Connais- tu mon beau pays ? : A la découverte du cercle de Kolondiéba

0

Situé au centre de la 3ème région administrative du Mali (Sikasso), le cercle de Kolondiéba couvre une superficie de 92. 000 Km2. Il est limité au nord par les communes rurales de Koumantou et de Zantièbougou (cercle de Bougouni) au sud par la République de la Côte d’Ivoire et à l’est par les communes rurales de Zagnèna et de Milo (cercle de Bougouni).

Estimée à 143. 202 habitants, la population de Kolondiéba est composée essentiellement de Bambara et Senoufos à Kadiana, de Peulhs sédentaires dans le Falala et de Sarakolés commerçants dans les chefs-lieux administratifs.

Le cercle de Kolondiéba comprend douze (12) communes : Kolondiéba, N’golodiana, Bougoula, Kadiana, Nangalasso, Tiongui, Tounséguéla, Kolosso, Kébila et Mena, et 204 villages. Son relief est caractérisé par le modèle tabulaire, caractéristique des pays latéritiques. Des collines se signalent dans les parties sud-ouest vers la commune de Fakola et les grandes plaines au nord-ouest (plaine de Nèguèla) et au sud-ouest (plaine de Kadiana et de Djedieba).

Quant au couvert végétal, il reste un attrait pour les éleveurs peulhs venant du nord du Mali. Les sols sont couverts par des forêts claires à feuilles caduques accompagnées d’un tapis herbacé. La flore est dominée par le caïlcédrat, le karité, le néré, le kapokier et l’anacardier.

Le réseau hydrographique est composé d’un important cours d’eau permanent, le Bagoué et ses affluents comme le Kanéguéla, le Tiendaga et le Sama.

L’activité économique repose fondamentalement sur l’agriculture (maïs, mil, sorgho, riz, fonio, coton, arachide et dah pour les cultures de rente) et le commerce du charbon de bois.

Dans le domaine de l’éducation, le cercle de Kolondièba compte cinquante (50) écoles publiques dont sept seconds cycles avec un effectif de 16. 592 élèves pour 194 enseignants. Ces écoles ne sont pas encore clôturées.

On compte également 149 écoles communautaires, 14 centres d’alphabétisation et 6 medersas. Le taux de scolarisation est de 31,6% contre un taux de déperdition scolaire de 9,61%. Concernant la scolarisation des filles, elle est de 26,85%.

L’accès à la santé est assuré par 16 centres de santé communautaires, (dont certains non fonctionnels), 16 dispensaires, un centre de santé de référence, 21 pharmacies et 21 maternités.

Enfin, l’approvisionnement en eau potable est en majorité assuré par les pompes à motricité humaine.

Alpha Sidiki Sangaré

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here