Audience à la CANAM : Le DG Mahamane Baby reçoit les « anciens » de l’INPS

0

Le Directeur Général de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CANAM), M. Mahamane Baby, a reçu en audience, ce jeudi 25 juin 2020, le bureau de l’Association des travailleurs retraités de l’INPS.

Cette visite, qui se voulait une prise de contact, était emprunte d’émotions d’autant que l’Association a perdu, il y a peu, son président feu Sory Ibrahim Sissoko, membre du Conseil d’Administration de la CANAM pendant de nombreuses années.

En l’absence du regretté président, la délégation de retraités était conduite par le premier vice-président le doyen Ousmane Samaké. Il était accompagné par les doyens Issa Diakité et Nacouma Doumbia.

« Nous sommes très heureux de vous rencontrer. Nous avons en vue l’organisation de notre Congrès pour remembrer les instances de l’Association qui, comme vous le savez, a perdu son président. Nous profitons de cette occasion pour solliciter votre appui pour l’organisation de ce congrès », a dit le doyen Ousmane Samaké.

Le Directeur général de la CANAM a, pour sa part, tenu à rendre un vibrant hommage au regretté Sory Ibrahim Sissoko dont la contribution n’a jamais fait défaut au cours des différents Conseils d’Administration auxquels il a pris part. Il a présenté ses condoléances les plus attristées à la famille du défunt, ainsi qu’à tous les membres de l’Association des travailleurs retraités de l’INPS.

Le premier responsable de la CANAM pour qui les portes de son Organisme restent toujours ouvertes aux personnes âgées, a pris l’engagement d’appuyer les doyens pour l’organisation du Congrès de leur association.

A rappeler que le Directeur général de la CANAM n’est pas à sa première rencontre avec les personnes âgées.  Il a reçu en audience le jeudi 26 septembre 2019 le bureau du Conseil National des Personnes Agées du Mali (CNPAM). Le bureau de la Fédération Nationale des Associations des Travailleurs du Mali (FNAR), avec à sa tête son président Karim Tangara, a également été reçu le vendredi 08 novembre 2019.

 

SERCOM/CANAM

RM-1: une patrouille de grande envergure dans la ville de Gao

 

Le commandement du secteur 1 de l’opération MALIKO a repris, le mercredi 24 juin 2020, les opérations de  patrouille de grande envergure hebdomadaire dans la ville de Gao. La patrouille était composée d’une section de l’Armée de Terre, de la gendarmerie, et de la police nationale.

Dirigée par le lieutenant Mohammed Lamine Cissé, l’objectif de cette mission était de fouiller les véhicules, chercher et saisir des armes et appréhender les bandits de tout acabit qui troublent la quiétude des populations.

Depuis un certain temps avec la découverte de sites d’orpaillage à N’Tahaka,  la cité  des Askia est devenue le lieu de convergence de toutes sortes d’individus armés.  Cette mission s’est soldée par la récupération de 6 véhicules non immatriculés, 7 armes à feu dont 5 PM, 1 PA et 1 fusil de chasse. Ces butins de guerre ont tous été remis à la brigade territoriale de la gendarmerie de Gao pour des fins utiles. À en croire le Commandant de Brigade de gendarmerie de Gao, le Major Mamadou Konaté, cette patrouille est un moyen sûr de contrôler le flux des véhicules et de déceler les différents nids des bandits.

Tombouctou : Le service du contentieux des armées sensibilise les militaires du Camp Fort Cheick Sidi Bekaye

 

Le Ministère de la Défense et des anciens combattants à travers le service du contentieux des armées, relevant de la Direction des Finances et du Matériel des armées (DFM) a organisé le 24 juin 2020 une rencontre avec les militaires de la 5ème région militaire. Les thèmes ont porté sur la pension, le contentieux dans l’armée et le nouveau régime de pension militaire. Le commandant Ali Goita accompagné de l’adjudant-chef Major Mahamane Maiga a expliqué profondément le système de la bancarisation, le traitement des disparus, les infractions et les violations des lois par les militaires, la procédure de radiation, la situation des droits d’un militaire décédé en opération, le droit et les devoirs des militaires et enfin la mise non activité entre autres.

 

 

Tombouctou et Taoudéni : l’opération DDR reprise

Le samedi 20 juin 2020, le camp MOC de Tombouctou a abrité la cérémonie  de reprise  de    la phase de rattrapage du Désarmement, démobilisation et réinsertion (DDR) des ex-combattants des régions de Tombouctou et de Taoudéni. Cette cérémonie s’est déroulée en présence des représentants de la MINUSMA, ceux des Commissions nationales du DDR et d’intégration, des représentants des Forces  armées maliennes (FAMa), des leaders de mouvements armés et des ex-combattants. Environ, 200 ex-combattants de tous les mouvements signataires, y compris les mouvements inclusifs  doivent   passer les différentes étapes d’aptitude et de formation  pour le compte du DDR. Une étape après laquelle,  une carte de démobilité, un kit d’hygiène et des frais d’installation ont été fournis à chaque ex-combattant. A noter que cet exercice consiste à  préparer la phase d’intégration des éléments   remplissant les critères convenus en vue de  compléter l’effectif des premiers bataillons de la nouvelle armée reconstituée du Mali.

 

Gao : des patrouilles de l’opération ‘’Maliko’’ sont reprises

Une patrouille de grande  envergure  par le commandement du secteur 1 a marqué la reprise de l’opération ‘’MALIKO’’ dans la ville de Gao,le mercredi 24 juin 2020. Composée d’une section de l’Armée de Terre, de la gendarmerie, et de la police nationale, cette opération de  patrouilles hebdomadaires de grande envergure est dirigée par le lieutenant Mohammed Lamine Cissé. L’objectif est de fouiller les véhicules ; chercher et saisir des armes ; voire appréhender les bandits de tout acabit qui troublent la quiétude des populations. A noter que cette première mission s’est soldée par la récupération de 6 véhicules non immatriculés, 7 armes à feu dont 5 PM, 1 PA et 1 fusil de chasse. Ces butins de guerre ont tous été remis à la brigade territoriale de la gendarmerie de Gao pour des fins utiles.

Yorosso : des statiques sur le nombre de mariages et de naissances

Courant mercredi 24 juin, le personnel de la mairie de Yorosso s’est prononcé sur le bilan du nombre des nouveaux  mariés de 2017 à 2019, des enfants nés, et des personnes décédées. C’était à la faveur d’une session extraordinaire de la mairie, tenue sous la houlette des responsables. Selon les données de la structure, 160 mariages ont pu être effectués par la mairie. Pour le cas des naissances, le nombre des déclarations s’estime à 3500.Les responsables ont également fait part de la constatation d’une centaine d’actes de décès, la même année. Notons que l’objectif de la rencontre consistait à trouver des voies et moyens visant à faciliter l’accès des populations aux documents administratifs d’états civils.

Cité des rails : un jeune homme de 28 ans s’est suicidé

Dans la région de Kayes, un jeune homme de 28 ans s’est volontairement donné la mort. Suivant les précisions, le suicide s’est tenu, le lundi 22 juin à Djambo, dans la commune rurale de Colombiné, circonscription de Kayes. Pour des raisons inconnues, l’homme s’est pendu. Le corps sans vie de la victime a été retrouvé dans sa chambre par sa mère.

Région de Kayes : Deux morts et trois personnes rescapées

En date du lundi 22 juin, les habitants de Goudourou, dans la commune rurale de Bafarala, région de Kayes, ont assisté au chavirement d’une pirogue. Par conséquent, deux (2) personnes ont malheureusement trouvé la mort. Les corps des victimes ont été repêchés et remis le même jour à leur famille. Les habitants de la circonscription déplorent la blessure de trois (3) autres personnes. Bien avant ce télescopage, des indiscrétions retiennent qu’un enfant de 9 ans est, via une noyade, aussi décédé dans un autre  village.

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here