Conseil national du patronat : Diadié et Mamadou Sinsy devant la justice

0

La guéguerre prend une nouvelle tournure. Les deux camps ont chacun porté le contentieux né de l’élection devant la justice, à défaut d’engager des discussions devant permettre une sortie honorable de crise. A moins d’un renvoi de dernière minute le verdict devrait tomber vendredi.

Un bicéphalisme a pris pied au Conseil national du patronat du Mali (CNPM). Après Diadié dit Amadou Sankaré récemment élu à la tête de l’organisation, le président sortant Mamadou Sinsy Coulibaly venait de rempiler la semaine dernière – le 8 octobre exactement.  Le président sortant avait convoqué ce jour le collège électoral.  Sans surprise, son adversaire avait opté pour la politique de la chaise vide. Lui laissant un boulevard ouvert à sa réélection.

Auparavant, les délégués du camp adverse avaient siégé dans la rue après constat de la fermeture à double tour des locaux. La veille, un message SMS du président sortant leur informait du report de la consultation électorale. Nonobstant, ceux-ci ont décidé de passer outre après que le Comité statutaire – un organe purement consultatif- ait donné son quitus.

Les partisans de Mamadou Sinsy Coulibaly ont jugé irrégulière cette élection au motif qu’elle n’a été ni convoquée ni par le président sortant Mamadou Sinsin Coulibaly ni par le secrétaire général.

Dans son étoffe présumée de président  Diadié dit Amadou Sankaré s’était fendu d’une lettre de sommation enjoignant au sortant de procéder à la passation de service le lundi 12 octobre à 10h.  Tout en nourrissait l’espoir que le sortant avait « le devoir d’assurer la transmission régulière des charges. Ce serait là un geste de haute portée morale et patriotique ». Mamadou Sinsy n’entendait pas les choses de cette oreille.

Le président du tribunal de la commune 4 de Bamako a signé une ordonnance gracieuse autorisant l’occupation des locaux du Patronat par les membres de la liste de Diadié dit Amadou Sankaré, le 12 octobre 2020. Dès le lendemain, le mardi 13 octobre 2020, les avocats de Mamadou Sinsy Coulibaly ont saisi le tribunal de première instance de la commune IV du district de Bamako d’un référé d’heure à heure aux fins de rétracter cette ordonnance gracieuse. L’audience devrait se tenir le même mardi 13 octobre 2020 à 15 heures, mais les avocats de Diadiè dit Amadou Sankaré ont pu obtenir le report de l’audience pour le vendredi 16 octobre 2020 à 15 heures. Mais, le vendredi 16 octobre 2020, l’audience n’a pas pu se tenir. Le juge a décidé de renvoyer l’audience au lundi 19 octobre 2020. Effectivement, avant hier, lundi 19 octobre 2020, les avocats de Mamadou Sinsy Coulibaly ont déposé leurs observations au tribunal de grande instance de la commune IV du district de Bamako. Et le juge a renvoyé l’audience au vendredi 23 octobre 2020 pour permettre aux avocats de Diadiè dit Amadou Sankaré de répliquer aux observations écrites déposées.

La Rédaction

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here