ANASER: 2020, une année particulièrement éprouvante

0

Sur 48 activités programmées, 22 ont été totalement exécutées, 10 partiellement et 16 non exécutées

L’Agence nationale de la sécurité routière (ANASER),  a tenu le mercredi 24 février dernier à son siège à l’ACI 2000, la 20è session ordinaire de son Conseil d’administration, sous la présidence du contrôleur général de police Brahima Diarra, Président du Conseil. C’était en présence de la directrice générale, Mme Doumbia Diadji Sacko et de l’ensemble des administrateurs.

Au cours de cette session, les administrateurs ont examiné, entre autres points inscrits à l’ordre du jour, le rapport d’activités de l’année 2020; l’état d’exécution des recommandations de la session précédente ; le projet de programme d’activités de l’ANASER au titre de l’année 2021 et l’examen de l’état d’exécution du budget 2020 à la date du 30 novembre.

Dans son intervention, le contrôleur général de police Brahima Diara, a rappelé que l’année 2020 a été particulièrement éprouvante à cause de la pandémie du Covid-19 et des problèmes sécuritaires récurrents qui ont négativement impacté la liberté de circulation des populations. Ainsi, sur 48 activités programmées, 22 ont été totalement exécutées, 10 partielles et 16 non exécutées, soit à un taux  de réalisation supérieur à 100%. En outre, le PCA, a expliqué qu’au cours de l’année écoulée, l’ANASER a mené plusieurs activités, notamment des campagnes de sensibilisation et de formation qui ont été orientées vers la jeunesse, à travers les écoles et les associations de jeunes. Il affirme que cette même jeunesse était au centre des contrôles routiers avec les porteurs d’uniforme dont les infractions ciblées étaient le contrôle du taux d’alcoolémie, le non port du casque, l’excès de vitesse, le téléphone au volant ou au guidon et le non port de la ceinture de sécurité en interurbain.

Le renforcement de l’éducation routière dans le système éducatif du Mali par la formation des formateurs des académies d’enseignement du District de Bamako, Kayes, Koulikoro, Sikasso et Ségou.

En perspectives l’ANASER prévoit l’aménagement de passages piétons et de ralentisseurs de vitesse, la confection et l’implantation de panneaux pour le renforcement de la signalisation routière et la sécurité des piétons à l’utilisation des passerelles piétonnes.

Ainsi le budget 2021 de l’ANASER est arrêté en recettes et en dépenses à la somme de 2 270 675 000 F CFA, soit une augmentation prévisionnelle de 29,31% par rapport au budget 2020.

AMTouré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here