CNT: La députée panafricaine Chato fait son come-back

0

Les membres du Conseil National de Transition (CNT) étaient réunis mardi en séance plénière. Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette session : la présentation de l’honorable Haïdara Aissata Cissé et les nominations personnelles.

A l’entame des travaux le président de l’Institution, le colonel Malick Diaw a présenté Madame Haïdara Aïssata Cissé, nommée par le Président de la transition par le décret N° 2021- 0001 / PT du 04 Janvier 2021. Ainsi Madame Haidara remplace l’imam Oumarou Diarra qui a démissionné.

Après cette présentation, le président du CNT a suspendu les travaux pour une heure, afin de permettre aux secrétaires parlementaires de recenser les différentes candidatures.

A la reprise des travaux, Marimatia Diarra, Bajan Ag Amadou et Awa Macalou ont été  retenus au parlement du G5-Sahel. Quant à Madame Haidara Aissata Cissé, elle conserve son fauteuil de député du parlement panafricain

L’arrivée de Chato au sein du Conseil National de Transition est une décision prise par son parti politique Um- RDA. En sa qualité de vice – présidente au Parlement panafricain, elle pourra bien mener les projets qu’elle avait déjà entrepris.

L’honorable Haidara Aïssata Cissé bénéficie de la confiance de beaucoup des Chefs d’Etat africains et plusieurs personnalités d’Afrique, donc sa présence dans le CNT ne fera qu’apporter un coup de piston à l’Institution dans l’arène internationale.

Chato a été soutenue pour la première fois par tous les 15 pays de la zone CEDEAO, alors que d’habitude il y a beaucoup de candidatures pour le poste.

Jointe par nos soins, l’élue panafricaine nous confie sa nomination au CNT n’est qu’un acte patriotique. Cette nomination lui permettra de ne pas perdre ce poste stratégique pour le Mali et l’Afrique de l’Ouest. Rappelons que Haidara Aissata Cissé a été, à l’issue de la 6è législature désignée députée CEDEAO.

Son parti l’Um-Rda se réjouit du retour de cette dame battante dans le giron parlementaire, surtout panafricain.

Seydou Diamoutené

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here