Choguel k Maiga lors du meeting du M5-RFP : « Nous ferons tout pour que la Transition réussisse »

0

Pour une réussite de la transition, le président du comité stratégique du M5-RFP, non moins futur premier ministre, Dr Choguel Kokalla Maiga, a exhorté les maliens à l’union sacrée.

A la faveur de l’anniversaire de l’an I du M5-RFP, plusieurs milliers de personnes ont répondu à l’invitation des responsables dudit mouvement.  Exceptés le président de EMK, Cheick Oumar Sissoko, l’ancienne autorité morale du M5, Mahmoud Dicko et Issa Kaou Djim, les autres ténors du  comité stratégique ont répondu présent.

Qualifié d’espace de célébration de la réconciliation entre les militaires et le peuple malien, le meeting anniversaire du M5, a été l’occasion pour  le président du comité stratégique, Choguel Kokalla Maiga, d’étaler « la philosophie du nouvel attelage des forces du changement ». M. Maiga n’a pas manqué d’évoquer la complicité entre les militaires au pouvoir et son mouvement qui «  se sont engagés à faire une transition d’inclusion où aucun malien ne sera laissé au bord de la route ».

Pour le président du MPR, ces mots sont une recommandation du président de la transition, qui dit compter sur le soutien de tous les maliens. « Nous ferons tout pour que la transition réussisse », a-t-il laissé entendre. Et d’ajouter que les maliens doivent se donner les mains pour surmonter les obstacles qu’ils rencontrent et qu’ils vont à rencontrer.

Le second temps fort de son intervention a été lancé à l’endroit de la communauté internationale. Porte parole d’Assimi Goita, M. Maiga a tenu à dire que « le Mali n’est pas un peuple ingrat ». Il rappelé la mort de ses nombreux militaires étrangers dont Daniel Boiteux dans la défense du Mali.  A ceux qui sanctionnent le Mali allusion faite à la Cédéao, l’Union africaine, la Francophonie, la Banque mondiale, le futur premier ministre, a été on ne peut plus clair : « Notre pays a besoin qu’on le tienne la main pour qu’il retrouve sa dignité, son indépendance… ». Il a également promis que « le Mali respectera les engagements internationaux qui ne sont pas contraires aux intérêts du peuple malien ». A la Minusma, Choguel a déclaré que le peuple malien compte sur sa compréhension.

Ni le nom de Macron encore moins de Barkhane n’ont été prononcés lors du meeting.

Mohamed Keita

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here