62ème anniversaire de l’indépendance : Les maliens expriment leurs fiertés

0

Le Mali a commémoré le 62ème anniversaire de son indépendance le jeudi 22 septembre 2022 en grande pompe à la place d’armes au génie militaire. Cette année, la fête de l’indépendance était placée sous le signe de l’union dans la souveraineté retrouvée. Les maliens se disent fiers et heureux de cette souveraineté retrouvée et semblent savourer cette année un goût différent de celle des années précédentes. Plusieurs personnes disent avoir l’impression que des chaînes ont été brisées dans la matinée du 22 septembre 2022 que les autorités de transition ont marqué d’une solennité exceptionnelle : dépôt de gerbe par le Chef de l’État en compagnie d’un chef d’Etat étranger, de plusieurs membres du Gouvernement, de chefs d’institution ainsi que du corps  diplomatique accrédité au Mali, etc.

Ainsi, quoique la fête d’indépendance se soit passée dans un climat d’insécurité, les concitoyens ont répondu massivement présents et se sont réjouis du déroulé des festivités ainsi que du sentiment de fierté qu’elle leur procure. C’est l’ambiance dominante, en tout cas, à Bamako où nous avons pu recueillir les avis de nombreux citoyens sur leurs ressentis de la célébration du 22 septembre de cette année. C’est le cas, par exemple, d’Aliou Doumbia, enseignant à la retraite, qui ne pas sa satisfaction. «Je n’ai jamais été aussi heureux le jour du 22 septembre en 60 ans car selon moi le Mali n’était pas totalement indépendant. Mais cette année l’espoir renait en moi grâce à l’action du gouvernement de Transition et de son leader, le colonel Assimi Goïta, qui ont décidé de prendre le taureau par les cornes et d’affirmer la souveraineté du Mali », s’est-il confié.

Bréma Touré, commerçant, constate également un grand progrès à la tonalité de la fête de l’indépendance sous cette transition. «Il faut que le Mali puisse retrouver sa souveraineté et sa dignité. Aujourd’hui le Mali est le seul pays de l’Afrique de l’Ouest qui peut assurer sa propre défense et nous en sommes fiers» soutient-il.

Le soudeur Sissoko Ladji estime pour sa part que ce 22 septembre dégage un relent plutôt agréable qu’il attribue en partie aux actions des FAMa. «Vive la Transition, vive le colonel Assimi Goïta et surtout vive les FAMa qui se battent s’en relâche pour la sécurité du pays» a-t-il scandé.

Ichaka Diarra exprime la même fierté d’être Malien sur fond d sentiment de liberté et d’indépendance sans lesquelles difficile il lui est difficile de face à ses obligations. «C’est ma meilleure fête d’indépendance. Je me sens indépendant et souverain pour la première fois. Les Maliens sont enthousiastes, c’est un moment où toute la Nation se réunit. Je suis sûr que tous les Maliens aspirent à la paix, à la sécurité, à l’union et à la cohésion sociale», nous a-t-il affirmé

 

Aly Poudiougou

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here