Bandiagara : Les forces vives suspendent le mot d’ordre de la désobéissance civile

0

 Au Mali,  les forces vives de la région de Bandiagara ont finalement suspendu  le mot d’ordre de la désobéissance civile  lancé au lendemain de  la mort de 33 civils.

Exaspérée par les attaques meurtrières à répétition contre les populations civiles,  cette région située au centre du Mali avait décidé  décréter  la désobéissance civile, le 6 décembre dernier. Ce, afin d’attirer  les autorités sur la sécurisation des personnes et des  biens  dans la région de Bandiagara et dans l’ensemble du pays dogon.  La stratégie des forces vives s’est avérée payante tant elle a fait échos dans les oreilles du Président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Ce dernier a dépêché  le mercredi dernier une importante délégation ministérielle composée du Ministre de la défense,  celui de la réconciliation nationale et  le ministre délégué  des actions humanitaire, des réfugiés et des déplacés.

Dans un communiqué, les forces vives de la région indiquent avoir obtenue des avancées positives pour la sécurisation des personnes et des biens.  En effet, le Ministre de la défense a annoncé  l’installation urgente d’un camp de la garde nationale et l’amélioration des dispositifs de sécurisation des personnes. Ces garanties de la délégation ministérielle justifie la levée du mot d’ordre de la désobéissance civile. «  Les forces vives  ont décidé de suspendre le mot d’ordre  de la désobéissance civile à compter de  ce jeudi 9 décembre 2021 jusqu’à une semaine  pour voir l’évolution de la situation en cours »,  peut –on lire dans le communiqué des forces vives  qui appelle les populations  à adhérer à cette décision.

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here