé.

  Siaka DOUMBIA

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here